Mon Père - Grégoire Delacourt

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

« Mon Père c est, d une certaine manière, l éternelle histoire du père et du fils et donc du bien et du mal. Souvenons-nous d Abraham. Je voulais depuis longtemps écrire le mal qu on fait à un enfant, qui oblige le père à s interroger sur sa propre éducation. Ainsi, lorsque Édouard découvre celui qui a violenté son fils et le retrouve, a-t-il le droit de franchir les frontières de cette justice qui fait peu de cas des enfants fracassés ? Et quand on sait que le violenteur est un prêtre et que nous sommes dans la tourmente de ces effroyables affaires, dans le silence coupable de l Église, peut-on continuer de se taire ? Pardonner à un coupable peut-il réparer sa victime ? Mon Père est un huis clos où s affrontent un prêtre et un père. Le premier a violé le fils du second. Un face à face qui dure presque trois jours, pendant lesquels les mensonges, les lâchetés et la violence s affrontent. Où l on remonte le temps d avant, le couple des parents qui se délite, le gamin écartelé dont la solitude en fait une proie parfaite pour ces ogres-là. Où l on assiste à l histoire millénaire des Fils sacrifiés, qui commence avec celui d Abraham. Mon Père est un roman de colère. Et donc d amour. »

Vos #AvisPolar

  • L’atelier de Litote 15 avril 2019
    Mon Père - Grégoire Delacourt

    Un homme entame un terrible huis clos au sein d’une église entre lui et le prêtre qui a violé son fils. Il suffira de trois jours pour que les choses soient dîtes. Ce père veut savoir tout ce que le prêtre a fait endurer à son fils, qu’il n’y ait plus aucunes zones d’ombre. Alors le prêtre raconte commence par parler de tendresse et d’amitié pour finir par assumer la douloureuse réalité de son geste. Ce livre fait écho à de nombreuses affaires de pédophilie au sein de l’Eglise, une fiction qui prend sa source dans une réalité sordide qui reste à ce jour impunie. Je ne ressens que de l’écœurement et une colère qui monte en flèche devant le silence de l’Eglise mais aussi devant la légèreté des peines encourues.

    « Aujourd’hui, il y a une vraie distorsion avec notre justice. Casser un radar routier est passible de 5 ans de prison. Tripoter un enfant, idem »

    Il y est question aussi du silence, des propos vrais nous montrent comme il est difficile de s’ouvrir, de partager un secret et de parler, surtout lorsqu’on se sent coupable. Le fait que le père vienne d’une famille pratiquante, se marie avec une femme elle-même élevée dans la religion, rend les nombreuses analogies à Abraham et son fils Isaac offert en holocauste d’un grand intérêt. La plume de l’auteur sait être tranchante et cruelle à hauteur du crime. On touche du doigt notre humanité lorsque l’on se rend compte qu’il n’est pas si facile de faire justice soi-même. La justice est là pour ça. Encore faudrait-il que l’enfant reprenne toute sa place dans nos préoccupations. Les questions posées par le père sont justes et touchent au cœur. Ne pas se rendre compte des appels au secours, ne voir que trop tard les symptômes c’est affligeant et tellement culpabilisant pour un parent. Il y a de quoi réfléchir avec les thèmes abordés dans ce livre. C’est plus un coup au cœur qu’un coup de cœur mais l’effet est le même cela fait mal et reste profondément bouleversant. Bonne lecture.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.