L’Egarée - Donato Carrisi

Notez
Notes des internautes
3
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Votre note
Notes des internautes

Résumé :

UN LABYRINTHE SECRET
PLONGÉ DANS L’OBSCURITÉ.
UN BOURREAU QUI Y ENFERME SES PROIES.
UNE VICTIME QUI PARVIENT À S’EN ÉCHAPPER,
MAIS SANS LE MOINDRE SOUVENIR.

UN EFFROYABLE COMBAT
POUR RETROUVER LA MÉMOIRE,
ET UNE ENQUÊTE À HAUTS RISQUES
POUR TRAQUER CELUI QUI CONTINUE
À AGIR DANS L’OMBRE...

Vos avis

  • Mes évasions livresques 3 octobre 2018
    L’Egarée - Donato Carrisi

    Troisième volet de la trilogie du chuchoteur, L’égarée est un thriller puissant et angoissant. Il est préférable d’avoir lu Le chuchoteur et L’écorchée au préalable mais vous pourrez cependant suivre sans l’avoir fait ;)

    Au début du roman, une jeune fille, Samantha, est découverte dans les bois, nue avec une jambe cassée. Elle vient de s’enfuir après une longue période de séquestration mais ne se rappelle de rien. Prise en charge dans un hôpital, elle est suivie par un spécialiste, le docteur Green, qui va s’efforcer à lui faire revenir tous ses souvenirs afin d’arrêter le ravisseur.

    En parallèle, à l’annonce de la réapparition de la jeune fille, le privé, Bruno Genko, décide de reprendre l’enquête qu’il avait mené lors de sa disparition...

    J’ai beaucoup aimé retrouver la plume de l’auteur que j’avais découvert avec cette trilogie (je n’ai pas encore lu le reste de son œuvre...).
    Il arrive totalement à happer le lecteur et à le plonger dans son histoire qu’il développe avec une plume ciselée et efficace.

    L’égarée est un thriller très réussi qui jouera avec vos nerfs, vous fera frissonner et qui vous étonnera par ses rebondissements.

    Donato Carrisi conclut magistralement sa trilogie, en manipulant ses personnages tout comme ses lecteurs. Une véritable réussite que je conseille aux amateurs de l’auteur et aux amateurs de thrillers aux intrigues bien ficelées :)

  • Sangpages 10 octobre 2018
    L’Egarée - Donato Carrisi

    Pas vraiment de chronique pour ce titre qui ne m’a clairement pas inspirée.
    Une lecture facile, agréable, certes mais que j’ai trouvé lisse, moyenne et assez banale en fait...
    A contre courant comme souvent :)

  • Saveur Littéraire 25 octobre 2018
    L’Egarée - Donato Carrisi

    S’il y a bien une plume que j’affectionne tout particulièrement, c’est celle de Donato Carrisi, cet excellent auteur italien de thrillers ! Pourquoi ? Parce qu’il a une de ces plumes, efficace, ses intrigues sont tordues mais Ô combien un délice à lire. Tant de labyrinthes, tant de pistes, tant de crimes et de noirceur, au creux du sordide et du dérangeant…bref, un auteur qui résonne bien dans ma tête !

    L’égarée, sorti le 03 octobre 2018, est le troisième tome de la série Mila Vasquez. On peut certes commencer directement par L’égarée puisque les liens entre les trois romans sont moins présents dans ce dernier tome, mais, pour apprécier davantage et comprendre les références, en particulier sur la fin, je vous conseille quand même d’avoir lu les deux autres avant. Ensuite, si l’on compare la série, j’ai l’impression que ce troisième et dernier tome est sans doute le plus abouti, le mieux écrit, et aussi le plus addictif, ah ça ! Bouclé en deux jours tellement je raffolais de la suite !

    Sur le principe, c’est une intrigue peu originale, un enlèvement qui s’achève sur la fuite de la victime. Rien qui ne sorte des sentiers battus, me diriez-vous. Ah oui, vraiment ? Avec Carrisi, mieux vaut ne jamais se fier à une seule idée. C’est qu’il a de la ressource, cet auteur !

    Un excellent début qui commence avec des personnages que l’on sait déjà torturés. Marque de fabrique de l’auteur, cette manière de créer de superbes personnages fracassés, que l’on suit et qui nous inspire tour à tour pitié, admiration, qui suscitent tellement d’émotions différentes, en fait…et puis, on remercie aussi les horizons différents des personnages ! Mention à Linda en particulier, que j’aurai aimé suivre plus longtemps.

    De la série Mila Vasquez, celui-ci a une ambiance vraiment différente des autres. Mila elle-même tarde à arriver, mais les retrouvailles avec elle sont grandioses, lisez de vous-même et tombez des nues. Cette aventure-là, nous la partageons avec Bruno, un personnage du même moule que Mila, fracassé comme elle, tordu comme elle, tout aussi intrigant, mais quand même plus attachant, on lui voit un côté plus humain que l’on a parfois du mal à voir chez Mila.

    Entre l’aspect vivant du labyrinthe, ce qui se cache sous ces enlèvements, tous les secrets sordides qu’il y renferme, pas le temps de s’ennuyer ! Basé sur un format plus court que les deux autres, L’égarée n’en reste pas moins un délice. On tourne les pages, le temps nous est compté au même titre qu’il est aussi compté pour chaque personnage que l’on va suivre.

    Notons les références aux autres romans de Donato Carrisi : par-ci une référence au black-out de Rome subi par Marcus et Sandra dans Tenebra Roma, ou bien une mention à ce qui s’est passé à Avechot dans La fille dans le brouillard…j’avais déjà noté que Marcus avait mentionné Mila Vasquez dans sa série, j’avais aimé le clin d’œil.

    Et la fin de malade que nous offre la plume italienne, on en parle ? Une de ces fins qu’on ne peut pas voir venir, une de ces fins où l’on se rend compte qu’on s’est fait manipuler avec génie ? Le tout orchestré magistralement ! Voilà de quoi se dire que oui, Carrisi revient en forme avec ce nouveau roman, et cette fin, oh, cette fin…obligée de revenir en arrière, de relire pour bien capter ce qui se passe.

    On remercie l’auteur pour le cœur en miettes, n’est-ce pas ? Bref, ce retour que j’attendais avec impatience, je n’en ai pas été déçue, pas une seconde ! Un vrai coup de cœur, un troisième tome qui conclut la trilogie avec brio, et un auteur qui se renouvelle. Là où le style primait peut-être plus sur les intrigues dans les deux autres, L’égarée se centre sur ses personnages, ses intrigues à vous en arracher les cheveux.

    Chapeau l’artiste, me voici conquise et heureuse de suivre un tel auteur, je ne compte pas le lâcher de sitôt !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.