Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Vos avis

  • universpolars 26 novembre 2018
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Une nouvelle fois, Franck Thilliez nous emmène dans l’horreur. Contrairement à la plupart de ses autres œuvres, ce roman est nettement moins "gore". Par contre, au niveau psychologique, on en prend un sacré coup. Franck Thilliez nous plonge au fond de l’âme, à l’origine de la violence, à l’origine du mal.

    Nous sommes confrontés à la médecine, la religion, la psychiatrie et même à l’art (monstrueux) du cinéma. Le mélange de toutes ces spécialités réunies va engendrer la sauvagerie absolue, la torture, la contrainte la plus inhumaine. Les enquêteurs Sharko et Henebelle vont comprendre petit à petit que des expériences, des manipulations mentales et des traitements monstrueux ont été commis dans le passé sur des enfants orphelins principalement, pour pouvoir créer, contrôler et gérer la violence absolue - le fameux Syndrome E.

    L’auteur nous dévoile le fonctionnement de notre cerveau, ses capacités, sa part de conscience et d’inconscience. Mais aussi la manipulation par l’image. Peut-on créer une contamination mentale, une hystérie collective ? Thilliez, qui maîtrise le sujet à la perfection, nous l’apprend et nous dit tout...

    Quel plaisir de voir Franck Sharko et Lucie Henebelle réunis dans un même roman ! Un Franck Sharko schizophrène, constamment envahi par ses "démons", suite à la mort tragique de sa fille et de sa femme. Mais un Franck Sharko toujours aussi futé, malin et surtout obstiné ! La collaboration entre ces deux personnages ne va pas se faire sans mal - je l’ai dit, Sharko toujours aussi obstiné ! - mais petit à petit ils vont chacun amener leur savoir-faire et avancer dans cette enquête malsaine. Quant à elle, Lucie Henebelle va se surpasser, comme d’habitude, et foncer.

    L’enquête nous emmène en Belgique, au Canada, au Caire, en France, notamment dans les rangs de la Légion étrangère. Je retiens la partie de l’enquête se déroulant au Caire. Franck Thilliez décrit cette ville tellement bien que je sentais réellement la pollution, la chaleur et la pauvreté de cet endroit.

    Pour conclure, je dirais que c’est un excellent roman, puissant au niveau psychologique, avec des personnages d’une épaisseur magnifique. Sharko et Henebelle, ensembles pour le meilleur et pour le pire ? Franck Thilliez nous présente une histoire avec des faits réels, scientifiquement prouvés.... Et c’est remarquablement effrayant.

    Bonne lecture.

  • La Caverne du Polar 2 décembre 2018
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Après avoir lu « La chambre des morts » et « La mémoire fantôme » avec Lucie Hennebelle, puis « Train d’enfer pour Ange rouge » et « Deuils de miel » avec Franck Sharko quel plaisir de retrouver ces deux personnages réunis dans « le Syndrome E » pour enquêter ensemble. Il est possible de lire ce livre indépendamment mais si vous souhaitez vraiment en apprendre plus sur ces deux personnages, je vous conseille de commencer par les livres cités précédemment.

    Alors que Lucie Hennebelle est en congé, elle est contactée par son ex, Ludovic Sénéchal. Il a composé son numéro au hasard, devenu subitement aveugle après avoir visionné un ancien court-métrage datant des années cinquante, qu’il a trouvé chez un collectionneur. En parallèle, Franck Sharko est appelé pour enquêter suite à la découverte de plusieurs cadavres dépouillés de leurs yeux et de leurs boîtes crânienne ouverte. On rentre très facilement dans l’intrigue en se demandant ce que peut bien cacher ce mystérieux film et surtout qui est derrière tout ça. D’autant plus que les meurtres en Normandie semblent y être liés. L’histoire de la vidéo et les corps mutilés nous plongent dans un monde de noirceur et de perversion. Outre l’enquête policière, l’histoire rend également hommage au septième art. Le cinéma et le monde des images est un des sujets centraux avec la recherche scientifique, la psychiatrie et l’histoire du Québec.

    J’ai vraiment aimé assister à la rencontre entre Sharko et Hennebelle, deux écorchés de la vie, qui se donnent à fond dans leur métier, délaissant ainsi leurs vies personnelle. Ils sont tous les deux habités d’une noirceur que seule une plongée dans les profondeurs de l’âme humaine peut expliquer. Ensemble, ils font un duo très complémentaire et j’ai hâte de les retrouver dans les prochains opus, surtout après la fin que nous a réservé l’auteur.

    Franck Thilliez nous fait voyager à travers la France, l’Egypte, la Belgique et le Canada avec une enquête très bien ficelée. Comme à chaque fois avec cet auteur, on sent une documentation monstrueuse derrière cette histoire. Ce roman est un vrai coup de cœur, aucune fausse note pour ma part. Thilliez a un talent fou pour narrer la noirceur et la perversité qui peut toucher notre société. Dans « Le syndrome E« , il nous plonge une nouvelle fois dans les méandres de la folie humaine avec brio !

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.