Les serial-killers les plus célèbres du cinéma (et des séries TV)

Ils sont insaisissables, répugnants et exhalent le sang. Ce sont les tueurs en série. Tapis dans l’ombre, ils guettent patiemment la victime qui aura le malheur de passer à leur portée. Faussement inoffensifs ou au contraire surpuissants, calculateurs ou pulsionnels, ils peuplent le polar, le thriller ou les slashers. Mais, au fait, qui sont ces personnages et quelles sont leurs motivations ?

De Barbe-Bleue (Méliès, 1901) à Millénium : Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes (Fincher, 2011), de Le Cabinet du docteur Caligari (Wiene, 1920) à Les Crimes de Snowtown (Justin Kurzel, 2011) et Bates Motel (Carlton Cuse, 2013), l’évolution du serial-killer à travers l’histoire du cinéma et des séries ne traduit pas seulement les mutations de notre rapport à la création, à l’image filmée ou à l’inconscient. Il dit aussi beaucoup des changements de nos sociétés et de nos mentalités. En cela, notre sélection des tueurs en série les plus incontournables du cinéma et des séries raconte une part de notre histoire et de nos refoulements. À nos regards affutés de s’en saisir.

Un dossier d’Alexandre Jourdain

Hannibal Lecter (Le Silence des agneaux)

Sur les écrans, ils vous ont fait peur, très peur. Retour sur les...

M (Peter Lorre dans M, le maudit)

Sur les écrans, ils vous ont fait peur, très peur. Retour sur les...