Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

20 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Pourquoi tu m’as fait ça, maman ?
Kath, Adam et leur petite Lyla, intelligente mais renfermée, habitent une ancienne ferme isolée en plein milieu de la lande, dans le Devon. Un jour, Kath se réveille aux urgences après avoir été victime d’un grave accident de voiture. Elle n’a aucun souvenir des circonstances l’ayant conduite
au drame. De retour chez elle, choquée mais heureuse de retrouver sa famille, elle déchante vite : Lyla dessine d’étranges motifs et répète qu’elle voit un homme sur la lande. Quant à Adam, il paraît en vouloir terriblement à son épouse, pour une raison que cette dernière ne s’explique pas. Autour de la maison, Kath tombe sur des mises en scène macabres... Alors que le comportement de Lyla devient de plus en plus inquiétant, Kath apprend que c’est en essayant de se
suicider qu’elle a fini à l’hôpital. C’est le choc. Et le début de flash-backs angoissants qui vont la conduire elle aussi vers cet inconnu qui hante la lande.

Mot de l’éditeur : prêtant sa plume à un drame familial qui interroge le poids de l’hérédité, les liens du couple et le mystère qui entoure les enfants atteints du syndrome d’Asperger, le maître du thriller atmosphérique revient avec un quartet brumeux qui laissera le lecteur hagard, ivre de secrets inavouables et de stupéfiantes révélations.

Vos #AvisPolar

  • Sonia Boulimique des Livres 27 mars 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Un petit voyage dans le Parc Naturel du Dartmoor, cette région montagneuse du Devon, ça vous tente ? J’espère, car ce roman, c’est avant tout un lieu, une ambiance. La lande, les hivers rudes, le brouillard, les tors, ces petits monticules de granit, les ruisseaux qui courent, les poneys et les moutons. Les croyances y sont également bien implantées, avec un riche passé préhistorique.

    Nos hôtes pour ce séjour sont Adam Redway, ranger du parc, sa femme, Kath, et Lyla leur adorable fillette de 10 ans. Kath se remet doucement d’un accident de voiture où elle a bien failli y laisser sa vie et qui lui a laissé une amnésie rétrograde, l’empêchant de retrouver tout souvenir de ce jour dramatique. Lyla, quant à elle, a des syndromes autistiques asperger, pourtant, Kath n’a jamais souhaité la faire diagnostiquer, ne voulant pas coller une étiquette à sa fille chérie, Lylamour, comme elle la surnomme affectueusement.

    Car entre Kath et Lyla, on peut réellement parler d’amour mère-fille fusionnel. Kath veut protéger sa fille coûte que coûte, elle veut préserver son innocence et elle fait tout pour la rendre heureuse. Sauf qu’elle se rend compte que son accident a fait vaciller cet équilibre précaire, et les symptômes de Lyla s’aggravent, la coupant encore un peu plus des autres. Kath sent la culpabilité poindre et lui ronger le cœur. D’autant que la froideur d’Adam envers elle lui font s’interroger. Peu à peu, Kath va retrouver des fragments de mémoire, emboiter les différentes pièces du puzzle de cet « accident », et ce qu’elle va découvrir va la plonger dans les ténèbres et la terreur.

    J’apprécie beaucoup les thrillers psychologiques, même si, bien souvent, le schéma est toujours le même : un accident, une amnésie rétrograde. L’art de l’auteur reste sa capacité à broder quelque chose de nouveau autour de ces paramètres. Réussir, avec la pression sur les peurs de certains personnages et les décisions des autres, à faire trembler son lecteur. Et sur ce plan, l’auteur fait un carton plein !

    La psychologie des personnages est très bien développée, axée sur leurs émotions et leurs ressentis, je me suis reconnue en Kath, normal, je suis une mère de famille, certes, pas autant fusionnelle avec mes enfants, mais tout de même !

    L’atmosphère lourde et mystérieuse nous prend aux tripes, l’intrigue qui se dévoile sous nos yeux nous happe, l’auteur dévoile des pistes, au gré du brouillard apparaissant ou disparaissant dans la lande, on croit entrevoir la solution et pffuit, tout s’embrouille de nouveau. Le suspense et la tension restent omniprésents à chaque page, j’avoue que c’est un livre qu’il m’a été difficile de lâcher.

    Un roman à la construction infaillible, à l’écriture lumineuse malgré le brouillard du Dartmoor, à la fin surprenante, que vous ne pourrez deviner à aucun moment, Tremayne fait définitivement partie de mes auteurs préférés. Je vais avoir la chance de le rencontrer ce week end aux Quais du Polar, et j’en suis ravie !

  • Les Lectures de Mystic 2 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Nous suivons une famille, il y a Kath la mère, Adam le père et leur petite fille Lyla qui semble atteinte du syndrome d’Asperger ( forme d’autisme sans déficience intellectuelle, ni retard de langage ) , celle-ci est au contraire très intelligente mais renfermée.

    Cette famille habite dans le Devon en plein milieu du parc national de Dartmoor, isolée de tout.
    Un jour Kath est victime d’un accident de voiture, elle n’a plus aucun souvenir de cet horrible jour.

    Son mari semble lui en vouloir, le comportement de Lyla a changé et s’aggrave ( elle dessine d’étranges motifs, aperçoit un homme sur la lande... )

    Jusqu’au jour où Kath apprend la vérité : elle a tenter de se suicider.
    À la suite de cette découverte, des bribes de souvenirs vont lui revenir petit à petit, en particulier cet inconnu sur la lande ...

    Mon avis : pour vous dire, j’ai littéralement dévoré ce livre !! Je n’avais aucune envie de lâcher ce thriller psychologique.

    Tout d’abord la description du Dartmoor nous plonge dans une ambiance très sombre, le suspense est au rendez-vous.

    Je me suis laissée happé par les landes, leurs habitants et cette famille très attachante.

    L’auteur décrit très bien les personnages au niveau psychique.

    La petite Lyla m’a énormément touchée à certains passages du livre. Elle est seule, n’a pas d’amis, elle aimerait être acceptée malgré sa différence,on sent son besoin d’exister.

    Le personnage de Kath est très bien travaillé, on ressent ses émotions, ses questionnements, ses craintes et ses peurs.
    Ce duo mère/fille m’a profondément marqué tout au long de ma lecture, ce qui en fait le point fort du roman à mon sens.

    En conclusion : Un thriller psychologique épatant, une magnifique description des landes du Dartmoor plus vrai que nature, des personnages émouvants et attachants. Une intrigue étrange mais bien ficelée,et une fin inattendue à couper le souffle !!

  • Sharon 3 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Comme c’est très souvent le cas dans les romans policiers contemporains, le drame semble se dérouler en huis-clos, au sein de la famille. Oui, l’action se passe dans la lande, et l’on peut me répliquer que cet espace est suffisamment ouvert pour permettre de s’ouvrir aux autres, au monde – pas vraiment.
    La lande, il faut déjà accepter d’y vivre, même si, comme Adam, il est là pour des nécessités professionnelles. Il est là avec Kath, sa femme, et Lyla, leur fille unique. le diagnostique n’a pas été posé, parce qu’Adam ne souhaite pas que l’on colle une étiquette sur sa fille : Lyla semble atteinte du syndrome d’Aspeger. Elle en a en tout cas plusieurs symptômes. Kath mère aimante, dévouée, a été victime en décembre d’un grave accident de voiture, qui la fait souffrir d’amnésie rétrograde. Elle cherche, à se souvenir, à comprendre ce qui s’est passé, dans une lande de plus en plus hostile.
    Depuis le chien des Baskerville, on le sait : la lande est un endroit parfait pour se cacher, un endroit idéal pour que les légendes puissent croître, celles des meurtres atroces, celles des suicides ou des sorcières. La lande est un endroit où l’on trouve la mort, où l’on donne la mort, un lieu où l’homme peut assouvir sa cruauté, en en ayant conscience ou pas.
    Après, du côté du village ou des villes se trouve un monde presque plus préservé, plus policé. Il suffit de regarder Dan, le frère de Kath, et Tessa, qui ont tout pour être heureux : un métier qui les satisfait et leur permet de bien gagné leur vie, une belle maison, héritée de la mère de Dan qui a privilégié son fils, deux beaux enfants épanouis et en bonne santé. Un vrai portrait de famille heureuse – ou presque, comme toujours.
    La morte fait partie de leur vie, et souvent, il est question de Penny, mère de Kath, dont le souvenir nébuleux flotte sur l’intrigue. Morte d’un cancer en Inde, elle a fait répandre ses cendres sur la tombe mythique d’une suicidé de légende. Je ne peux récrire l’histoire, et je ne me le permettrai pas, mais je ne suis pas étonnée par le pouvoir de nuisance de cette femme qui ne s’est pas vraiment posée la question d’aimer ses propres enfants – il est tellement plus aisé de faire le mal que le bien.
    Oui, les ombres planent sur ce roman, et comme à Baskerville, il peut très bien se cacher quelqu’un dans la lande. Mais Félix et Randal, les deux chiens de la famille, sont différents du mythique chien des landes. Ou pas. A vous de voir et de lire.

  • LeslecturesdeMoe 3 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Juste avant de mourir - où le suspense bien travaillé vous fait douter de tout...

    Kath, Adam et leur fille Lyla vivent dans une ferme isolée au milieu de la lande, dans le Devon. Un jour, Kath se réveille aux urgences après avoir eu un accident de la route. Mais était-ce vraiment un accident ? Son mari semble lui en vouloir et leur fille, affichant un comportement de plus en plus inquiétant, semble s’éloigner d’elle. Que s’est-il réellement passé le soir de l’accident ?

    J’avoue être mitigée quant à cette lecture. D’un côté, le suspense est vraiment bien travaillé. Des événements étranges, voire un poil surnaturel, se produisent. Le profil des suspects se dessine peu à peu, et j’admets avoir émis des soupçons sur plusieurs personnes. En plus de ça, j’ai trouvé les passages avec Lyla très intéressants car le syndrome d’Asperger n’est pas souvent abordé (du moins, pas dans mes lectures). Je savais le sujet difficile, mais ici nous avons un aperçu non seulement de ce que peuvent ressentir les parents, mais également l’enfant.
    En ce qui concerne mon côté mitigé, c’est tout simplement parce que j’ai trouvé l’histoire très lente. Un bon thriller est pour moi un thriller rythmé, et c’est cette touche de peps qu’il manque à ce livre.

    Concernant cet auteur, j’ai également "Le doute" dans ma PAL, que je lirai prochainement. J’attends donc cette lecture afin de confirmer mon opinion sur cet auteur :).

  • Maks 3 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Je vais commencer par vous dire que j’avais lu le premier roman de l’auteur, "Le Doute", et que celui-ci ne m’avais pas forcément accroché, j’avais trouvé sympa mais sans plus, et surtout très lent. Ici le contexte est différent, l’histoire m’a plu mais le principal atout de "Juste avant de mourir" est son ambiance dans des décors palpitants. Il faut dire qu’en tant que chasseur de menhirs je tombe juste dans des lieux qui me parlent, le Devon du sud de l’Angleterre, forêts sombres, lande, sites archéologiques et menhirs en nombre. Le tout sous la pluie, il n’en fallait pas plus pour que je sois complètement immergé. Tout comme dans le roman "Le Doute", il y a une certaine lenteur dans le développement de l’histoire mais ici je n’ai pas été gêné et ne me suis pas ennuyé.

    L’intrigue elle, est cohérente et intéressante, le lecteur se pose plein de questions sur les événements, toujours borderline sur les sentiments ressentis, suicide, histoires de sorcières, manipulation, accident, on flirt avec la folie tout au long de l’histoire pour chaque personnage, tout le monde est louche, potentiellement impliqué dans les problèmes qui surviennent, couplé à l’ambiance c’est parfait et déstabilisant.

    Pour conclure, je dirais que j’ai beaucoup aimé ma lecture, et que ce titre a su me réconcilier avec les écrits de l’auteur. Les amateurs d’ambiance lourde et de thrillers seront comblés.

  • livrement-ka 5 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Presses de la Cité et Bepolar.fr pour m’avoir sélectionnée pour chroniquer ce livre.

    Début du livre

    Les cadavres d’oiseaux sont parfaitement alignés. 

    De quoi sont-ils morts ? 
    Je l’ignore. 
    Ils ont peut-être été attaqués par un chat avec cette cruauté caractéristique des félins quand ils ne tuent pas pour se nourrir mais juste pour le plaisir.

    Kath est une jeune femme qui vit avec son mari Adam, leur fille Lyla de 9 ans et leurs deux chiens Félix et Randal dans une ferme isolée en plein milieu de la lande dans le Devon. 

    Lyla et une petite fille particulière.

    Sa mère pense qu’elle est atteinte du syndrome d’asperger. (forme d’autisme)

    Son mari ne souhaite pas lui coller d’étiquette ni consulter de médecin. Il préfère se voiler la face.

    L’autre jour je l’ai surprise en train de dessiner des formes par terre avec des cadavres d’oiseaux

    La petite fille a changé depuis l’accident de Kath : en effet cette dernière a glissé sur une plaque de verglas et s’est retrouvée avec sa voiture dans un lac.

    Elle s’en est miraculeusement sortie mais souffre depuis d’une amnésie rétrograde.

    Son mari semble également lui en vouloir mais elle ne sait pas de quoi. Pour quelle raison se sont-ils éloignés l’un de l’autre ? 

    Mais comment continuer ainsi ? feindre de ne pas en vouloir à kath après ce qu’elle avait fait ce qu’elle avait dit ce qu’elle avait si commodément oublié.

    Et un jour alors qu’elles vont se promener la petite fille fait une révélation à sa mère qui va la troubler. 

    J’ai vu un homme...... un homme que tu connais..... le soir ou tu m’as laissée avec tante Emma

    L’auteur amène l’intrigue petit à petit. 
    Le suspense s’insinue lentement et l’ambiance devient de plus en plus pesante.
    Alors qu’on est au tiers du livre on ne sait pas ce qu’il va se passer par la suite et on arrive même pas à l’imaginer. 
    Dès que l’on pose un instant le livre pour faire autre chose on n’a qu’une idée en tête : se replonger dedans. 

    C’est le premier livre que je lis de cette auteure mais je pense sincèrement que je vais essayer de me procurer les autres. 

    Moi qui suis habituée à ce genre de livres je suis tout à fait dans mon élément et l’histoire est à la hauteur du titre et de la couverture. 

     Les personnages

    Kath et une jeune mère famille marié avec Adam ce qui la comble mais malheureusement elle a mis sa vie professionnelle et ses ambitions de côté se satisfaire de ce qu’elle a

    Lyla une petite fille atteinte du syndrome d’Asperger qui a des capacités extraordinaires

    Adam et un homme de la Landes qui cache un secret passé
    ça famille et établi dans la région depuis de nombreuses années

    La nature de l’histoire  : un thriller qui vaut le détour

    Le décor : une ancienne ferme isolée en plein milieu de la lande dans le Devon

    Le style de l’auteur : posé avec des mots simples j’ai vraiment apprécié cette lecture

    Sur la forme de l’histoire : 

    De nombreux chapitres sont présents dans ce livre. 

    Le texte est très aéré et la plume très fluide ce qui en fait une lecture très très agréable
    Je retrouve les thrillers à la manière d’Harlan Coben où d’autres auteurs que j’apprécie énormément


    Conclusion : 

    Un thriller bien-sous-tous-rapports prenant haletant, très bien écrit et avec une fin à la hauteur de l’intrigue de la couverture et du titre.

    Tout simplement génial .

  • Au chapitre d’Elodie 7 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    On fait la connaissance de la famille Redway qui vivent dans une ferme isolée dans la lande du Devon : Kath, Adam et Lyla, une petite fille qui est atteinte du syndrome d’Asperger. Depuis qu’elle a eu un accident un jour de verglas, Kath souffre d’amnésie rétrograde et ne se souvient plus des quelques jours qui se sont déroulés avant. D’ailleurs, depuis plus rien n’est pareil : sa fille joue avec des animaux morts et dessine des motifs sur le sol et dit avoir vu un homme rôder et surtout Adam semble avoir changer, il émane de lui beaucoup de rancoeur et de colère.

    Le passé refait surface, la mémoire lui revient par bribes. Pour ses proches, Kath n’a pas eu d’accident ; elle a tenté de se suicider... Vraiment ? Pourquoi se sent-elle en danger ?

    Le décor de ce livre est magnifique : les landes anglaises et sa nature sauvage, les paysages arides... Kath et Adam semble être un couple ordinaire et routinier mais l’accident va basculer les choses. L’atmosphère de ce livre (ce que j’ai le plus aimé) est sombre et énigmatique. Tout semble étrange que ce soient les personnages, les lieux... L’auteur a inséré un fond de superstition et d’occultisme à son histoire qui renforce ce sentiment. On avance dans ce livre avec un pressentiment dérangeant, comme une ombre par dessus notre épaule car des événements étranges se produisent et Kath va comprendre peu à peu la terrible et dérangeante vérité. Elle va devoir essayer d’imbriquer ses souvenirs pour savoir ce qu’il s’est réellement passé. Elle sera d’ailleurs aidée par Tessa sa belle-soeur. Elle garde en elle un sentiment de culpabilité, son couple vole en éclats, sa fille atteinte du syndrome d’Asperger va de plus en plus mal, cette petite fille qui fait face à un secret, qui est rejetée des autres et dont les parents acceptent difficilement sa différence. Bref, ce thriller d’atmosphère est vraiment bien mené et je n’ai pas vu venir le dénouement. Une chose est sûre ne faites confiance à aucun personnage, chacun a sa part de mystères...

    Elodie
    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2019/04/07/37233353.html

  • L’atelier de Litote 8 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Je remercie les Editions Presse de la cité, ainsi que le site BePolar et son opération VIP pour ce nouveau partenariat.
    Après Le doute, voici la dernière parution de S.K Tremayne et je dois dire que je l’ai préféré au premier. Ici on joue surtout avec l’ambiance et l’atmosphère unique de la lande de Dartmoor, dans le Parc National du même nom en Angleterre. J’ai aimé le rappel constant à la nature, au passé, aux roches granitiques, ce côté minéral un peu magique que peuvent exercer sur nous les menhirs et autres cromlechs. Tout ceci contribue à la toile de fond de ce thriller que l’on peu qualifié de domestique même s’il est bien plus que cela. Une maison isolée, un couple avec une petite fille Lyla de dix ans pas comme les autres. Le roman est écrit à la première personne et c’est Kath la mère qui parle, nous allons suivre toutes les péripéties qui lui arrivent, à elle et à sa famille et tâcher de comprendre l’intrigue qui nous est proposée. Personnellement j’ai adoré tout le suspense et la suspicion, tout cela est amplifié par l’isolement de cette famille sur la lande. Le personnage de Kath est très bien étudié j’ai adoré que l’on nous délivre les informations telle que son amnésie rétrograde les lui envoyait, on ne sait jamais si elles correspondent à la vérité ou bien si c’est son cerveau qui les imagine et ça c’était top. Le personnage de Lyla est à la fois touchant et effrayant, il y a de quoi être complètement dérouté avec une enfant comme celle-ci. Les liens qui les unissent sont très forts et je les ais trouvé crédibles dans interactions. J’ai aimé les thématiques abordées et j’aurai aimé aller encore plus loin sur le thème de la sorcellerie qui était envoûtant et mystérieux à la fois. Un thriller psychologique qui m’a conquise et que j’ai pris grand plaisir à découvrir et je ne vous parle pas du twist final étonnant comme il se doit. Bonne lecture.

  • aureliethrilleretcompagnie 12 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Merci à Bepolar et aux éditions Presse de la cité de m’avoir permis de découvrir ce livre et quel livre... j’y retournerais bien maintenant.

    Atmosphère angoissante, ambiance pesante et ne parlons même pas du lieu où se déroule ce drame, j’avais envie de partir en courant tellement l’endroit ne dégage rien de rassurant.

    Nous allons faire connaissance de Kath la mère, Adam le père et leur fille Lyla, atteinte de syndrome d’Asperger. Jusqu’ici c’est une famille ordinaire ou presque mais évidemment c’est sans compter les silences, les secrets et la tentative de suicide de Kath mais d’ailleurs a-t-elle vraiment tenté d’en finir ? Peut on faire confiance à ses proches ?

    Le doute s’installe crescendo, la folie s’empare de nous petit à petit, on ne sortira pas indemne de cette lecture ça c’est sûr. J’ai adoré ce thriller sur fond de drame familial. Mais attention au dénouement, la vérité n’est jamais celle qu’on attend...

  • jeanmid 12 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Qu’est-ce qui a bien pu pousser Kath Redway à tenter de suicider en ce 30 décembre avec sa voiture dans les eaux glacées du lac de Burrator ? Pourquoi son mari souhaite-t-il lui cacher ? Pourquoi leur fille Lyla est-elle obsédée par les animaux morts qu’elle range et aligne scrupuleusement tels des objets de décoration ? Cela fait beaucoup de questions et si peu de réponses pour Kath qui tente de démêler les fils inextricables de sa mémoire défaillante. Ce n’est pas malheureusement du côté de son mari qu’elle pourra trouver l’aide requise , lui qui semble lui en vouloir pour des actes dont elle ne se souvient pas . Peut être alors du côté de son frère , Ben , et de son épouse Tessa , psychologue .
    Une des causes serait peut être l’isolement extrême de leur habitation au milieu de la lande du Dartmoor , véritable paradis pour randonneur en mal de nature sauvage mais où le climat est hostile et rigoureux même à l’approche du printemps.

    La véritable raison se cache sans doute ailleurs . Chaque personnage semble en effet détenir une partie de la vérité .Une vérité difficilement avouable qui n’a peut être rien à voir avec la sorcelleries ou autres légendes qui courent les campagnes du Devonshire mais sans doute plus à des actions malveillantes, qui n’ont rien d’irrationnelles mais qui sont totalement préméditées.

    J’ai dès le début de ce roman été complètement accroché par cette écriture fluide aux mots justes qui nous plonge dans le doute permanent tout en nous faisant découvrir cette région de l’Angleterre , véritable personnage à part entière du roman , où la nature sauvage règne en maître et marque le caractère de ses habitants par la rudesse de son milieu .

    La force de l’intrigue réside selon moi sur cette ambiance angoissante à l’atmosphère lourde où le non -dit nous apprend plus sur les personnages que leurs rares paroles . L’auteur nous fait pénétrer de plus en plus profondément dans les failles de la famille Redway dont les piliers s’effritent peu à peu comme l’esprit fragile de Lyla , préparant pas à pas ses lecteurs pour une belle chute finale.

  • Mes Carnets Litteraires 15 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Pour rappel, en 2018, j’avais eu un énorme coup de coeur avec "Le doute", un thriller psychologique du même auteur, et ce fut ma meilleure lecture de l’année (voire même de ces dernières années !).
    Je me suis donc lancée dans ce nouveau roman avec l’espoir de revivre les mêmes émotions. Ce fut certainement un tort car j’attendais sûrement trop de cette nouvelle lecture.
    Contrairement au Doute, je n’ai pas réussi à entrer complètement dans cette ambiance glauque et dérangeante et ma lecture n’a pas été aussi addictive.
    Bien que l’intrigue soit intéressante et prenante, j’ai trouvé le récit trop lent dans la 1ère partie, avec trop peu d’informations et de révélations pour me tenir en haleine.
    La 2ème partie fut plus haletante et j’ai eu un gros coup de coeur pour Lyla, petite fille très attachante.
    La fin ne m’a pas plus convaincue car j’ai trouvé la révélation finale un peu trop rocambolesque...
    Bref, ce fut une lecture plaisante mais bien loin de ce que j’espérais.

  • Ju lit les Mots 16 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    J’ai eu plaisir à découvrir la plume de SK Tremayne qui nous entraine dans les profondeurs du Dartmoor dans le Devon. Même si j’ai mis un peu de temps à me laisser prendre dans les mailles du filet de l’auteur, j’ai peu à peu été prise par cette intrigue psychologique assez étrange.

    La description des paysages est tellement bien travaillée, que je me suis baladée dans la Lande, j’ai humé cet air froid, glacial et ces odeurs m’ont transportées. L’atmosphère sombre m’a complètement emportée.

    J’ai parfois eu la sensation d’étouffer tant l’isolement est palpable. Kath Redway, son mari Adam, ranger, et sa fille Lyla, vivent dans une maison isolée, perdus au bout milieu de nul part… Au beau milieu du parc national de Dartmoor. Après un accident de voiture qui a failli lui coûter la vie, Kath souffre d’amnésie.

    À la recherche de sa mémoire, Kath va se trouver… Kath se croit heureuse, malgré les difficultés financières et l’autisme de Lyla…

    Il est assez rare qu’un auteur s’aventure avec un personnage tel que Lyla, autiste asperger, avec certaines spécificités. L’auteur décrit aussi bien cette enfant, que l’attitude des parents. Des parents dont le seul désir est l’épanouissement de leur enfant différent. C’est justement cette différence qui donne une saveur particulière à cette intrigue. Et je dois dire qu’on s’attache réellement à Lyla, à sa différence et on aimerait vraiment que cette famille retrouve la paix.

    Le suspense et la suspicion sont omniprésents, l’auteur nous perd dans les informations que Kath arrive à glaner ou se souvenir. Au point que parfois, on ne sait pas si elle se souvient réellement, ou si c’est son cerveau qui lui joue des tours… L’auteur a vraiment travaillé cet aspect de l’amnésie rétrograde.

    Le folklore s’invite dans le décor, lui donne un aspect gothique, parfois effrayant et entre la sorcellerie qui s’invite, les bizarreries de Lyla, la suspicion et l’angoisse qui monte peu à peu, le lecteur s’interroge, se demande où l’auteur veut l’emmener. Il nous perd pour en fin de compte nous conduire vers un final que l’on ne fait que deviner…

    Un final que l’on a du mal à s’imaginer… Un final qui donne du corps à la noirceur la plus profonde.

    L’auteur prend le temps de placer ses personnages et son décor afin de livrer une intrigue captivante. Le paysage est un personnage à part entière et il joue un rôle prégnant dans cette intrigue dont on se délecte.

    L’intrigue prend sens au fur et à mesure de la disparition de ce brouillard qui ne fait qu’embrouiller la lande et l’esprit…

    https://julitlesmots.com/2019/04/16/juste-avant-de-mourir-de-s-k-tremayne/

  • Le Boobooker 16 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Alors alors... Après avoir été très déçu de son livre "Le Doute", j’ai voulu retenter avec cet auteur. "Juste avant de mourir" m’a beaucoup plus convaincu donc déjà c’est un bon point. Mais ce n’est pas encore ça...

    On suit une famille, complètement isolée en plein milieu de la lande. Kath, la mère, a fait une tentative de suicide, Adam, son mari, lui en veut beaucoup. Lyla, leur fille a un comportement de plus en plus étrange, elle dessine d’étranges motifs et ne cesse de répéter qu’elle voit un homme sur la lande. Autant vous le dire, j’ai adoré l’atmosphère de ce livre. La lande, l’isolement, le décor... Un gros point fort de ce thriller 👍🏻

    Mais je trouve toujours que le rythme est lent ce qui ne sert pas du tout ce thriller. J’ai retrouvé beaucoup de similitudes avec "Le Doute" ce qui m’a évidemment gêné. J’ai été plutôt convaincu du final cette fois, un twist très efficace qui met un point final très réussi à ce thriller. Si le rythme avait été plus soutenu, et le suspense un peu plus poussé, j’aurai été dithyrambique sur ce livre 😊

  • Djustinee 16 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Kath a eu un accident, elle a glissé sur une plaque de verglas et sa voiture a plongé dans le lac. Enfin c’est ce qu’elle croit. Les circonstances de cet "accident" sont nébuleuses d’autant plus que Kath souffre d’amnésie passagère.

    Elle essaie donc de se reconstruire auprès de sa petite fille très spéciale, Lyla, et de son mari Adam, ranger dans les landes. Mais la chose n’est pas aisée puisque Adam semble lui en vouloir et Lyla pense être constamment observée par un homme ressemblant à son père.

    Kath devra se remettre en question. Aurait-elle tenté de se suicider ? Mais pourquoi ? Ne supporte-t-elle plus l’autisme de sa fille qu’elle aime tant ? Aurait-elle trompé Adam ? Est-ce autre chose ?

    L’auteure nous promène dans la lande, dans le Devon. Le décor est, rien qu’à lui seul, un mystère.

    J’ai aimé le rythme du bouquin ; tout en lenteur dans la première partie et lancé comme un train à grande vitesse dans la seconde moitié. J’ai eu du mal à le lâcher tant l’atmosphère était pesante et le suspense prenant. L’issue de ce thriller est surprenante, je suis agréablement surprise par la tournure de cette intrigue.

    Je découvre l’auteure et je suis donc conquise par ce thriller aux allures de drame familial.

  • angelita 18 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Résumé Juste avant de mourir de S.K. Tremayne
    Elle aurait dû mourir dans un grave accident de voiture. Mais elle a réussi à s’en sortir, à ne pas se laisser engloutir par les eaux, en rejoignant la rive.

    Depuis, elle n’a pas retrouvé la mémoire mais elle a retrouvé sa famille, en particulier sa fille Lyla et son mari Adam. Mais ce dernier est très en colère, brutal et elle sent qu’Adam lui en veut. Pourquoi ?

    Avis Juste avant de mourir de S.K. Tremayne

    Kath semble avoir tout pour être heureuse. Un mari aimant, une petite fille adorable, un lieu de vie, certes très reculé, mais où elle se sent bien. Mais Kath a eu un accident de voiture et la mémoire lui fait encore défaut. Pour le moment, son mari Adam semble très en colère contre elle, il est plus ou moins violent dans ses paroles. Pourquoi ? Que cache Kath à Adam ? Pour retrouver sa vie, Kath va tenter, par tous les moyens, de retrouver cette mémoire. Mais un élément perturbateur va jeter le trouble sur ce qu’elle pensait. Si vous lisez la quatrième de couverture, vous saurez très vite ce que c’est. C’est pour cette raison que je ne les lis pratiquement jamais pour me laisser la surprise qui arrive, quand même assez tard.

    Lyla est la fille de Kath et Adam. Cette petite fille n’est pas comme les autres. Selon sa mère, elle a le syndrome d’Asperger, mais elle n’a jamais été diagnostiquée car ses parents, et en particulier son père, ne veulent pas lui coller d’étiquettes. Avec ce syndrome, l’auteur nous décrit le comportement de cette petite fille solitaire, vive, intelligente, sensible, qui communique lorsqu’elle en a envie. Lyla se sent délaissée et surtout pas aimée. Elle a peur, en particulier, pour sa mère. Elle a peur que celle-ci ne revienne plus et elle pense qu’elle ne l’aime plus. Lyla est très attachée à ses parents mais, à un moment, sentant sa mère en danger, elle la choisira, pour tenter de la protéger. Je ne suis pas trop au fait de l’autisme, du syndrome d’Asperger qui peut se présenter sous différentes formes, mais le personnage de Lyla est vraiment très détaillé. Le lecteur, surtout parent, ressent de l’amour pour cet enfant qui subit les quolibets de ses camarades d’école, qui a une mémoire phénoménale.

    Kath croit que son accident est dû à une plaque de verglas. Comme ses souvenirs sont encore diffus, elle apprendra la vérité. Mais le pourquoi du comment, ce sera à elle de le chercher. Pourquoi a-t-elle voulu abandonner sa fille ? C’est cela qui lui fait le plus peur. Sa fille, son amour. Elle va interroger celui qui a assisté, plus ou moins, à l’accident. Elle va mettre à jour certains éléments qui vont lui faire entrevoir la vérité. Elle utilisera les odeurs pour se rappeler. Au fil de son enquête, elle ira dans des endroits où le drame a eu lieu. Tout cela, aidée, plus ou moins, par les avertissements de sa fille. Adam est le coupable idéal. Mais est-ce vraiment lui, comme le suggère Lyla ? Il faut dire que cet homme et les hommes de sa famille se ressemblent énormément. Un huit-clos familial, pourrait-on dire, car le frère de Kath ne semble pas exempt de tout reproche. Juste avant de mourir relate des évènements familiaux qui peuvent arriver à tout le monde, entre mensonges et trahisons, suspicions et manques de confiance en l’autre. En filigrane, la mère de Kath, décédée, qui joue un rôle très important. Adorée par son fils et sa fille qui savaient comment elle était toutefois, elle est toutefois bien présente même si elle est morte depuis de nombreuses années.

    Juste avant de mourir, outre l’histoire, a pour cadre la lande. Et on le sait, le cadre joue énormément dans un roman. Lande plus hiver donnent des sensations oppressantes, même si la lande est un formidable terrain de jeu pour Lyla, un espace de travail pour Adam. Pour les étrangers, la lande peut être un coupe gorge. Et Kath, même si elle y vit depuis de nombreuses années, peut avoir toujours des surprises dans ce cadre. La lande est un espace où l’on peut se cacher, où les animaux, sauvages, peuvent vivre en sécurité et être des remparts pour les êtres humains. Mais, la violence peut y régner. Et elle est pratiquement humaine. Le temps peut changer très rapidement avec un brouillard très dense qui peut tomber en quelques minutes alors qu’à quelques kilomètres, le soleil brille. Dans un tel endroit, reculé, il faut vraiment avoir envie d’y vivre.

    Juste avant de mourir n‘est pas un coup de coeur pour moi, malheureusement, malgré le style de l’auteur que je connais puisque je l’ai lu. Deux éléments m’ont chagriné et mis mal à l’aise. Il m’a semblé que Kath connaissait une partie de la vérité par rapport à sa mère. Mais comment aurait-elle pu l’apprendre ? Quelques pages plus loin, ce n’est plus le cas. Outre le cadre, j’ai toutefois bien aimé ces références aux légendes, aux histoires de sorcières. J’ai été moins happée par cette histoire que par le premier roman de l’auteur. Est-ce dû au fait de lire sur liseuse ?

    Je remercie Netgalley et les Editions Presses de la Cité pour cette lecture.

  • Root 19 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Kath n’a détourné les yeux qu’un instant. Un instant qui a suffi à l’envoyer dans le décor. Le verglas aidant, elle a perdu le contrôle et la voiture a foncé tout droit dans les eaux noires du lac de Burrator. De cela, elle se souvient vaguement. Quant à sa vie avant l’accident… c’est encore plus flou. Elle adore la ferme dans laquelle elle vit à l’abri du monde et semble être une bonne mère, attentive à la petite Lyla, sur laquelle ses parents n’ont pas envie de voir poser un diagnostic. Kath est aussi une épouse aimante, qui voit toujours en Adam le jeune homme qui l’a séduite. Pourtant, l’attitude de ce dernier bouleverse le peu de certitudes sur lesquelles elle s’appuyait. Distant, taciturne, Adam est animé par une rancune évidente. Qu’a pu faire Kath avant l’accident qui a failli lui coûter la vie et dont sa mémoire fait aujourd’hui abstraction ? Pourquoi a-t-elle craqué ? La gentille mère de famille est-elle victime ou coupable ?

    L’ambiance, dans la lande du Dartmoor, est glaçante. Cette maison isolée, le comportement flippant de la fillette, puis cette sensation permanente que quelqu’un vous épie… et la nature qui vous étouffe. C’est là mon problème : l’importance du paysage et des éléments naturels. Si les personnages laissaient présager une histoire bien casse-tête où toutes les suppositions seraient tuées dans l’œuf, le rythme imposé par les longues et nombreuses descriptions a sapé mon intérêt. Entre les arbres et les étendues d’eau, les infos percutantes n’ont pas eu l’impact escompté, et j’avoue m’être ennuyée. C’est un roman que j’aurais peut-être apprécié, s’il avait été un peu plus… ? un peu moins… psychologique. Une chose est sûre : je n’irai pas passer mes vacances dans le sud de l’Angleterre !

  • laplumedelulu 20 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Le thriller psychologique par excellence. La lande, le brouillard, l’isolement. Bienvenue dans le Devon.
    "Pourquoi tu m’as fait ça, maman ?"
    Kath se retrouve aux urgences après un accident de voiture. Victime d’un traumatisme,elle ne se souvient de rien. "Il y en a qui veulent lire leur avenir, moi, je voudrais juste connaître mon passé"
    Lyla sa fille, a des comportements étranges, elle entasse des animaux morts pour en faire d’étranges motifs. "Pourquoi tu m’as fait ça, maman" ? Entre un mari qui ne ressemble plus à celui qu’elle a connu, une ambiance pesante, des phénomènes surnaturels, on se demande où l’auteur veut nous emmener. Kath aurait elle tenté réellement de se suicider ? Mais pourquoi ? Elle remonte doucement la piste de ses souvenirs, en flash backs. Kath m’a touchée par cette quête de vérité, Lyla m’a marquée par sa façon d’être (syndrome d’Asperger) et l’ambiance glauque de cette lande m’a bien fait frissonner d’angoisse.
    Je ne vous parle pas du twist final qui m’a laissée complètement pantoise. "Pourquoi tu m’as fait ça, maman ?"
    Je remercie @bepolar et les éditions presses de la cité pour cet envoi.

  • ellemlire 20 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Kath a eu un accident. Sa voiture a plongé dans le lac. Mais Kath n’a aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. Elle ne se souvient pas des moments précédant l’accident. Sa mémoire a tout occulté. Que s’est-il passé ? Pourquoi sa fille Lyla et son mari Adam semblent lui en vouloir ? Quand le comportement de Lyla devient étrange, et qu’elle aligne des cadavres d’oiseaux, Adam lui révèle qu’elle a tenté de se suicider… Les souvenirs vont revenir au compte-goutte, Kath va devoir mener l’enquête.

    Dès les premiers chapitres, l’ambiance est glauque. Tout est flou et mystérieux parce qu’on est avec Kath, qui est dans le trouble. On apprend les informations en même temps qu’elle. L’atmosphère familiale est sombre, le climat tendu. On ressent quelque chose de malsain. Il y a des silences et des non-dits dans cette famille. On la sent sur le point de se déchirer. On ne comprend pas tout.

    "Dans mon esprit se télescopent des voix et des visions d’horreur. C’est le chaos, comme dans ces représentations médiévales de l’enfer, avec des démons dans un coin, qui donnent des coups de fourche aux pécheurs – à ceux qui ont attenté à leur vie."

    Pour être vraiment honnête, je n’avais pas lu le Doute, le thriller pour lequel S. K. Tremayne est plus connu. J’ai donc ouvert ce livre sans attente particulière. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire. J’ai décroché, beaucoup. J’ai reposé le livre, oublié de le reprendre. Puis vers la moitié environ, j’ai commencé à trouver l’intrigue plus intéressante. Le rythme s’accélère, tout s’enchaîne. Mais la fin m’a vraiment déçue. je l’ai trouvée très improbable, tiré par les cheveux. Quand c’est trop, c’est trop.

    A l’inverse, pour parler du positif, j’ai beaucoup aimé le décor de ce roman. La lande accentue l’impression de mystère. C’est brumeux, humide. Cela renforce l’idée que quelque chose d’étrange se prépare. L’environnement prend une dimension hantée.

    "Dans l’ombre, les arbres dénudés et couverts de mousse semblent se rapprocher tout doucement de nous. Leurs ramures tendues vers le ciel crépusculaire m’évoquent des mains implorantes."

    Un autre point positif de ce thriller, c’est le personnage de Lyla. La petite fille est très attachante, très intelligente. Son syndrome d’Asperger lui confère une personnalité originale et étrange en même temps que fascinante. Elle est à mon sens le personnage le plus intéressant et important.

    Et enfin, un autre point qui m’a interpellée, c’est l’idée de faire resurgir les souvenirs par l’intermédiaire des odeurs. Les flash-backs de Kath apparaissent dans des situations où elle sent des odeurs particulières. C’est vraiment une piste très bonne et intéressante. C’est vraiment dommage que l’auteur ne l’ait pas plus exploitée, cela aurait mérité d’être creusé plus en profondeur.

    "Les images sont d’une incroyable netteté, car l’odorat est intimement lié aux souvenirs. Les odeurs font resurgir des réminiscences."

    En bref, mon avis sur Juste avant de mourir est assez mitigé. J’ai aimé le décor et l’ambiance mais je n’ai pas été convaincue par l’intrigue. On se demande longuement où l’auteur nous emmène, et la fin est trop farfelue à mon goût. Je pense lire Le Doute pour me faire une meilleure idée de l’auteur.

  • Lecturesetgourmandises 20 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    Pour être totalement honnête et transparente, j’ai frôlé l’abandon à la cinquantième page. Voilà, c’est dit.

    Je n’arrivai pas à rentrer dans l’histoire, je lisais péniblement cinq ou six pages avant de reposer mon livre. Cette lecture a très mal commencé et j’avais deux possibilités : abandonner, purement et simplement, ou alors lui laisser une chance, me faire violence et poursuivre ma lecture.

    Je n’aime pas me forcer et pourtant, avec ce bouquin, je sentais qu’il pouvait se passer quelque chose. Grand bien m’a pris de continuer car, passé un début laborieux, j’ai savouré ma lecture avec délice.

    On sent dans l’écriture de l’auteur un certaine fascination pour le Dartmoor, une région très montagneuse au sud de l’Angleterre. Un décor où s’étendent des centaines de kilomètres carrés de parc naturel, sans personne à proximité. C’est ici que vivent Kath, son mari Adam et leur fille Lyla.

    Adam sillonne le Dartmoor régulièrement, laissant sa femme et sa fille dans leur maison isolée au coeur de la lande. Ils sont loin de tout et si Adam est profondément épris de cette région, Kath, elle, semble s’en accommoder, purement et simplement.

    L’accident de voiture dont elle a été victime lui a laissé des séquelles : elle a perdu la mémoire et ne se rappelle pas des évènements qui précèdent le drame. Et pour couronner le tout, Adam et Lyla paraissent différents, distants, pour une raison qu’elle ignore.

    Au coeur de l’hiver glacial, Kath va apprendre qu’elle a en réalité tenté de se suicider en plongeant avec sa voiture dans les eaux noires du lac du Burrator. Dès lors, le doute va s’emparer d’elle, n’acceptant pas l’idée qu’elle ait pu envisager d’abandonner son mari et sa fille.

    Dans ce décor sombre et inhabité, Kath va se lancer en quête de la vérité, cherchant à découvrir ce qui a pu la pousser à un tel acte.

    « Juste avant de mourir » est un thriller psychologique dans lequel on retrouve une ambiance pesante et un personnage principal à fleur de peau. Kath se sent constamment épiée et le comportement étrange de Lyla ne fait qu’accentuer son malaise.

    Sa fille semble ailleurs, elle dessine des formes étranges et parait être atteinte d’autisme. Aucun diagnostic n’a cependant été établi car Adam refuse de l’emmener voir un spécialiste, préférant la laisser évoluer seule dans son univers et refusant que sa fille soit rejetée à cause de sa différence.

    L’auteur tisse également son intrigue autour des mythes et légendes qui entourent la région du Dartmoor, faisant peser une menace constante sur Kath et sa fille.

    Pour résumer, après des débuts difficiles, j’ai réussi à m’imprégner de cette atmosphère particulière.

  • Isa Naturaltales 20 avril 2019
    Juste avant de mourir - S.K. Tremayne

    "Juste avant de mourir" est le genre de roman que vous commencez ... et que vous terminez dans les heures qui suivent !

    En effet, le point que j’ai préféré dans le récit, c’est bien son rythme et l’immersion qui l’accompagne. La tension est palpable tout le long, on ne perd jamais de temps avec de longues descriptions.

    J’ai beaucoup aimé le postulat de départ qui nous fait douter de chaque individu, même de l’héroïne.
    J’ai également aimé le traitement du personnage de Lyla, particulièrement attendrissante et émouvante dans ses réactions et ses déconvenues. Par contre j’ai eu du mal avec la psychologie des autres personnages, et surtout la crédibilité de certains passages.
    J’ai trouvé Kath particulièrement passive à plusieurs reprises. A des moments où on ne peut nous-même s’empêcher de bouillonner intérieurement, j’étais surprise de la voir s’inquiéter à peine. Le traitement des émotions était pour moi maladroit, et ce jusqu’à la toute fin.
    Toute cette fin était bien trouvée, surprenante comme on aime dans le genre ... mais malheureusement je ne croyais pas à ce que je lisais à cause de maladresses dans l’écriture et la narration.

    Pour résumer, j’ai trouvé ce roman extrêmement efficace, immersif et rythmé avec de très bonnes idées, mais tout se qui touchait aux émotions et à leur crédibilité m’ont empêchée d’y adhérer à 100%

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.