Un cri sous la glace - Camilla Grebe

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

11 #AvisPolar
4 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper,
qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main.
Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve
dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée.
Personne ne parvient à l’identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profi leuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

Vos #AvisPolar

  • 1001histoires 11 avril 2017
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Un cri sous la glace : dés les premières phrases, que ce soit pour un portrait, décrire un lieu ou une ambiance, rapporter une pensée, il est frappant de constater que chaque mot est choisi avec précision et rigueur. En quelques lignes j’ai été transporté dans l’univers de Hanne, Emma et Peter.

    Ce roman est construit selon un canevas inhabituel. Hanne, Emma et Peter sont alternativement les narrateurs. A travers leurs témoignages et leurs souvenirs, Camilla Grebe dresse une série de portraits sans concession, vrais, rudes et émouvants à la fois et retranscrit astucieusement comment ces trois protagonistes ressentent leur drame et un meurtre qui s’annonce particulièrement difficile à élucider.

    Un meurtre a encore été commis à Stockholm, un peu avant Noël alors que l’hiver s’installe. Le cadavre décapité d’une inconnue a été découvert dans la maison de Jesper Orre qui reste introuvable. Jesper est le directeur général d’une chaîne de boutiques de vêtements.

    Peter Lindgren est enquêteur spécialisé dans les homicides à la Brigade criminelle de Stockholm. Sa vie que le lecteur découvre peu-à-peu, est une suite d’échecs et de drames qui l’ont rendu faible, ambivalent jusqu’à refuser tout engagement. Dans le meurtre de l’inconnue décapitée, il a reconnu les signes d’une affaire vieille de dix ans et restée non élucidée. A l’époque il avait travaillé avec Hanne qui était consultante pour la Crim afin de définir le profil psychologique de l’assassin.

    Hanne Lagerlind-Schön vient de quitter un mari égocentrique, vaniteux et dominateur. Agée de cinquante neuf ans, elle ne sait pas si elle pourra se débrouiller seule. Elle souffre d’un début de démence. Elle doit affronter le monde qui l’entoure avec des pertes de mémoire de plus en plus fréquentes, un témoignage poignant : "Je me représente la mémoire comme un tissu, et mon tissu est percé de trous, çà et là. Des petits trous hideux qui, au fil du temps, vont s’élargir et se multiplier". Hanne a autrefois vécu une liaison avec Peter qui l’a brutalement abandonnée.

    La jeune Emma vit une relation amoureuse totalement secrète avec Jesper Orre. Elle est simple vendeuse dans un de ses magasins. Après une enfance et une adolescence tragiques, Emma est entièrement dévouée à Jesper, sans rien attendre en retour.

    Les témoignages de Hanne, Emma et Peter permettent au lecteur de devenir soupçonneux. Il est habilement guidé vers la solution des énigmes sans que la procédure policière occupe une grande place, seulement grâce aux portraits psychologiques ciselés des trois principaux protagonistes.

  • valérie 2 juillet 2017
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Génialissime !!!

  • QuoiLire 6 juillet 2017
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    N’y allons pas par quatre chemins, je ne comprends pas, mais vraiment pas du tout les compliments des revues de presse que l’on peut trouver à propos de ce livre.

    Avant tout, ce n’est ni un roman policier ni un thriller psychologique, mais un roman à l’eau de rose au point où l’on se demande si on n’est pas en train de lire un livre d’une autre collection . Quel que soit le sexe des personnages, leur principale préoccupation est leur vie sentimentale et affective, de savoir pourquoi l’autre les a quitté(e) ; ou bien de se larmoyer sur leur enfance misérable. Et au cas où le lecteur n’aurait pas compris, l’auteure répète plusieurs fois l’histoire de chacun.

    Pour ce qui est de l’intrigue, elle est tellement maigre et sans aucune surprise que je n’en parlerai même pas.... ou disons pas plus.

    Quant au rythme du livre, c’est plat, sans aucun relief sauf le final qui nous réveille de cette léthargie de lecture.

    Ce qui est dommage car le style d’écriture de Camilla Grebe est plutôt fluide et la description de la vie suédoise intéressante.
    (https://quoilire.wordpress.com/2017/04/12/camilla-grebe-un-cri-sous-la-glace/)

  • Ju lit les Mots 14 janvier 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Waouh !!! L’intrigue est vraiment incroyable ! Si vous croyez avoir tout lu dans le genre psychologique, avec une intrigue rondement menée et même si l’histoire en elle-même a un goût de déjà vu, Camilla Grebe va vous démontrer que l’on peut encore faire plus tordu…

    Si, je vous dis que le corps d’une femme, décapitée, est retrouvé, chez un homme d’affaires, très sulfureux… Que lui-même disparait, le soir de ses fiançailles. Si en plus, je vous dis que sa fiancée, est une de ses employées, mais que leur liaison doit rester secrète… Vous croyez, que vous allez tomber sur un bon polar, mais à l’intrigue assez classique… Mettez de côté tous vos préjugés et votre assurance… L’auteur va vous manipuler… Comme elle manipule ses personnages.

    Une équipe de choc, pour découvrir le fin mot de cette histoire. Peter , du bureau des Homicides, va devoir travailler avec Hanne, une profileuse, avec qui il a travaillé dix ans auparavant, sur un meurtre très similaire , toujours non résolu. 10 ans… Qu’ils ne se sont pas vus… 10 ans que les choses se sont mal terminées entre eux…

    La plume de l’auteur est tellement agréable que la lecture se fait toute seule. On est pris dans ses filets, jusqu’à la toute fin sans jamais avoir envie de poser son livre. Un page-turner, comme savent si bien les faire ces écrivains nordiques dont le talent, n’est plus à mettre en doute.

    Premier roman en solo de Camilla Grebe, après avoir publié une saga policière avec sa sœur, un cri sous la glace est une vraie réussite.

    Les personnages sont très bien campés et leur psychologie est finement détaillée. Le suspense est entier, jusqu’aux derniers chapitres, même si on croit deviner, l’auteur, par un rebondissement, va balayer toutes vos certitudes…

    L’enquête se déroule au rythme de la vie personnelle de chacun des protagonistes, pour prendre de la consistance au fur et à mesure qu’ils se dévoilent… Leurs failles en font, des enquêteurs hors pairs… Comme souvent, me direz-vous… Oui, il faut un flic meurtri, une histoire un peu glauque justement, pour donner corps à ces personnages atypiques, qui ne peuvent être efficaces, que si l’horreur a été leur amie… C’est comme dans la vie….

    Trois écorchés vifs, déçus par la vie… Déçus par l’amour. Un flic solitaire, qui a du mal à s’engager, une profileuse dont la vie est sur le point de basculer… Et cette jeune femme qui vient d’être larguée sans ménagement, sans explications. On peut parfois penser que l’auteur se perd dans trop d’explications, dans trop de détails… Il m’est arrivée de sauter quelques passages, pour en fin de compte y revenir… Car les détails qui peuvent nous sembler anodins et sans intérêts, sont au contraire, bien placés… Tellement bien placés, que l’on comprend que l’auteur nous a bien manipulé, pour nous tromper. On pense détenir la solution, mais c’est sans compter sur le talent de l’écrivain, qui nous livre un final inattendu.

    Une lecture qui vous happe, vous perd dans différentes hypothèses… Mais une lecture que l’on dévore pour notre plus grand plaisir.

  • Chris93 10 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Stockholm. Flic désabusé, Peter doit enquêter sur le meurtre d’une jeune femme inconnue dans la maison d’un « gros bonnet », Jesper Orre, patron d’une chaîne de magasin de vêtements pour hommes. La tête de la jeune femme, posée près du corps, semble regarder le visiteur.

    Emma, jeune employée de la société de Jesper Orre, raconte comment elle a fait la connaissance de son patron, en est tombée amoureuse, a tenu secrète leur liaison et ponctue sa narration de souvenirs de sa vie familiale entre deux parents alcooliques.

    Hanne, ancienne consultante profileuse de la police, reprend du service pour cette enquête. Car la méthode employée pour tuer la jeune femme est la même que celle sur laquelle elle a travaillé dix ans auparavant, qui concernait cependant un jeune homme. Mais Hanne est également soucieuse : elle a eu jadis une relation avortée avec Peter, et à présent elle est atteinte d’une maladie affectant sa mémoire.
    Et il s’avère que Jesper Orre a disparu.

    Les trois personnages précités font tour à tour vivre l’histoire. Et l’on découvre l’existence plutôt meurtrie de chacun et ses ressentis, au fur et à mesure de l’avancée dans le roman.

    C’est le premier livre de Camilla Grebe que je lis, j’aime beaucoup son écriture, sa façon de donner de la substance à ses personnages, sans complaisance aucune : leurs défauts sont patents, leurs failles psychologiques complexes, mais le talent de l’auteure amène le lecteur à s’attacher à ces acteurs malgré eux d’une histoire macabre.

    Cet entrelac de souvenirs, de présent, et d’enquête criminelle est une vraie réussite !

    lirelanuitoupas.wordpress.com

  • La Caverne du Polar 18 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Camilla Grebe est une auteure suédoise très célèbre pour sa série de polars écrite avec sa sœur. Mais aujourd’hui je vais vous parler de son premier roman solo Un cri sous la glace. Ce roman paru en 2015 fut un best-seller dès sa sortie. Allez c’est parti, suivez-moi en direction de Stockholm capitale de la Suède.

    Dès le début, le ton est donné avec la découverte du corps d’une jeune femme décapitée dans la maison de Jesper Orre, le directeur général de Clothes&More. Personne ne parvient à l’identifier et le principal suspect a disparu… Pour cette enquête, Peter Lindgren un policier dépressif, doit faire équipe avec Hanne Lagerlind-Schön,une profileuse et une femme qu’il a profondément aimée et quittée dix ans auparavant. La résolution de cette enquête va s’avérer très complexe pour notre duo. Pendant que nous suivons les enquêteurs dans leur travail, Emma Bohman la fiancée de Jesper, va nous raconter son enfance, son adolescence, et sa rencontre avec son patron tout puissant qui va la séduire.

    J’ai beaucoup aimé la structure, alternant présent avec Hanne et Peter et passé récent avec Emma. Ainsi, nous suivons l’histoire selon plusieurs angles de vue, à deux périodes différentes qui vont finir par se rejoindre… Camilla Grebe, a créée une ambiance froide typique des polars nordiques. Dans une lenteur très maitrisée, elle nous expose des portraits de personnages très réalistes dotés d’une certaine complexité.

    Les chapitres sont bien construits et de nouveaux éléments apparaissent petit à petit. L’auteure joue avec de nombreux flash-back tout au long de l’histoire et nous manipule du début à la fin.

    Un cri sous la glace est un thriller psychologique captivant. Je trouve que ce roman est à la fois intelligent et glaçant, une belle découverte. Je vais continuer à suivre Camille Grebe de très près, car c’est indéniable, elle a beaucoup de talent.

  • La Papivore 18 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Je ne connaissais pas Camilla GREBE avant de lire ce livre. Il faut dire que les auteurs scandinaves sont très nombreux dernièrement, et pratiquement tous sont auteurs de thrillers et polars : à croire qu’en Suède ou en Norvège, il y a des gènes communs pour les histoires de meurtres et d’enquêtes de police ! Blague à part, Un cri sous la glace est un très bon livre, même si le dénouement m’est apparu 200 pages avant la fin. C’est un vrai page-turner que j’ai lu en trois jours, avec avidité.

    Quel est le lien entre le meurtre d’un homme 10 ans auparavant et celui d’une jeune femme dans la maison cossue d’un chef d’entreprise qui a mystérieusement disparu ? Le modus operandi est le même, le cadavre est décapité, la tête ostensiblement posée par terre, le regard tourné vers la porte d’entrée. 10 ans séparent ces deux crimes et pourtant l’équipe de Peter Lindgren est persuadée qu’il s’agit du même meurtrier.

    Ce polar est écrit à la première personne mais chaque chapitre est un point de vue différent. On alterne ainsi entre Emma, la jeune employée de prêt-à-porter qui vit une belle histoire d’amour avec son patron Jesper Orre, relation qui doit rester secrète au vu de la notoriété de monsieur ; Peter, le flic qui mène l’enquête, séparé de sa femme, ignorant son fils de 15 ans ; et Hanne, psychologue comportementaliste – profiler en d’autres termes – qui aide la police sur les deux meurtres. Elle a un début d’Alzheimer, mais ne veut pas se laisser vaincre par ses pertes de mémoire, déteste son mari, se laisse un peu aller physiquement, mais finalement cette nouvelle enquête lui fait du bien, et elle prend de nouvelles résolutions.

    Emma, elle, vient de perdre sa mère, ce qui la laisse désemparée et sans repères. Elle n’a pas beaucoup d’argent et son histoire avec son riche patron est la seule chose qui lui fasse tenir le coup. Quant à Peter, mais quel connard ce type ! C’est un homme qui approche la cinquantaine et qui fuit toute forme de responsabilité et d’engagement ! Il m’a franchement agacée ce personnage.

    J’ai beaucoup apprécié ce roman. Camilla Grebe a une écriture efficace, et j’ai remarqué qu’elle utilise beaucoup les odeurs dans ses descriptions (elle doit d’ailleurs avoir un problème avec l’odeur de la transpiration !), c’est quelque chose qui renvient régulièrement au fil des pages. J’ai hâte de lire son deuxième roman, Le journal de ma disparition.

  • Booksnpics 22 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Nouvelle révélation du polar nordique… Camilla Grebe l’est très certainement. j’ai véritablement été scotchée par ce polar à trois voix. Emma, Hanne et Peter, trois personnages tourmentés, blessés par la vie se succèdent pour nous raconter leur histoire.
    Camilla Grebe est très habile dans l’utilisation des codes et la structure de son récit. Utilisant l’alternance des personnages mais également l’alternance chronologique, elle dresse un portrait psychologique détaillé des personnages et se joue savamment de ses lecteurs… Une très belle découverte !

  • calyenol 28 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Quand je ferme certains livres,je me dis "pourquoi j’ai mi tout ce temps à le sortir de ma pal !"
    Et c’est ce que je me suis dit avec "Un cri sous la glace". Ce livre est un polar/thriller psychologique avec trois narrateurs.
    Emma,jeune Suédoise,qui a une relation secrète avec son patron Jesper.Jesper qui disparait en laissant le cadavre d’une femme,la tête tranchée,dans sa maison.
    Peter,le policier qui a un mal être depuis la mort de sa soeur,alors âgée de 15 ans,et qui depuis a du mal dans ses relations avec les autres,même avec son propre fils.
    Hanne,profileuse,qui vient d’apprendre que la maladie s’est invitée dans sa vie et qui ne supporte plus son mari Owe.

    Il ne m’a pas fallu plus de 10 pages pour être happée par l’histoire.
    J’ai trouvé l’écriture fluide et sans longueur.
    Le côté psychologique,de certains personnages,captivant.
    L’auteure a su me balader jusqu’à la fin et là chapeau.
    J’ai été émue par Hanne et perçue son abattement face à sa maladie naissante,et senti par moment son envie de la dompter.
    Un voyage dans les décors enneigés de Stockholm où on se rend compte que chaque personnages a une part d’ombre au fond de lui.

    Un très très bon moment de lecture pour

  • Encore Un Livre 28 février 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Une histoire à 3 voix

    Peter, Hanne et Emma.

    Emma nous raconte sa relation cachée avec le PDG de l’enseigne où elle travaille « C&M ». Le soir de leurs fiançailles Jesper ne rentre pas.
    Dix ans après leur relation secrète Peter et Hanne se retrouvent sur l’affaire de la disparition de Jesper, chose plus que troublante, une femme décapitée est retrouvée chez lui.
    Les éléments s’emboîtent et l’intuition d’un de nos deux enquêteurs va les conduire à un premier meurtre celui où Peter et Hanne s’étaient connus.

    L’auteure va nous balader à travers l’alternance de 3 voix, l’enquête, quant à elle est sous-jacente. Les histoires personnelles d’Emma, de Hanne et Peter sont mises en avant, racontée par eux-mêmes avec un ton donné différent et adapté à chaque fois. Camilla Grebe opte pour un style plutôt sobre et très bien écrit.

    J’ai été passionnée par l’ histoire. Ce roman suédois possède une intensité rare, sans passages glauques et morbides, malgré cette couverture plus que perturbante.

    Des réflexions profondes enrichissent l’histoire, on retrouve cette patte scandinave à mêler le tragique dans quelques moments de légèreté.

    Un roman psychologique unique, qui me réconcilie avec ce genre et qui relève tout ceux que j’ai pu lire jusque là et qui m’avaient déçue.

    Je suis certaine que Camilla GREBE saura se faire sa place dans le paysage scandinave d’ici quelques années, si elle garde cette patte d’intensité et ces personnages creusés, fouillés, elle peut compter sur moi pour vous en parler 🙂

  • claire chronique 5 mars 2019
    Un cri sous la glace - Camilla Grebe

    Trois enquêtes, récit de trois personnages Peter, Emma et Hanne.
    On découvre le passé et le présent de ces trois personnages.
    Lecture un peu longue et enquête qui n’avance pas vite et ça devient laborieux de finir ce livre.
    On devine assez rapidement ce qui s’est passé.
    Je n’ai pas vu de suspens haletant.
    Le livre est plus axé sur la vie des protagonistes que vers l’enquête.
    En bref, j’ai étais déçue de ce livre, mais cela reste mon avis...

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.