Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

9 #AvisPolar
2 enquêteurs
l'ont vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Pour la première fois en librairie : les dix plus effroyables tueurs en série de Grande-Bretagne.

Si les tueurs français et américains ont largement nourri la littérature criminelle et le cinéma, les serial killers d’outre-Manche restaient, jusqu’à ce livre noir, inconnus du grand public.

Dans l’ombre de Jack l’Éventreur, ce sont des hommes et des femmes noyés dans la masse, cannibales, nécrophiles, éventreurs, empoisonneurs, pédophiles et prédateurs qui ont tué et massacré en nombre durant des décennies.

La conférencière Emily Tibbatts, fondatrice du site francophone de référence tueursenserie.org et auteur de dizaines de biographies en ligne de serial killers, fait son entrée en librairie avec les longs portraits immersifs et passionnants des dix plus terrifiants tueurs en série de Grande-Bretagne. UK Serial Killers vous plonge dans leur histoire intime et leur traque, le détail de leurs crimes qui vous fera frémir d’horreur, leurs motivations macabres, les progrès des techniques médico-légales, d’enquêtes...
Et l’ampleur de ces chasses à l’homme.

Galerie photos

Vos #AvisPolar

  • Mes évasions livresques 26 juillet 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Je suis fascinée par les serial killers, je ne les admire pas, loin de là, mais je suis toujours en quête de ce qui fait vriller l’être humain, le pourquoi de tels actes, les motivations et surtout l’ingrédient déclencheur.
    Ces personnes sont ma plus grande peur, en effet, il suffit souvent d’être au mauvais endroit au mauvais moment ...de croiser leur route...

    Dans ce documentaire, Emily Tibbats, nous dresse le portrait de serial killers britanniques, pour la plupart inconnus, ayant oeuvré en solo ou en duo...

    Elle nous narre les faits qui ont fait leur "renommée", leur enfance, leurs pulsions et leur fin (condamnation ou mort).
    Dans ce domaine, je connaissais surtout Stéphane Bourgoin qui est le spécialiste des serial killers en France, il faudra désormais compter sur Emily Tibbats, fondatrice du site francophone de référence tueursenserie.org et auteur de dizaines de biographies en ligne de serial killers.

    Ces portraits sont très immersifs, Emily Tibbats nous détaille leurs meurtres barbares, leur histoire intime et leur traque. Nous assistons aussi aux progrès des techniques médico-légales qui ont permis de confondre plus facilement les serial killers.

    UK Serial Killers est vraiment passionnant, glaçant et objectif. En aucun cas, l’auteure ne porte de jugement sur ces tueurs en série. Elle dresse des portraits justes et percutants.

    Une nouvelle auteure à suivre, pour qui, s’intéresse un tant soit peu à ces êtres sans scrupules, guidés uniquement par leurs pulsions.

    Une évasion livresque marquante.

  • VALERIE FREDERICK 26 juillet 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Ce livre m’intrigue… Il m’attire car tout comme vous, je me pose des questions sur les serial killers. Mais en même temps, je demeure une grande froussarde et je crains qu’après la lecture de ces portraits, je n’ose plus sortir seule de chez moi !!!

  • Killing79 26 juillet 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Emily Tibbatts est devenue une grande spécialiste des tueurs en série. La preuve en est qu’elle tient un site internet dédié à ce sujet : http://www.tueursenserie.org. Pour ma part, étant assez friand de polars sombres, de thrillers et de romans noirs, j’ai tout de suite été interpellé par ce livre (à la couverture magnifique) qui promettait de raconter les destins moins connus de 10 serial killers britanniques.

    Contrairement à mes lectures habituelles, ce recueil est un document, et c’est ce qui le rend terrifiant. Rien n’est romancé, tout est vrai ! L’auteure nous dresse un éventail de tous les types d’assassins qui ont sévi en Grande Bretagne. Les nombreux meurtres s’étendent sur un siècle et demi avec des acteurs de tous âges, de tous genres et de tous horizons. On y rencontre des frustrés sociaux et/ou sexuels, des introvertis, des prétentieux, des opportunistes, des obsédés de la mort… Ils sont passés à l’action parce qu’ils voulaient se venger, ou parce qu’ils ont eu une enfance difficile, ou parce qu’ils avaient échappé à la Police, ou parce que ça leur profitait ou simplement parce que ça les amusait. Finalement on s’aperçoit, après toutes ses histoires, que cette malédiction peut toucher un éventail varié d’individus. Le processus ne suit aucune règle et est donc impossible à prévoir.

    Grâce à un travail de fond remarquable, Emily Tibbatts décortique les vies de ces tueurs. Elle étaye ses documents de tous les éléments factuels, chronologiques et scientifiques pour que le lecteur mesure l’ampleur des drames et les replace dans leur contexte. A chaque chapitre, elle développe une rubrique nommée « Pourquoi ? » afin d’essayer de comprendre les raisons profondes qui les ont poussés à l’acte. C’est instructif et agréable à lire mais on ressort de ce livre noir encore plus inquiet qu’au début. Savoir que dans leur quotidien, ces psychopathes sont des Messieurs Tout Le Monde, c’est quand même flippant !

    http://leslivresdek79.com/2019/07/26/476-emily-tibbatts-uk-serial-killers/

  • Livresse du Noir 17 août 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    ACCROCHEZ VOUS... ça va secouer !

    Comment vous dire à quel point je suis sortie de ma zone de confort en ouvrant ce livre. Vous savez que j’adore les thrillers, aussi sanglants soient-ils, bourrés des pires atrocités, ils ne me font jamais peur, c’est juste de la fiction quoi ! Mais UK SERIAL KILLERS n’est pas un roman, c’est un documentaire qui donne froid dans le dos. Plonger dans la réalité pure et dure (surtout quand c’est la première fois), c’est une toute autre histoire et c’est terrifiant !!! Les éditions RING parviennent à me surprendre une fois de plus.

    Emily Tibbatts est conférencière, spécialiste des tueurs en série et fondatrice du site de référence tueursenserie.org. Elle nous offre avec ce documentaire glaçant une galerie de portraits des dix plus effroyables tueurs en série anglais, la plupart étant inconnus du grand public. Dans l’ombre de Jack l’Eventreur, ces tueurs sont noyés dans la masse depuis plus d’un siècle.

    Chaque chapitre aborde un tueur ou duo de tueurs, empoisonneurs, cannibales, éventreurs, pédophiles, nécrophiles. Le livre s’ouvre sur le portrait de Mary Ann Cotton, une veuve noire qui sévissait dans les années 1850. Emily Tibbatts nous dresse leur portrait, elle nous plonge dans le cerveau et l’intimité de ces monstres, elle déroule leur vie depuis la petite enfance, aborde leurs motivations, leurs déclics pour passer à l’acte. Elle nous raconte les faits purs et bruts, les crimes et toutes les atrocités sans porter de jugement, sans aucun voyeurisme, ni surenchère. Elle s’en tient à une analyse précise, elle décortique chaque cas en profondeur et l’enquête qui est menée. A ce sujet, on assiste à l’évolution des enquêtes policières sur plus d’un siècle et aux progrès des techniques médico-légales. Très intéressant.

    Une chose qui saute aux yeux : les tueurs viennent de toutes les classes sociales, ils sont de tous les âges et n’ont pas nécessairement subis de sévices durant leur enfance, certains ont eu une vie tout à fait normale. Chaque chapitre se termine par une partie "Pourquoi", où l’auteure tente de comprendre les motivations profondes de ces monstres et nous donne la liste de leurs victimes.

    Une expertise magnifiquement documentée et maîtrisée de bout en bout. Je la recommande vivement à tous les amateurs de thrillers. Les âmes sensibles passeront vite leur chemin.

  • unevietoutesimple 25 août 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Mon intérêt pour les tueurs en série remonte au temps où je faisais des études de psychologie et correspond à peu près à la sortie du film “Le silence des Agneaux” dont le personnage d’Hannibal Lecter a, je pense, marqué beaucoup de personnes. J’ai même envisagé à une époque de faire des études en criminologie mais la vie en a décidé autrement.

    Les tueurs en série ne me fascinent pas, au contraire, je les ai en horreur, ils me répugnent. Ce qui m’intéresse chez ces personnes, c’est de comprendre leur fonctionnement, ce qui les a amené à commettre leurs actes abominables. Comment et pourquoi une personne devient-elle un tueur en série ?

    Je ne connaissais pas du tout Emily Tibbatts et j’ai découvert son livre par le biais d’Instagram. Ayant déjà le pavé de Stéphane Bourgoin “Serial killers : enquête mondiale sur les tueurs en série” (soit dit en passant une vraie bible que je consulte chaque fois que j’entends parler d’un tueur en série dans un documentaire, une série ou un film), j’ai hésité à me le procurer. Cependant, les personnes étudiées ne sont pas les mêmes alors je me le suis procuré.

    L’auteure nous présente 10 tueurs en série britanniques sur une période allant du 19ème siècle à notre époque. Ce n’est pas une œuvre de fiction, ils ont tous existé, c’est ce qui fait froid dans le dos à la lecture. Sur les 10, je n’en connaissais qu’un (enfin deux puisqu’il s’agit d’un duo – John Duffy et David Mulcahy) sur lequel j’avais vu un documentaire.

    Chaque cas est présenté de la manière suivante : la vie des personnes avant et pendant leur folie meurtrière, les crimes perpétrés ainsi que la façon dont la police a réussi à les appréhender et une présentation des victimes. S’ensuit une partie “pourquoi” où Emily Tibbatts cherche à comprendre ce qui a pu les a pousser à l’acte et enfin, le chapitre s’achève par la liste des victimes.

    L’auteur a fait un travail de recherche remarquable, chaque portrait est présenté en se basant sur les faits et surtout en prenant soin de n’émettre aucun jugement et le résultat est glaçant. Les mots employés sont précis et ne font jamais l’impression d’être dans le voyeurisme, dans le côté malsain.

    J’ai lu cet ouvrage comme un documentaire, une étude de cas. Et quels cas ! J’ai été chamboulée tout au long de ma lecture (mis à part pour le dernier portrait qui m’a le moins touchée malgré son nombre effarant de victimes). Certains m’ont plus marquée que d’autres, comme Dennis Nielsen “l’étrangleur à la cravate” et le couple West de “la maison de l’horreur” dont les crimes sont horribles (et le mot est faible) et m’ont particulièrement mise mal à l’aise.

    Si les tueurs en série vous intéressent, que vous souhaitez en savoir plus sur eux, je ne peux que vous conseiller ce livre mais attendez-vous à ce que votre petit cœur pleure et saigne parce que d’un point de vue émotionnel, il est très difficile puisque le pire vous est narré et surtout n’oubliez pas que ce n’est pas de la fiction, tout ce que vous lirez dedans est vrai…

    Sur ce, je vais m’enfermer à double tour chez moi, mettre des barreaux à toutes les fenêtres et ne plus sortir sans être accompagnée de 4 gardes du corps.

  • universpolars 26 août 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    A l’instar de Stéphane Bourgoin, Emily Tibbatts - selon ses propres termes - s’est intéressée aux affaires de tueurs en série pour tenter de les comprendre, ou plutôt pour essayer de comprendre ce qui les pousse vers leurs crimes ou pour comprendre leur personnalité afin de se forger une opinion.

    L’intérêt, selon son introduction, se situe également vers la partie adverse, soit les forces de police qui sont contraintes à se spécialiser, à se former ou à innover pour pouvoir identifier ces auteurs de crimes en série, les confondre à ceux-ci pour ainsi finalement les faire condamner.

    Je pourrais encore ajouter un point très pertinent, soit toute l’importance de bosser ensemble, ce qui n’est pas toujours gagné d’avance ! L’adversaire est très mobile, il faut donc laisser les susceptibilités de côté.

    En tant que flic, mais pas seulement, j’ai toujours été attiré par ces cas de figure exceptionnels. J’aime comprendre, « tout simplement ».

    L’auteur nous parle ici de dix tueurs / tueuses en série anglais-es qui ont toutes et tous un contexte intéressant, que ce soit sur le plan humain - les motivations -, ou sur le plan tactique - l’enquête.

    Du 19ème siècle à nos jours, nous allons traverser les époques pour nous immiscer dans des vies détruites, des cerveaux fonctionnant d’une manière totalement désordonnée (parfois), incompréhensible (toujours), compliquée et inhabituelle, ou encore dans des enquêtes fascinantes.

    Ce dernier point est pour moi l’élément pertinent de ce bouquin. Enquêter sur un crime aujourd’hui ou il y a 150 ans, ce n’est pas vraiment pareil ! Est-ce plus facile aujourd’hui ? Sans aucun doute, surtout pour regrouper les affaires.

    Mais il ne faut pas oublier que lorsqu’on a peu de moyens, on fait différemment. Du coup, à l’époque, la police était peut-être davantage focalisée sur les témoignages, les enquêtes de voisinage ou encore sur les comportements. Mais, il faut l’avouer, certains tordus s’en sortaient à très bon compte, faute de moyens.

    Un autre point intéressant, c’est le contexte social, soit l’époque durant laquelle les crimes se déroulent. Au 19ème siècle, par exemple, les maladies étaient de bons prétextes pour cacher un crime !

    Au final, je porte toujours et encore le même regard sur ces crevures. Ils sont pour moi terriblement ordinaires, humainement inintéressants, profondément imbus d’eux-mêmes, égoïstes et foncièrement mauvais.

    Dans ce récit, nous pourrons constater que, bien quelques fois, ces personnes ont subi pas mal de violence ou de faits tordus durant leur enfance. Mais, même en prenant en compte ces paramètres, je vomis avec mépris sur leurs tronches. Désolé pour cette tournure.

    Car, au final, tous ces pervers cherchent à tourner les projecteurs sur eux, à dominer le monde et à prouver qu’ils sont supérieurs, au-dessus du commun des mortels. A mon sens, on ne devient pas un tueur en série, c’est inscrit dans les gênes. Cette remarque n’engage que moi, bien entendu.

    Je vous conseille de lire ce livre si vous souhaitez parfaire votre culture criminelle. L’auteure relate des faits et elle le fait d’ailleurs très bien. Je pense aux victimes du passé, actuelles et à venir. Oui, à venir.

    Bonne lecture.

  • Le Monde de Marie 27 août 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Une première pour moi dans le style « documentaire / enquête journalistique » et souvent, tant il est difficile d’imaginer ou plutôt que je préfèrerais que de tels personnages n’existent pas, j’ai eu du mal à me dire que ce que je lisais s’était réellement passé.

    Des personnes, des monstres, qui ont commis des actes terribles. Des personnalités d’une perversion à la limite de l’insoutenable. Qui développe un sentiment d’impunité choquant. Un récit dont certains passages sont vraiment difficiles à lire.

    L’auteure tape fort et bien. Elle nous relate les faits de manière très claire, sans jugement, sans libre interprétation. On plonge dans les différents récits et, quand bien même on est profondément choqué et horrifié, on est aussi captivé par la narration. Mais surtout, on a besoin de savoir comment ces Serial Killers ont pu être appréhendés.

    Une lecture que je ne peux que recommander.

  • L’atelier de Litote 9 septembre 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Je ne sais pas d’où me vient cette fascination, mais j’adore sortir de la fiction que m’apporte les thrillers pour passer aux histoires vraies sur les tueurs en série. Aurais-je un petit côté voyeur ? Carrément oui ! On embarque pour les UK (prononcer Youké) et on pense au plus célèbre d’entre eux, Jack l’Eventreur pourtant il ne fait pas partie des personnages choisis par l’auteure. Ce n’est pas grave parce que la liste des dix plus grands tueurs en série de Grande Bretagne est déjà plus qu’on ne peut humainement en supporter. Une dizaine de biographie plus tard vous saurez tout ce qu’il y avait à connaître sur ces hommes et ces femmes qui ont en leur temps défrayé la chronique. Ce qu j’ai aimé particulièrement c’est son choix de découper en trois partie chaque biographie. En premier, elle nous dresse un portrait très immersif du tueur tout en restant très factuelle, on y apprend les actes engendrés, le nom et le nombre des victimes, si elles ont survécu ou pas, l’enquête qui a permis de les arrêter, les plus petits détails des crimes. Dans un second temps, on trouve une partie nommée « Pourquoi ? » plus courte elle retrace ce que l’on connaît de l’enfance du tueur, de ses travers, de ses amis, de sa famille, bref on entre réellement dans une intimité et une proximité pour tenter de comprendre les motivations qui ont fait de lui un être condamnable. La dernière partie, nous donne la terrible liste des « Victimes », des dates et lieux de leur décès. On retrouve aussi les tentatives qui ont échoué et aussi les supposées victimes que le tueur n’a pas reconnu. J’avoue que quand cette troisième partie fait une quinzaine de pages d’affilées comme dans le cas de Harold Shipman c’est terrible. On ne peut que remercier les progrès en matière des techniques médico-légales et espérer que notre société produise moins de prédateurs. Bonne lectures.
    http://latelierdelitote.canalblog.com/archives/2019/09/09/37609433.html

  • La Papivore 11 septembre 2019
    UK Serial Killers - Le livre noir des tueurs en série britanniques - Emily Tibbatts

    Foire aux monstres

    Je vous présente donc les dix serial killers dont Emily Tibbatts dresse le portrait dans son livre. Emily Tibbatts, c’est une autrice avant tout, mais c’est aussi la créatrice du site internet tueursenserie.org, incontournable si vous vous intéressez aux tueurs en série comme moi. Elle a voulu écrire ce livre parce qu’en général on ne parle que des serial killers américains ou français, alors qu’il y en a partout dans le monde (malheureusement) ; et comme Emily Tibbatts a des origines britanniques, c’est tout naturellement qu’elle a fait des recherches sur les pires serial killers britanniques. Le but de cette démarche, c’est d’essayer d’expliquer dans la mesure du possible les raisons pour lesquelles ces criminels sont passés à l’acte.

    Les crimes de ces personnages sont tous aussi sordides les uns que les autres. Et Emily Tibbatts s’attache à relater les faits de la façon la plus neutre possible, sans émettre de jugement. Rien que pour ça, chapeau parce que ce n’est pas facile de rester impartial dans le cas de ces monstres. Chaque portait est divisé en deux parties : la première est un récit chronologique de la vie et des méfaits des tueurs, puis vient la partie intitulée « pourquoi ? » où Emily Tibbatts tente d’expliquer leurs gestes, avec toute la prudence et les nuances que cela requiert.

    Et je dois dire qu’elle a brillamment réussi son pari. Elle a vraiment choisi les pires criminels, la crème de la crème si je puis dire. De vrais salopards. J’ai retenu deux portraits qui m’ont particulièrement fait froid dans le dos : Dennis Nilesen, aka l’étrangleur à la cravate, qui étranglait ses victimes masculines, les lavait, puis se les mettait de côté pendant plusieurs semaines sous le plancher, sous son lit ou son sous évier, il sortait les cadavres de temps en temps pour prendre du bon temps, puis les découpait. Yurk. L’autre couple qui m’a choquée (tous m’ont choquée hein, mais ces deux-là dans le genre abject on fait pas mieux…) c’est Fred et Rosemary West qui ont fait vivre un enfer à leurs nombreux enfants, et eux leurs « spécialités » c’était l’inceste et le massacre. Donc bon, vous voyez le genre.

    Outre les crimes horribles de ces tueurs, c’est le manque total de remord, d’empathie pour les victimes qui saute aux yeux. Et en plus, ils ont profité du manque de communication et de coordination des forces de police pour continuer leurs atrocités en toute impunité.

    En un mot

    C’est un très bon document que nous offre Emily Tibbatts et les éditions Ring qui décidément font un zéro faute dans leurs choix de publication. Quant à l’autrice, elle a fourni un travail de recherches remarquable, et j’ai englouti son livre en un tout petit peu plus d’une journée. Livre captivant.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.