Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le chant du Diable - Frédérick Rapilly

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Sur une plage espagnole, une touriste hollandaise est découverte nue, choquée, incapable de parler, serrant entre ses mains une tête coupée... Le lendemain, en France, la rédaction du magazine Paris Flash reçoit une étrange vidéo : bâillonnée, une inconnue terrorisée est filmée en gros plan tandis que résonnent les cris de terreur d’une autre femme qui supplie qu’on l’achève. Missionnée par sa hiérarchie, la photographe Katie Jackson couvre l’affaire. Au même moment, à des milliers de kilomètres, en Thaïlande, son ancien collègue, le journaliste Marc Torkan, enquête sur le meurtre sauvage d’une escort-girl russe... Ces deux affaires sont-elles liées ? Pourquoi MarcTorkan se retrouve-t-il à chaque fois impliqué ? Et qui chasse qui ? Le Diable seul le sait...

Vos #AvisPolar

  • polacrit 26 juin 2019
    Le chant du Diable - Frédérick Rapilly

    Espagne. Plage de Benidorm. Lendemain de cuite. Daemon, étudiant anglais en gestion en vacances, se réveille sur la plage. Il aperçoit une jeune femme entièrement nue serrant dans ses mains la tête d’une autre femme parfaitement décollée, aux longs cheveux roux. Le lendemain
    Bangkok. Le cadavre d’une jeune femme de type caucasien est repêché dans le fleuve Chao Praya. Quelques mois plus tard, Mark Torkan, engagé par Simonha Sheraïm, se rend dans la capitale thaïlandaise afin d’enquêter sur cette morte restée anonyme, découvrir son identité et retrouver son ou ses meurtriers.
    La disparition à Bali, dans l’incendie de la discothèque Kudeta, de la DJ Jillian accompagnée d’Ulrich Ladik, allias Teknokiller, est-elle en rapport avec la clé USB reçue par Marc chez lui, en Bretagne et avec la conviction de Katie que le tueur en série les avait à nouveau bernés et s’était échappé de l’incendie ?
    Les deux affaires sont-elles liées ? Marc trouvera-t-il les réponses à ses questions à Bangkok ? Parviendra-t-il à retrouver le tueur fou, si tant est que Katie ait raison ? Sans se douter des nombreux périls qui le menacent, le journaliste est prêt à aller au bout de sa mission. Réussira-t-il ? Si oui, en sortira-t-il indemne ?

    Le style envoûtant de Frédérick Rapilly attise la curiosité du lecteur en lui donnant envie de tourner les pages sans voir les minutes filer, enchaînant des passages détaillés : "La sonnerie insistante du téléphone sortit Katie d’une mauvaise nuit. Enroulée dans un simple drap blanc humide de sueur, elle palpa quelques secondes sur le côté du lit avant d’atteindre le câble du chargeur. Ensuquée, elle tira dessus jusqu’à ce qu’elle agrippe le boîtier de son portable et fasse enfin cesser la sonnerie en décrochant." (Page 134)...les scènes de bagarre tellement difficiles à mettre en scène : "Il recula et lave les poings devant sa poitrine, prêt à défendre chèrement sa peau. Mais Kiefer s’interposa de nouveau. Comme un souffle de vent léger. Quand l’homme lança son attaque, il s’effaça d’un rapide pas sur le côté puis saisit la main de son adversaire qui avait traîné un dixième de seconde. Trop longtemps dans un combat." (Page 81)
    Le + : Donner de l’épaisseur à la fiction en ancrant le récit dans la réalité : les événements du récit relayés par la presse authentique, mêlée à des informations réelles, comme l’attentat de Bali qui sert de base à la disparition de Jillian et du Teknokiller, ou celle de deux de ses victimes au cours d’une soirée techno où se produisait Bob Sinclar, les raves parties, les immigrés clandestins ; les têtes de chapitres en forme de bandeau d’infos.
    Le + : Les passages dans lesquels Marc fait le point de ses avancées et des indices récoltés, ce qui aide le lecteur à suivre les nombreux fils de cette intrigue complexe.
    Le+ : Les bribes du passé de Marc distillées au fur et à mesure du déroulement de l’histoire, donnant de la consistance à son personnage.Assurément, Le chant du diable constituera pour moi une des plus belles découvertes de l’année. Je gage que vous serez comme moi séduits par le style énergique, l’intrigue bien ficelée, les personnages crédibles pour une descente dans les enfers de l’âme humaine.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.