Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Zodiac - David Fincher

20 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

4 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Zodiac, l’insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l’Eventreur de l’Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s’attribua une trentaine d’assassinats, mais fit bien d’autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent en vain.
Robert Graysmith, jeune et timide dessinateur de presse, n’avait ni l’expérience ni les relations de son brillant collègue Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au San Francisco Chronicle. Extérieur à l’enquête, il n’avait pas accès aux données et témoignages dont disposait le charismatique Inspecteur David Toschi et son méticuleux partenaire, l’Inspecteur William Armstrong. Le Zodiac n’en deviendrait pas moins l’affaire de sa vie, à laquelle il consacrerait dix ans d’efforts et deux ouvrages d’une vertigineuse précision...

n°20 du top 100 des meilleurs thriller de BePolar

Le tueur du Zodiac reste et restera un mystère. Mais comme qui dirait, l’important n’est pas la
destination mais le voyage. Et celui proposé par Fincher tient du chef d’œuvre.
Avec : Jake Gyllenhaal, Mark Ruffalo, Robert Downey Jr., Anthony Edwards
Année : 2007
De quoi ça parle ?
4 juillet 1969, Californie. La nuit de la fête de l’indépendance, un jeune couple se fait abattre
froidement entre les villes de Benecia et Vallejo. Peu après, l’auteur du crime joint les polices locales
pour les prévenir de son double assassinat. Puis le San Francisco Chronicle et deux autres quotidiens
reçoivent sa lettre de revendication signée du pseudonyme de Zodiac, à laquelle s’ajoute une énigme…

via GIPHY

Avec Zodiac c’est comme si David Fincher prenait acte d’un tournant nécessaire à la fois dans l’histoire du thriller paranoïaque et dans sa trajectoire personnelle. Tout en épurant son style pour n’en conserver que la substantifique moelle (cette fois redoublée par la photographie de Savides), le réalisateur rend hommage à Pakula (pour Les Hommes du Président ), De Palma (pour Blow Out),Siegel (pour L’inspecteur Harry) ou encore Coppola (pour Conversation secrète). Comme ses pères, il filme un monde glacial traversé à jamais par le souvenir du tailleur rose ensanglanté de Jackie
Kennedy et par le Watergate.

via GIPHY

Mais là où ses prédécesseurs laissaient au moins supposer une potentielle échappatoire pour les protagonistes, Fincher enferme les siens dans une quête perdue d’avance. Où l’irrésolution se retrouve
partout jusque dans les rapports sociaux presque inexistants des enquêteurs et dans leur impossibilité de créer du lien avec leur famille – sauf rare catharsis somptueuse, comme pour Ruffalo cette fameuse nuit avec l’épouse en arrière plan au sortir de la voiture. C’est un monde sans femmes et sans jour que filme l’Américain, et il semble que c’est en partie ces absences qui allégorisent la vérité, à jamais inaccessible. Jubilatoire, frustrant, angoissant, drôle, écrit et dirigé avec génie, Zodiac est probablement l’un des plus grands thrillers modernes. Implacable de maîtrise et d’élégance.
Ce que le film apporte au thriller

via GIPHY

Zodiac s’apparente à un laboratoire du thriller en cela qu’il déploie ses ingrédients sans jamais les assembler comme prévu. Cette fragmentation des formes et du récit, catapultée dans le silence et le dépouillement de la nuit, hésite sans cesse entre fausses pistes et rebondissements. Un suspense prodigieux qui glisse peut-être une définition du cinéma et plus exactement de la mise en scène : la structure – ici proprement omnisciente – l’emporte toujours sur le tumulte de l’existence. Ainsi, les aventures ne sont jamais plus extraordinaires que dans l’imaginaire ou dans la projection. Il y a en cela quelque chose d’une mise en abyme de la création cinématographique.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Lucile04 23 novembre 2018
    Zodiac - David Fincher

    Ce n’est peut-être pas le meilleur film de David Fincher (difficile d’égaler Seven et Fight Club...) mais Zodiac est un film important, intéressant, flippant. Flippant car on sait que le Zodiac est une histoire vraie, et qu’on a jamais arrêté le criminel, intéressant car le film est traité comme un documentaire. Important car Fincher se détache de ses "habitudes" et plonge le spectateur dans l’obsession du tueur. Moins technique, plus centré sur la psychologie, Zodiac est un film qui détonne un peu dans la filmographie de Fincher. Il aurait pu refaire Seven, le thème s’y prêtait. Il a prouvé avec Zodiac, qu’il pouvait filmer autrement, et se rapprocher d’une écriture moins moderne que dans ses précédents films.

  • Daniel 20 janvier 2019
    Zodiac - David Fincher

    encore un tres bon film de david ficher qui fait parti des meilleur realisateur de polar apres seven j’ai adorer ce film tirer d’une histoire vrai un film reference sur le tueur du zodiac film culte avec seven du meme realisateur

  • Priscilla emma Favier 2 mai 2019
    Zodiac - David Fincher

    Zodiac est un très très bon film polar. Quand on apprend comment l’histoire de cette réalité à été réalisé on comprend que l’enquête n’a toujours pas été révélée. Un film mystérieux, malgré qu’on reste sur notre fin. je lai vu et revu et j’imagine la fin à chaque fois me demandant comment le criminel pense, comment il agit, pourquoi il agit comme ça...... Un film d’enquête mystérieuse.

  • Priscilla emma Favier 2 mai 2019
    Zodiac - David Fincher

    Zodiac est un très très bon film polar. Quand on apprend comment l’histoire de cette réalité à été réalisé on comprend que l’enquête n’a toujours pas été révélée. Un film mystérieux, malgré qu’on reste sur notre fin. je lai vu et revu et j’imagine la fin à chaque fois me demandant comment le criminel pense, comment il agit, pourquoi il agit comme ça...... Un film d’enquête mystérieuse.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.