Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le voyeur - Michael Powell

76 - Top des 100 meilleurs films thrillers

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

0 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Mark Lewis est un jeune homme mystérieux, perturbé par une enfance difficile avec un père scientifique qui traquait ses moindres angoisses. Il est aujourd’hui caméraman et, une fois la nuit tombée, traque des jeunes femmes afin de capturer l’expresion de la peur sur le visage alors qu’il s’apprête à les tuer.

N°76 DU TOP 100 DES MEILLEURS THRILLER DE BEPOLAR

Et si l’arme ultime du serial-killer était une caméra ?
Avec Karlheinz Böhm, Moira Shearer, Anna Massey
Année : 1960

De quoi ça parle ?

Le Voyeur décrit les déviances de Mark Lewis, un jeune homme étrange à ses heures photographe de charme dans une arrière boutique sinistre. Fasciné jusqu’à l’obsession par l’image, il s’emploie aussi à immortaliser la peur de la mort sur le visage des jeunes femmes. Et pour cela, Mark est prêt à tout…

C’est culte parce que…

À l’instar de Psychose d’Hitchcock qui sort la même année, Le Voyeur dresse un portrait terrifiant des monstruosités tapies sous le masque du monde ordinaire. La perversité, les inhibitions… remontent à la surface tel un retour du refoulé. Comme si les deux décennies d’insouciance qui avaient succédé aux massacres de la seconde guerre mondiale s’éteignaient brusquement pour prendre la mesure d’une nature humaine toujours aussi brutale et inchangée.

Comme Hitchcock, Michael Powell n’hésite pas à rapprocher la pulsion scopique de son antihéros à celle du spectateur, voyeuriste malgré lui. Le Voyeur peut également se lire comme le manifeste d’une époque écrasée sous le poids du refoulement des pulsions sexuelles. La crudité des photos achetées sous le manteau par la figure du petit bourgeois parle d’elle-même.

Ce que le film apporte au thriller

Le Voyeur se démarque par son recours à des plans subjectifs lorsque Mark cherche à susciter l’effroi de ses proies. Il s’agit par ailleurs d’une façon de prendre à parti le spectateur dans les mises à mort. Une astuce qui dope autant la dimension thriller/slasher qu’elle glisse une réflexion sur l’acte de
création cinématographique.


Voir en ligne : Le Top 100 des meilleurs films thrillers de BePolar

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.