Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

A sa place - Ann Morgan

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

5 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Au départ, ce n’était qu’un jeu.

Helen et Ellie sont identiques. En apparence, du moins. Car, si ces jumelles de six ans se ressemblent comme deux gouttes d’eau, elles savent bien qu’elles sont différentes. Helen est la chef, Ellie son ombre. Helen décide, Ellie obéit. Helen invente des jeux, Ellie y participe. Jusqu’au jour où Helen en propose un plus original : intervertir leurs rôles, juste pour une journée. La farce fonctionne si bien que leur propre mère n’y voit que du feu. Et les deux fillettes s’amusent comme jamais. Mais le soir venu, alors que chacune devait reprendre sa place, Ellie, pour la première fois, dit non. Elle veut rester Helen. Pour cette dernière, c’est le début de la descente aux enfers.
Âpre et fascinant, ce thriller psychanalytique aux allures de mémoires explore les non-dits sur lesquels sont bâties bien des familles. Parce que, souvent, derrière les apparences se cachent des vérités inavouables.

Vos #AvisPolar

  • Nicolas Elie 7 juillet 2017
    A sa place - Ann Morgan

    Bon. Suis un peu dérouté. Ce bouquin m’a été envoyé par l’éditeur, genre « cadeau, tu vas aimer… » et finalement, je sais pas.

    On va commencer par la couverture.

    À chier.

    Ça, c’est fait.

    La quatrième de couv.

    Trompeuse.

    Ça, c’est fait aussi.

    Et pourtant, y avait du potentiel, vraiment. La gémellité, il y a des choses à dire, même si certains l’ont fait, déjà, et plutôt très bien, l’idée de départ est fascinante. Vraiment fascinante.

    Mais juste l’idée.

    Quand on décide d’écrire sur le thème des jumelles perverses, on doit prendre leur place. Et pas que dans le titre.

    Et même si c’est pas facile.

    Quand tu décides de mettre dans le même bouquin, pêle-mêle, la bipolarité, le viol, le suicide, et deux ou trois thèses psychanalytiques sur l’identité dans le cas de la gémellité, faut être balèze. Grave balèze.

    Faut pas rester superficiel.

    Ou alors, faut pas écrire (cf « Si tu veux être un écrivain » – Bukowski – http://leslivresdelie.org/bukowski/).

    Quand tu décides d’alterner le présent et le passé dans ta narration pour que ça soit plus suspensique, voire intriguant, pareil.

    Faut être grave balèze pour pas tomber dans le truc chiant et redondant.

    Au début, je me suis dit « Ah ! C’est bien écrit, ça s’annonce bien. »

    Mais ça, c’était avant la page 49.

    L’histoire est sans intérêt. Tu rentres pas dans la tête d’Ellie, pas non plus dans celle de Smuge, et pourtant, comme je t’ai dit, il y avait du potentiel. Smuge, elle mérite un roman à elle toute seule. Un roman qui aurait été passionnant et jubilatoire. Pourquoi ?

    Parce que c’est le seul personnage de ce bouquin qui mérite un peu d’attention. Parce que c’est la seule qui pourrait s’exprimer avec ses tripes quand elle te raconte sauf que c’est raté.

    Parce que c’est trop bien écrit. Trop lisse.

    Fadasse.

    Impossible d’aimer Smuge, et portant j’aurais bien voulu.

    Impossible d’aimer Ellie ou Helen, et pourtant, j’aurais bien voulu aussi.

    J’ai attendu le double salto arrière vrillé de la dernière page.

    Que dalle.

    Elle s’est ramassée la gueule par terre.

    Comme à chaque fois, c’est le genre de roman dont on t’annonce qu’il est en cours de traduction dans plus de vingt pays, j’aurais dû me méfier.

    J’ai essayé. Vraiment.

    J’ai lu jusqu’à la dernière page.

    Puis je l’ai fermé.

  • Mes évasions livresques 17 octobre 2018
    A sa place - Ann Morgan

    Un thriller psychologique complexe dans lequel les bouleversements de l’enfance peuvent à jamais altérer la personnalité de quelqu’un.
    Alternant entre le présent et le passé, on y découvre petit à petit ce qui a causé l’horrible descente aux enfers des jumelles.
    On passe par diverses émotions : la tristesse, la colère, l’incompréhension, le sentiment d’injustice , le soulagement ...
    Le roman d’Ann Morgan, premier roman, est un thriller psychanalytique explorant les non-dits qui bâtissent bien des secrets de famille. Les vérités inavouables se cachent derrière les apparences.
    A sa place est un roman âpre et fascinant mais qui ne plaira pas à tout le monde .
    J’ai été souvent perdue à sa lecture, révoltée mais j’ai passé un très bon moment...

  • kateginger63 12 mars 2019
    A sa place - Ann Morgan

    *
    Où une mère jette ses filles en pâture...
    *
    Dit comme ça, cela paraît malsain, n’est-ce pas ? Oui, c’est exactement le thème de ce thriller psychologique. Et encore, ce n’est que la partie apparente de l’iceberg.
    Avez-vous vu la particularité de la couverture ? Cette étrange symétrie ? La partie floue qui devrait se refléter dans l’eau est très nette, tandis que la fille bien réelle apparaît trouble. Tout cela est confondant.
    *
    Depuis toute petite, j’ai eu ce fantasme d’avoir une soeur jumelle à mes côtés. Pour les farces essentiellement, j’en conviens.
    Ici, dans cette histoire fictionnelle, deux soeurs jumelles vont justement s’échanger leur place , juste une journée, pour un amusement bien innocent.
    Hélas, la facétie tourne court. Ellie reste Helen et vice-versa. Les autres n’y voyant que du feu. Et surtout la mère.
    Étrange.....
    C’est le début d’un chaos indescriptible, un drame aux allures de tragédie grecque.
    *
    Alternant passé et présent, les chapitres se succèdent avec Helen (la vraie) en quête d’identité, surtout pour prouver SA réalité aux yeux des siens.
    C’est douloureux, sensible mais aussi fascinant. Car cette histoire paraît invraisemblable tout de même. Qu’une mère n’arrive pas à reconnaître ses "petites" ? Je me suis laissée happer par cette insoutenable spirale infernale. Une ambiance sombre ne présageant rien de joyeux ou de lumineux.
    *
    Comment ne pas s’attacher à cette fille en détresse ? Haïr cette mère castratrice et égoiste (vraiment ?). Où les non-dits peuvent déclencher (ou dévoiler) une pathologie mentale, il n’y a qu’un pas.
    Je reproche toutefois une fin un peu légère : le secret de la mère est juste survolé, à peine esquissé.
    *
    Une écriture efficace avec une étude assez poussée sur le profil psychologique de la narratrice.
    Tellement réaliste que la question du mensonge se pose : nous mène-t-elle en bateau depuis le début ?
    Qui est qui ? Si vous vous la posez, je vous conseille d’ouvrir ce livre et de débuter la lecture.

  • VALERIE FREDERICK 11 juin 2019
    A sa place - Ann Morgan

    Un thriller psychologique dont on ne peut pas sortir indemne. de nombreuses questions s’ancrent dans notre esprit : comment ne pas tomber dans une pathologie d’ordre psychologique quand on a vécu un traumatisme dans l’enfance ? Peut-on tout à fait éviter de faire souffrir celui qui nous a fait du mal, jusqu’à parfois, aller jusqu’à l’envie de meurtre pour retrouver soi-même une intégrité psychique saine ? Ann Morgan dénoue des sinuosités entre causes et effets qui permettent de mieux comprendre certains faits divers.
    La gémellité est ici un état parfait pour transcrire les effets pervers de l’esprit humain. Deux jumelles, Helen et Ellie jouent de leur ressemblance parfaite pour trahir les adultes en échangeant leur rôle respectif... jusqu’au jour où l’une d’elle refuse de reprendre sa place originelle ; celle de la mal-dégourdie, de la moins futée, de la moins "évoluée".
    La construction du roman est elle aussi double : d’un côté, l’évolution chronologique des jumelles depuis leur plus tendre enfance ; de l’autre l’état des lieux puis les tentatives d’évolution de la jumelle bafouée, laissée sur le carreau...
    Les chapitres courts passent de l’un à l’autre donnant au récit une forme dynamique au suspense intense poussant le lecteur à tourner les pages encore et encore.

    J’ai lu ce thriller d’une traite, ou presque, mais il me restera longtemps en tête, tant l’approche psychologique des personnages (principaux mais aussi, dans une moindre mesure toutefois intéressante, ceux dits secondaires) me questionne.

  • Matildany 21 juillet 2019
    A sa place - Ann Morgan

    Helen et Ellie sont des jumelles de 7 ans, un peu livrées à elles-mêmes depuis le suicide de leur père, deux ans auparavant. Helen, éveillée et parfois cruelle envers sa sœur, est la meneuse. Ellie est maladroite, effacée et influençable.

    Le jour où les enfants décident de se faire passer l’une pour l’autre dans le cadre d’un jeu transformera leurs vies à tout jamais, car le soir venu, Ellie décide de ne pas retrouver son identité. Helen se retrouve piégée.

    On suit l’évolution des gamines, et les conséquences immédiates de ce jeu malsain en alternance avec la vie adulte d’Helen, qui a totalement sombré. On remonte alors le temps avec elle pour découvrir toute la portée de sa perte d’identité. ...

    J’ai bien aimé le sujet, l’écriture, la construction très efficace, l’auteure décrit bien le personnage de Smudge, on s’attache à elle en lui souhaitant des jours meilleurs...mais il y a beaucoup de thèmes abordés qui, même s’ils expliquent son comportement, sont abordés un peu trop en surface : viol, bipolarité, mère abusive, gémellité, ... Et si Smudge a une réelle étoffe, certains personnages sont un peu trop lisses ou sous-exploités. Mais c’est un bon thriller psychologique, rapide à lire.

    https://instagram.com/danygillet

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.