Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

8 #AvisPolar
9 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • universpolars 26 novembre 2018
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Une nouvelle fois, Franck Thilliez nous emmène dans l’horreur. Contrairement à la plupart de ses autres œuvres, ce roman est nettement moins "gore". Par contre, au niveau psychologique, on en prend un sacré coup. Franck Thilliez nous plonge au fond de l’âme, à l’origine de la violence, à l’origine du mal.

    Nous sommes confrontés à la médecine, la religion, la psychiatrie et même à l’art (monstrueux) du cinéma. Le mélange de toutes ces spécialités réunies va engendrer la sauvagerie absolue, la torture, la contrainte la plus inhumaine. Les enquêteurs Sharko et Henebelle vont comprendre petit à petit que des expériences, des manipulations mentales et des traitements monstrueux ont été commis dans le passé sur des enfants orphelins principalement, pour pouvoir créer, contrôler et gérer la violence absolue - le fameux Syndrome E.

    L’auteur nous dévoile le fonctionnement de notre cerveau, ses capacités, sa part de conscience et d’inconscience. Mais aussi la manipulation par l’image. Peut-on créer une contamination mentale, une hystérie collective ? Thilliez, qui maîtrise le sujet à la perfection, nous l’apprend et nous dit tout...

    Quel plaisir de voir Franck Sharko et Lucie Henebelle réunis dans un même roman ! Un Franck Sharko schizophrène, constamment envahi par ses "démons", suite à la mort tragique de sa fille et de sa femme. Mais un Franck Sharko toujours aussi futé, malin et surtout obstiné ! La collaboration entre ces deux personnages ne va pas se faire sans mal - je l’ai dit, Sharko toujours aussi obstiné ! - mais petit à petit ils vont chacun amener leur savoir-faire et avancer dans cette enquête malsaine. Quant à elle, Lucie Henebelle va se surpasser, comme d’habitude, et foncer.

    L’enquête nous emmène en Belgique, au Canada, au Caire, en France, notamment dans les rangs de la Légion étrangère. Je retiens la partie de l’enquête se déroulant au Caire. Franck Thilliez décrit cette ville tellement bien que je sentais réellement la pollution, la chaleur et la pauvreté de cet endroit.

    Pour conclure, je dirais que c’est un excellent roman, puissant au niveau psychologique, avec des personnages d’une épaisseur magnifique. Sharko et Henebelle, ensembles pour le meilleur et pour le pire ? Franck Thilliez nous présente une histoire avec des faits réels, scientifiquement prouvés.... Et c’est remarquablement effrayant.

    Bonne lecture.

  • La Caverne du Polar 2 décembre 2018
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Après avoir lu « La chambre des morts » et « La mémoire fantôme » avec Lucie Hennebelle, puis « Train d’enfer pour Ange rouge » et « Deuils de miel » avec Franck Sharko quel plaisir de retrouver ces deux personnages réunis dans « le Syndrome E » pour enquêter ensemble. Il est possible de lire ce livre indépendamment mais si vous souhaitez vraiment en apprendre plus sur ces deux personnages, je vous conseille de commencer par les livres cités précédemment.

    Alors que Lucie Hennebelle est en congé, elle est contactée par son ex, Ludovic Sénéchal. Il a composé son numéro au hasard, devenu subitement aveugle après avoir visionné un ancien court-métrage datant des années cinquante, qu’il a trouvé chez un collectionneur. En parallèle, Franck Sharko est appelé pour enquêter suite à la découverte de plusieurs cadavres dépouillés de leurs yeux et de leurs boîtes crânienne ouverte. On rentre très facilement dans l’intrigue en se demandant ce que peut bien cacher ce mystérieux film et surtout qui est derrière tout ça. D’autant plus que les meurtres en Normandie semblent y être liés. L’histoire de la vidéo et les corps mutilés nous plongent dans un monde de noirceur et de perversion. Outre l’enquête policière, l’histoire rend également hommage au septième art. Le cinéma et le monde des images est un des sujets centraux avec la recherche scientifique, la psychiatrie et l’histoire du Québec.

    J’ai vraiment aimé assister à la rencontre entre Sharko et Hennebelle, deux écorchés de la vie, qui se donnent à fond dans leur métier, délaissant ainsi leurs vies personnelle. Ils sont tous les deux habités d’une noirceur que seule une plongée dans les profondeurs de l’âme humaine peut expliquer. Ensemble, ils font un duo très complémentaire et j’ai hâte de les retrouver dans les prochains opus, surtout après la fin que nous a réservé l’auteur.

    Franck Thilliez nous fait voyager à travers la France, l’Egypte, la Belgique et le Canada avec une enquête très bien ficelée. Comme à chaque fois avec cet auteur, on sent une documentation monstrueuse derrière cette histoire. Ce roman est un vrai coup de cœur, aucune fausse note pour ma part. Thilliez a un talent fou pour narrer la noirceur et la perversité qui peut toucher notre société. Dans « Le syndrome E« , il nous plonge une nouvelle fois dans les méandres de la folie humaine avec brio !

  • Clarmac 8 février 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Cette lecture a davantage été pour moi un polar qu’un thriller.
    On suit Sharko et Lucie au-delà des frontières à la recherche du mal.
    Ce MAL que l’on découvre au fil des pages, à la fois artistique, religieux, psychiatrique et qui ne se personnifie réellement qu’à la fin.
    J’ai aimé moi aussi cherché à comprendre ce qu’était ce mal, au fil des pages.

    Bien contente qu’Eugénie disparaisse et laisse sa place à Lucie. Je n’ai pas vraiment aimé sa présence (vraisemblablement pas assez terre à terre pour moi).
    Quant à l’épilogue...

    Lecture suivante...

  • Maks 11 février 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    J’ai bien aimé ce Syndrome [E], Thilliez toujours au niveau des bon thrillers, ici j’ai adoré les personnages de Sharko et Henebelle qui sont simplement excellent et c’est le gros gros point fort du livre.

    Intrigue sympa même si par moments ça traîne un peu, c’est tout de même assez tordu toute cette histoire qui se passe autour de ce film.
    On ne voie pas les pages défiler, c’est un bon point.

    Ce n’est pas mon Thilliez préféré, je trouve qu’ici on est un cran en dessous de "Puzzle" mais c’est tout de même un bon roman plein de suspense.

  • Des plumes et des livres 31 mars 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Après avoir découvert la plume de Franck Thilliez en fin d’année dernière avec le livre audio de Sharko, cette fois-ci, j’ai voulu lire de manière plus traditionnelle et de découvrir les premières enquêtes communes entre Sharko et Hennebelle. C’est donc logiquement que je me suis plongée dans la lecture de Le Syndrome [E].

    Dans ce thriller, nous ne suivons pas la classique enquête sur un meurtre. Non, pour réunir ses deux enquêtes vedettes, Franck Thilliez a vu grand et leur propose toute une série de meurtres. Au début du livre, nous suivons en alternance l’avancement de l’enquête de Sharko et d’Hennebelle mais très vite, leurs recherches vont converger et les deux enquêteurs vont s’allier. D’ailleurs ils ne seront pas trop de deux pour résoudre cette enquête de grande envergure et très complexe. Les intrigues dans Le Syndrome [E] sont nombreuses, diverses, et le dénouement est difficilement anticipable.

    Dès les premières scènes, on est happé par l’écriture de Franck Thilliez. Il nous conte avec talent et précision les différentes situations. De ce fait, on suit avec passion et addiction l’intrigue de ce roman. On sent à la lecture de ses romans que Franck Thilliez passe beaucoup de temps en compagnie de la police pour façonner ses enquêtes. Malgré l’horreur de certaines scènes (qui pourtant sont adoucies par l’auteur), on les perçoit d’une manière très réaliste.

    Je suis totalement tombée sous le charme de la plume de cet auteur.

    Le Syndrome [E] est le premier tome d’un diptyque sur la violence. J’ai dans ma bibliothèque le second tome Gataca et une chose est sûre : il ne va pas rester longtemps sur l’étagère.

  • clothildePL 16 mai 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Une intrigue des plus complexe, quel bien fou de me plonger à nouveau dans un Thilliez. Je n’ai lu que la forêt des ombres et le manuscrit inachevé et je n’ai jamais été déçu...
    Un film mystérieux qui rend aveugle et met mal à l’aise, cinq cadavres retrouvés enterrés et atrocement mutilés, sans cerveau et sans yeux. Deux enquêtes distinctes mais pourtant qui vont se relier. Nous voyageons entre le Caire et le Canada pour découvrir de nouveaux personnages ayant tous jouer un lien dans cette étrange affaire. Des crimes liant le visuel et le cérébral, une folie meutrière inexpliquée... Que signifie donc le syndrome E ?

    Je découvre les personnages de Sharko et Hennebelle avec cet opus de Thilliez. Ne pas les connaitre par leurs précèdentes histoire ne m’a pas dérangé. L’auteur nous resitue chacun de ses personnages avec leur faiblesse et leur complexité, des ecorchés vifs qui ne se connaissaient pas et vont finalement, au fil de leur enquête respective se rejoindre pour ne plus se quitter.
    Je termine donc ma lecture en plein suspense sur l’avenir de nos deux protagonistes. J’attaque donc de ce pas Gataca. Et je ne manquerai pas de découvrir les trois livres consacrés à Sharko et les deux à Hennebelle afin de mieux connaitre le poids de leur souffrance.

  • mouffette_masquee 8 juin 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Je retrouve enfin Sharko et Henebelle, après une pause de six mois, pour une affaire aussi captivante que dérangeante. Ce cinquième tome de la série est, comme les précédents, extrêmement bien documenté : j’ai appris beaucoup de choses sur l’histoire honteuse et cachée du Québec dans les années cinquante (informations qui, après vérifications, sont authentiques), mais également sur le cerveau, l’œil, et j’en passe ! J’ai été ravie par l’écriture plus simple que les premiers tomes de la série, dont j’avais trouvé le style un poil alambiqué ; ici c’est plus fluide, plus « vrai ». Le dénouement était à la hauteur de mes attentes ; la trame de fond de l’intrigue extrêmement riche et intéressante, haletante. Et pour ceux qui l’ont lu, on en parle de cet épilogue ? Après ça, ce qui est sûr c’est que je ne vais pas attendre six autres mois avant de me jeter sur le tome suivant ! Mr Thilliez, c’est une franche réussite.

  • Ju lit les Mots 24 juin 2019
    Le Syndrome E (1) - Franck Thilliez

    Enfin la réunion entre ses 2 héros : Lucie Hennebelle et Franck Sharko !!!

    Décidément Sharko je l’aime 😉 ce personnage écorché par la vie, mais qui continu et se bat contre ses démons, quelle plus belle preuve de vie ! Lucie à la recherche d’elle-même torturée mais oh combien femme ! On entraperçoit enfin la femme et la mère…

    Comme d’habitude F. THILLIEZ, nous fourni une enquête très bien documentée, partant de faits réels : Les Orphelins de Duplessis au Quebec.
    L’auteur nous fait vivre cette aventure à cent à l’heure en passant par Liège, la Normandie, le Caire, le Canada … pour mettre le doigt sur un mal inconnu d’une réalité effrayante : le syndrome « E »

    C’est très sombre, mais vraiment passionnant…

    A la fin, même si l’on connaît enfin le fin mot de l’histoire, l’auteur nous livre un ultime rebondissement, mais là c’est dans GATACA que ça se passe…Donc à suivre !

    On devient vite accroc à ce genre de lecture car elle nous emmène loin dans les profondeurs de l’esprit humain avec toutes ses perversions…

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.