In Tenebris - Maxime Chattam

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
5 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

New York, hiver 2002 : on a retrouvé une femme atrocement scalpée. Détective de Brooklyn, Annabel O’Donnel enquête - la victime a été droguée à l’Ativan, un somnifère - et obtient l’adresse de Lynch, un grand acheteur d’Ativan qu’elle surprend chez lui à réaliser des perruques avec des scalps humains ! Lynch abattu, Annabel découvre des cadavres putréfiés et les photos de personnes disparues. Tandis que sur le mur, des lettres de sang glorifient Caliban, Annabel retrouve un texte énigmatique et reçoit l’aide de Joshua Brolin, un profileur : selon lui, Lynch n’agissait pas seul... Annabel et Brolin apprennent que Lynch a fréquenté un négociant en viande, Shapiro chez lequel ils découvrent le cadavre d’une suppliciée et l’adresse du « Temple de Caliban » : Caliban serait l’anagramme de Canibal. Annabel déchiffre les indices recueillis chez Lynch et se rend dans le New Jersey, une région minière où elle découvre un wagon abandonné… bourré de squelettes. Au « Temple de Caliban », un hangar désaffecté, Brolin retrouve un papier mentionnant une « Cour des miracles » où officierait Malicia Bents, anagramme de Caliban it’s me. Cette « Cour des miracles » désigne les souterrains de la ville : Brolin y rencontre une étrange mafia qui dit pouvoir obtenir de la viande humaine grâce à Malicia Bents, un officier de police... Constatant qu’Annabel s’est rendue chez le shérif de la région où est basée l’organisation, Brolin n’aura que le temps de lui éviter de finir en méchoui…

Vos #AvisPolar

  • Loudiebouhlis 26 février 2019
    In Tenebris - Maxime Chattam

    Par où commencer... Tout d’abord, j’aimerais dire que Maxime Chattam est un véritable plaisir pour la fan de thriller que je suis. Mais également pour mes envies (un peu tordue) de faire pleinement partie de ma lecture. Encore une fois, on retrouve cette façon qu’a l’auteur de nous inclure, nous, lecteur, dans l’histoire. 

    Comme toujours, Maxime Chattam se place en maître de l’horreur mais avec une incroyable finesse. Il y va progressivement, installant son lecteur dans une certaine dépendance de lecture, afin que celui-ci ne se laisse pas ébranler par le côté horrifique de ses descriptions, avant de balancer celle-ci sans s’inquiéter de vous mettre mal à l’aise.

    Enfin commençons par notre duo d’enquêteurs, tout d’abord Annabel O’Donnel, une jeune femme avec une histoire de vie difficile, cependant celle-ci ne manque pas de mordant et de personnalité. J’ai littéralement adoré ce personnage. De façon immédiate, elle m’a semblé fort sympathique et très attachante. Je n’en démord pas, en refermant ce livre, j’étais triste de la quitter. Et puis, notre bon vieux Joshua Brolin, enquêteur dans le premier tome de la trilogie du mal. Quel immense plaisir de le retrouver. Je peux dire sans hésiter que j’aime littéralement ce personnage et qu’il est, jusqu’à maintenant, mon personnage préféré. Dés l’instant où je l’ai retrouvé entre les pages de mon livre, je me suis sentie chez moi. Au bonne endroit. Comme si, peu importe ce que pouvait me réserver ce livre, ce serait immanquablement une excellente lecture. 

    Quant à l’histoire, je vous l’ai dit un peu plutôt, Chattam ne lésine pas sur les détails sordides, cependant on peut dire que cela fait son charme. Ou tout du moins, ces livres. Encore une fois, une histoire à tirer par les cheveux, mais qui pour autant, est d’un réalisme surnaturel. On est emportés dans la recherche d’un tueur en série ou des tueurs en série, qui ont une particularité bien à eux dont on ne se doute à aucun moment. 

    Dans ses résumés, Maxime Chattam promet du très grand Chattam et si il y a une chose qui est sûre, c’est que Maxime Chattam sait tenir ses promesses.

    Au fil de mes lectures de cet auteur, je ne peux que vous encourager. Si vous possédez un livre de Maxime Chattam dans votre bibliothèque et que vous hésitez encore à le lire, je ne peux que vous inciter vivement à vous lancer. Si vous êtes friand de très bons thrillers, un peu gore par moment, alors encore une fois, allez-y. Si par malheur, vous n’avez pas de Chattam dans votre bibliothèque, je peux aisément vous fournir un lien direct amazon ou fnac pour vous empresser d’acheter l’un de ses livres.

    Evidement. Le coup de coeur est assuré comme toujours.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.