Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

22 #AvisPolar
8 enquêteurs
l'ont vu/lu
9 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne !
Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l’agence de rencontres de Delilah !

Vos #AvisPolar

  • Laure Manda Marie 26 septembre 2018
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Un très bon moment de lecture.

    Il y avait Agatha Cristie, puis MC Beaton et son exubérante Agatha Raisin et maintenant il y a Julia Chapman et son duo de choc Samson et Delilah ! Des enquêteurs So So British pour notre plus grand plaisir.

    Je ne vous cacherais pas que j’ai eu un peu de mal à plonger dans l’histoire, la mise en place des lieux et des personnages était un peu longue à mon gout avec quelques répétitions. Mais pour le premier opus il faut souvent en passer par là, et puis la magie, le charme s’est opéré et on tombe amoureux des décors, des personnages.

    Une enquête rondement menée pour laquelle on obtient toutes les explications à la fin, car rien n’est plus détestable quand des questions sont laissées en suspens, pas de mauvaise surprise avec Chapman on a droit à toutes nos réponses.

    Un sympathique et délicieux roman policier, qui nous ravit par sa fraîcheur, ses descriptions des paysages vallonneux et très verts anglais et surtout son duo improbable et très attachant.

    Le charme opère, on ressent l’ambiance chaleureuse de ce petit village où tout le monde se connait, on s’y sent comme chez nous. Il n’y a pas de grand suspense mais une enquête efficace, à plusieurs pistes que l’on suit avec plaisir. Je n’ai pas deviner du tout le coupable.

    plus de détail ici https://happymandapassions.blogspot.com

  • Charlie Yannick 28 septembre 2018
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Voilà un roman aussi délicieux qu’une tasse de thé assorti de scones. On s’en délecte de la première à la dernière page sans éprouver aucun ennui. Les amateurs de la série Agatha Raisin y trouveront sans aucun doute une certaine ressemblance mais c’est tellement agréable à lire qu’on ne le reprochera pas à Julia Chapman.

    On retrouve cette ambiance, presque en huis-clos, de ces histoires de village où tout le monde connaît tout le monde et où tous les ragots circulent à la vitesse de la lumière. Cela en devient parfois presque comique d’autant que l’auteur a réussi à créer toute une communauté de personnages à la fois émouvants, drôles et attachants. On a, par exemple :

    - le clan des Metclafe, ravagé par la mort d’un des fils Ryan, tué au combat. Ce clan où Delilah a un peu de mal à faire sa place tant ses frères, Ash et surtout Will, la surprotègent.
    Les Capstick : Georges, le frère un peu neuneu, qui retrouve son âme d’enfant devant le premier tracteur venu et Ida, la sœur au cœur d’or, même si elle n’a pas sa langue dans sa poche. C’est sans doute l’un de mes personnages préférés.
    - Le jeune Danny Bradley qui fait ses armes de futur policier de grande envergure dans le dos de son chef, le sergent Clayon, qui n’y voit que du feu.
    - Caliméro, le chien de Delilah, quasi dépressif quand on le laisse seul.
    Et j’en passe et des meilleurs. L’auteur dresse ainsi des portraits délicieux de personnages qu’on a vraiment envie de suivre, tant ils semblent proches de nous.

    L’enquête en elle-même n’est pas d’une très grande originalité d’autant qu’on comprend assez facilement qui pourrait être à l’origine de ces meurtres et pour quelle raison (J’avais, toutefois, imaginé un épilogue un peu plus pervers, pour ma part). Ce n’est donc pas cela qui retient l’attention du lecteur mais plutôt quelques passages bien sentis comme la scène du biscuit pour chien, la séance de visionnage de la version britannique d’"Affaire conclue" à la maison de retraite ou l’histoire du boxer de Samson qui devient la préoccupation première de toute la gent féminine des environs. Ce sont des petits moments de bonheur sans prétention mais qui font du bien, tout simplement. Parce qu’on a aussi parfois besoin de ces petits instants de pur plaisir sans chichi ni tralala.

    L’histoire est également celle d’un fils qui reprend contact avec un père alcoolique qui l’a chassé de chez lui après la mort de sa mère. La scène des retrouvailles est d’ailleurs très émouvante. En quête d’explications, Samson réalise finalement cette souffrance qui a dû être celle de Joseph à l’époque et, sans lui pardonner complètement, il se réconcilie avec lui simplement parce qu’il le voit à nouveau heureux (du moins en apparence) parmi ses nouveau amis du Fellside Court. Ce demi-pardon semble d’ailleurs se justifier à la fin du roman quand l’auteur nous laisse sous-entendre que nous ne savons pas tout de Samson et qu’il nous cache encore certaines facettes de son histoire qu’il n’est pas pressé de voir mises au jour. Voilà une bonne raison de découvrir très très rapidement le second tome de cette série.

  • muriel 9 octobre 2018
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Premier commentaire sur le site ... Mais j’ai bien aimé ce premier opus .. qui, on comprend bien , à la fin qu’il y en aura bien un 2 ieme ... mais énigme à la Agatha Christie teintée de l’inspecteur Barnaby ;)))

  • La bibliothèque de Céline 12 octobre 2018
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    J’ai été séduite par les personnages principaux : Samson et Delilah. Samson O’Brien pourrait paraître caricatural (pas à mon goût) : un homme fort qui débarque à moto dans la ville de son enfance après avoir exercé plusieurs années en tant que policier à Londres. Dès son arrivée, il fait face à l’animosité générale. Tous les habitants le détestent et pourtant, ce dernier saura se faire une petite place parmi eux. Le décor m’a également attirée : la campagne du Yorkshire et ses alléchantes descriptions. Le côté mentalité rurale, commérages et secrets offrent un arrière plan plutôt agréable. Une jolie toile de fond. Tous les ingrédients sont présents pour proposer à la lectrice friande de policiers anglais que je suis de bons moments de lecture. S’ajoutent, en plus, au gré des pages du thé bien fort accompagné de scones et des descentes au pub autour de tourtes et de bière. Le charme à la british. Je suis comblée.
    Néanmoins, j’ai trouvé le devant du tableau bien moins attrayant. L’intrigue est extrêmement longue à se mettre en place. Les personnages secondaires sont (trop) nombreux. Il ne se passe pas grand chose pendant quasiment la première moitié du livre. Ma lecture fut pénible à bien des moments. Pourtant, j’ai poursuivi. Et c’est précisément cette toile de fond à laquelle j’ai précédemment fait allusion qui en fut la cause. J’aurais souhaité plus de suspense. Les morts (suicides ou crimes ?) s’enchaînent et pourtant, il m’a manqué « quelque chose ».
    J’ai davantage été séduite par les relations complexes entre les Metcalfe, Lucy, Nathan et le protagoniste que par le côté policier. Ce point permettra-t-il au tome 2 d’acquérir un peu plus de consistance que ce premier opus qui me semble sur certains points un peu décousu ? Je m’essaierai toutefois à sa lecture. Par curiosité. Parce que j’ai malgré tout envie de savoir ce qui va se passer à Bruncliffe, petit village des Vallons du Yorkshire. Dans l’épilogue, l’auteure entrouvre une porte que j’ai bien envie de pousser.
    Si une comparaison entre Rendez-vous avec le crime et Agatha Raisin vous a traversé l’esprit, je vous arrête tout de suite. Il n’en est rien. L’écriture de MC Beaton et celle de Julia Chapman (enfin, la traduction du moins) diffèrent en bien des points. La première est bien plus légère. L’humour y est présent, ce qui n’est pas le cas chez Julie Chapman où, entre deux réunions familiales ou amicales, le climat est plus austère.

  • Le Monde de Marie 21 novembre 2018
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    A peine j’ai tourné les premières pages que je suis tombée sous le charme Bruncliffe et ses habitants. Petite ville peuplée de personnages hauts en couleurs, où tous se connaissent et aiment se mêler des affaires des uns et des autres. Aucun secret ne le reste très longtemps. Pourtant, des morts étranges et le retour de Samson vont venir perturber leur petite vie tranquille.

    Une intrigue qui ne va pas seulement tourner autour des morts mais aussi autour des principaux protagonistes. Samson ne souhaite pas que quiconque connaisse les raisons de son retour et en même temps pourquoi ce dernier et vu d’un si mauvais œil par les habitants.

    L’ouverture de son agence de détective va faire de Samson l’unique espoir pour découvrir qui est dernière ses disparitions. Avec l’aide incongrue de Delilah, sa propriétaire mais aussi directrice d’une agence de rencontre, ils vont mener les investigations.

    Une floppée de protagonistes tous aussi touchants les uns que les autres. Certains par leur personnalité, d’autres par leur vécu. Ils forment un bel ensemble et font de cette ville un endroit où on aimerait vivre (et ce, malgré l’assassin qui rode).

    Beaucoup d’humour mais aussi une véritable enquête autour de crimes dont la résolution paraît impossible. Comment prouver qu’il ne s’agit pas de simples accidents ou suicides ? Et surtout qui pourrait en vouloir à ces hommes ?

    Une belle tendresse dans les interactions entre les principaux protagonistes et leurs proches. J’ai été émue par certains passages et j’ai beaucoup ri sur d’autres.

    Un opus qui nous plante le décor, nous présente la ville et ses habitants, nous dévoile quelques secrets tandis que le suspense plane encore autour d’autres informations.

    Une plume fluide et agréable pour une intrigue très bien construite. J’ai découvert qui avant la révélation mais cela n’a en rien gâché mon plaisir. Cette dernière nous offrant un passage terriblement palpitant. L’auteur aime le suspense. Surtout lorsqu’il s’agit de savoir qui sera la prochaine victime. Samson et Delilah prendront des risques pour démêler les fils du mystère.

    Un premier opus qui est un joli coup de cœur. J’ai été séduite par son décor, ses personnages ainsi que son humour british absolument irrésistible.

    Une excellente découverte.

  • Lucie Colonna d’Istria 17 janvier 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Si le nom de Julia Chapman ne vous dit rien, n’en soyez nullement étonnés, c’est un pseudonyme… celui de Julia Stagg, l’auteure de la série Fogas Chronicles !

    Rendez-vous avec le crime est 1er tome de la série de romans policier intitulée Les détectives du Yorkshire. Le volume pose donc les fondations de l’univers imaginé par Julia Chapman / Julia Stagg. Mais si « roman policier » rime avec « enquête », celle de Rendez-vous avec le crime passe au second plan.

    En effet, Julia Chapman privilégie ses personnages et leurs relations au sein du village. D’ailleurs, le lecteur devient vite l’un des membres de ce coin perdu de l’Angleterre où tout le monde sait tout sur tout le monde. C’est léger et drôle mais les premières pages constituent un barrage tenace qu’il m’a été particulièrement difficile de briser.

    Déçue, donc. J’attends de lire le tome 2, peut-être que l’enquête sera plus présente.

  • Ju lit les Mots 22 janvier 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Depuis quelques années on voit fleurir un nouveau genre littéraire dont les anglais raffolent : Le cozy mysteries… Des romans policiers ou à suspens, avec une ambiance chaleureuse et « cosy », des personnages un brin décalés, particulièrement sympathiques, de l’humour « So British » avec le plus souvent, un héros ou une héroïne détective amateur…

    On a tous, à un moment donné regardé une série de ce style et les livres commencent à se faire une part belle en France.

    Le « cozie », un sous-genre policier, dans lequel le sexe et la violence sont minimisés ou traités avec humour, le crime et l’enquête se produisent dans une petite communauté. Le terme a été inventé pour la première fois à la fin du 20e siècle, lorsque divers auteurs ont produit un travail dans le but de recréer l’âge d’or de la fiction policière.

    Miss Marple d’Agatha Christie est souvent considérée comme une œuvre fondatrice du genre, qui s’est ensuite considérablement développée et popularisée avec certains films Hollywoodien ou avec la série télévisée Arabesque avec Angela Lansbury dans le rôle d’un auteur de romans policiers.

    Voilà pour la petite histoire…

    Plonger dans ce genre de lecture, permet de rester dans le genre policier, thriller, tout en permettant de souffler et de sortir du schéma du meurtre sanglant, ou de serial Killers. Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’enquête ou de meurtres sombres. Cela veut surtout dire que la lecture est parsemée d’humours et situations cocasses, qui permettent d’apporter un peu de légèreté dans un monde de fou.

    Côtoyer des meurtriers à temps complet est parfois oppressant et ce genre de lecture te permet justement ce détachement qui peut manquer.

    J’ai été très heureuse de trouver une intrigue très bien ficelée, parsemée d’humour. Cet humour bien anglais, qui fait sourire, parfois rire, tellement cela peut sembler invraisemblable. Mais pas tant que cela….

    Ne vous fiez pas à cette couverture et quatrième qui laisse présager une intrigue légère, avec une agence de rencontres et une agence de détective…. Julia Chapman brouille les pistes, avant même que le lecteur ne plonge dans son univers.

    La trame utilisée pose l’intrigue en douceur et avec délicatesse, pour permettre au lecteur de s’immerger dans ce village du Yorkshire et ainsi s’imprégner de cette atmosphère très particulière que l’on ne retrouve que dans les intrigues policières anglaises. Le décor est planté ainsi que les situations. Les personnages sont nombreux, mais chacun est construit avec un réel plaisir et une réelle identité, permettant de ne pas les confondre. Ce qui est plutôt bien réussi, quand on sait que dans certaines intrigues, le lecteur s’emmêle les pinceaux entre différents protagonistes, au point parfois d’en zapper… Ici chacun a son rôle, qu’il soit médisant, méchant, moqueur ou meurtrier… Et c’est plutôt drôle dans certaines situations, surtout lorsque tout le village est au courant de ce qui se passe…

    Si vous voulez garder un secret… Ou cacher un cadavre… Vous êtes mal tombés…

    L’auteur prend le temps de bien camper ses personnages et planter son décor, pour amorcer les prochains titres et elle met l’eau à la bouche, puisque dès que l’on ferme le bouquin, on aimerait de suite attaquer la suite. Un pari réussi.

    L’auteur a réussi à capter les images pour que les mots s’emboitent à merveille et que la description des paysages soit très visuelle, puisque le lecteur vit à l’anglaise, se balade dans ces vallées grises où le crachin n’est jamais bien loin et où les sentiments sont dépeints avec réalisme au fil de la lecture.

    Même si parfois on se demande on veut nous emmener l’auteur, elle ne fait que brouiller les pistes, en parsemant les indices sans que cela ne soit superflu… Puisque tout s’imbrique à la perfection à la fin avec ce dénouement et cette chute qui en étonnera plus d’un…

    Grâce à la meute de la collection La Bête Noire, je me suis baladée dans ces paysages du Yorkshire aux côtés de personnages aussi pittoresques les uns que les autres, drôles qui fleurent bon l’humour anglais que j’affectionne particulièrement.

    Il ne fait aucun doute que je suis fin prête à découvrir la suite, tellement l’auteur m’a embarqué dans son récit.

  • ninie 29 janvier 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Enfant, j’adorais Agatha Christie.
    J’ai dernièrement essayé Agatha Raisin, mais j’ai été déçue car je n’y ai pas retrouvé cette ambiance particulière, si cosie, si .. british ;-)
    C’est chose faite dans ce livre, tout y est, des personnages qu’on apprend à connaitre et à apprécier, une ambiance un brin étouffante de petit village anglais, la pluie ... (bah oui il en faut), une intrigue super sympa, et bien sur du suspense.
    Bref j’ai passé un très bon moment, et j’ai hâte d’attaquer le tome 2 .
    Je conseille

  • Ju lit les Mots 30 janvier 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Depuis quelques années on voit fleurir un nouveau genre littéraire dont les anglais raffolent : Le cozy mysteries… Des romans policiers ou à suspens, avec une ambiance chaleureuse et « cosy », des personnages un brin décalés, particulièrement sympathiques, de l’humour « So British » avec le plus souvent, un héros ou une héroïne détective amateur…

    On a tous, à un moment donné regardé une série de ce style et les livres commencent à se faire une part belle en France.

    Le « cozie », un sous-genre policier, dans lequel le sexe et la violence sont minimisés ou traités avec humour, le crime et l’enquête se produisent dans une petite communauté. Le terme a été inventé pour la première fois à la fin du 20e siècle, lorsque divers auteurs ont produit un travail dans le but de recréer l’âge d’or de la fiction policière.

    Miss Marple d’Agatha Christie est souvent considérée comme une œuvre fondatrice du genre, qui s’est ensuite considérablement développée et popularisée avec certains films Hollywoodien ou avec la série télévisée Arabesque avec Angela Lansbury dans le rôle d’un auteur de romans policiers.

    Voilà pour la petite histoire…

    Plonger dans ce genre de lecture, permet de rester dans le genre policier, thriller, tout en permettant de souffler et de sortir du schéma du meurtre sanglant, ou de serial Killers. Attention, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’enquête ou de meurtres sombres. Cela veut surtout dire que la lecture est parsemée d’humours et situations cocasses, qui permettent d’apporter un peu de légèreté dans un monde de fou.

    Côtoyer des meurtriers à temps complet est parfois oppressant et ce genre de lecture te permet justement ce détachement qui peut manquer.

    J’ai été très heureuse de trouver une intrigue très bien ficelée, parsemée d’humour. Cet humour bien anglais, qui fait sourire, parfois rire, tellement cela peut sembler invraisemblable. Mais pas tant que cela….

    Ne vous fiez pas à cette couverture et quatrième qui laisse présager une intrigue légère, avec une agence de rencontres et une agence de détective…. Julia Chapman brouille les pistes, avant même que le lecteur ne plonge dans son univers.

    La trame utilisée pose l’intrigue en douceur et avec délicatesse, pour permettre au lecteur de s’immerger dans ce village du Yorkshire et ainsi s’imprégner de cette atmosphère très particulière que l’on ne retrouve que dans les intrigues policières anglaises. Le décor est planté ainsi que les situations. Les personnages sont nombreux, mais chacun est construit avec un réel plaisir et une réelle identité, permettant de ne pas les confondre. Ce qui est plutôt bien réussi, quand on sait que dans certaines intrigues, le lecteur s’emmêle les pinceaux entre différents protagonistes, au point parfois d’en zapper… Ici chacun a son rôle, qu’il soit médisant, méchant, moqueur ou meurtrier… Et c’est plutôt drôle dans certaines situations, surtout lorsque tout le village est au courant de ce qui se passe…

    Si vous voulez garder un secret… Ou cacher un cadavre… Vous êtes mal tombés…

    L’auteur prend le temps de bien camper ses personnages et planter son décor, pour amorcer les prochains titres et elle met l’eau à la bouche, puisque dès que l’on ferme le bouquin, on aimerait de suite attaquer la suite. Un pari réussi.

    L’auteur a réussi à capter les images pour que les mots s’emboitent à merveille et que la description des paysages soit très visuelle, puisque le lecteur vit à l’anglaise, se balade dans ces vallées grises où le crachin n’est jamais bien loin et où les sentiments sont dépeints avec réalisme au fil de la lecture.

    Même si parfois on se demande on veut nous emmener l’auteur, elle ne fait que brouiller les pistes, en parsemant les indices sans que cela ne soit superflu… Puisque tout s’imbrique à la perfection à la fin avec ce dénouement et cette chute qui en étonnera plus d’un…

    Grâce à la meute de la collection La Bête Noire, je me suis baladée dans ces paysages du Yorkshire aux côtés de personnages aussi pittoresques les uns que les autres, drôles qui fleurent bon l’humour anglais que j’affectionne particulièrement.

    Il ne fait aucun doute que je suis fin prête à découvrir la suite, tellement l’auteur m’a embarqué dans son récit.

  • anne-lineC 5 février 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Ce qui est bien avec ce livre , c’est qu’on aura aucun problème à lire les suivants .
    En effet, ce genre d’enquête posée en pleine campagne anglaise , dans un village ou tout le monde se connaît, avec des personnages haut en couleur à qui on s’attache rapidement, on adhère tout de suite.
    Vous ajoutez une bonne dose d’humour anglais, des situations rocambolesques et vous êtes ferrés. L’énigme n’est pas en reste et cette série de décès tragiques est traité avec suffisamment de suspense pour vous maintenir en haleine sans que ce soit gore .
    L’auteur a une écriture fluide et savoureuse qui amène le lecteur à vouloir poursuivre rapidement jusqu’au dénouement . Mais , là, on se dit que dommage c’est déjà fini , vivement le prochain !!

  • Sharon 7 février 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Il n’est pas besoin d’un détective dans ce coin champêtre du Yorkshire, tout va bien, tous les habitants vous le diront, Delilah en tête. D’ailleurs, personne n’a de professions bizarres dans cette charmante petite ville, la preuve : Delilah tient une agence matrimoniale qui peine à décoller.
    Les romans policiers anglais aiment à nous emmener dans des petits villages où de nouveaux arrivants bouleversent la vie des habitants. Ici, c’est le retour d’un des leurs qui met tout le monde au bran-le-bas de combat, et les plus virulents ne sont pas nécessairement ceux que l’on attendait – n’est-ce pas Delilah ? Ils ne savent pas pourquoi il est parti, ils ne savent pas pourquoi il est revenu : Samson est pourtant décidé à mettre un peu d’ordre dans les affaires familiales, et aussi un peu dans les siennes.
    En attendant, il a un premier client. En attendant, Delilah a perdu un client. Et il y a un lien entre les deux dossiers. Les décès deviennent un peu trop fréquents dans ce joli coin de verdure et, finalement, la présence d’un détective, voire de deux, n’est pas de trop.
    J’ai beaucoup aimé les personnages de Samson et Delilah. Ce premier tome de leurs aventures – le second devrait paraître en juin – nous en apprend beaucoup sur eux, sur leur passé commun ou pas, sur les liens qui les unissent par-delà la mort d’un être cher : la guerre est loin, elle les a pourtant rattrapées. Ils sont tous les deux à un tournant de leur vie, professionnelle ou personnelle. Mention spéciale pour Delilah qui, après une relation plutôt toxique, une relation qui l’avait coupée d’elle-même, renoue avec ce qu’elle est profondément. Mention spéciale, aussi, pour Calimero, son adorable et névrosé cabot.
    Enquêter est-il facile ? Non, pas vraiment puisque la police officielle trouve que tout va bien dans le meilleur des mondes, et qu’ils n’ont pas l’intention d’aller plus loin. L’union fait la force, et on n’est pas trop de deux pour traquer indices et point de convergence.
    Samson et Delilah, une série policière très prometteuse.
    https://deslivresetsharon.wordpress.com/2018/04/21/rendez-vous-avec-le-crime-de-julia-chapman/

  • Anne-fR 8 février 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Lecture agréable, on visualise bien ce petit village anglais au milieu de rien. Les personnages sont attachants. Plusieurs histoires dans l’histoire. Une pointe d’humour, un soupçon de romantique lover et une toile de fond plus sombre et incertaine font de ce petit polar sauce british un vrai moment de détente... on en redemande. Je viens de commencer le troisième tome...

  • Booksnpics 18 février 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Premier volet d’une série, « Rendez-vous avec le crime » nous emmène au coeur des vallons du Yorkshire à la découverte de la petite ville de Bruncliffe et de ses habitants. Lorsque Samson O’Brien revient après 14 ans d’absence pour y ouvrir son agence de détective privé, l’accueil qui lui est réservé n’est pas des plus charmant. Objet de vieilles rancoeurs, Samson se verra confronté à une certaine animosité.
    Delilah Metcalfe, dont les finances ne sont pas au beau fixe, décide quant à elle de mettre en location le rez-de-chaussée du bâtiment abritant son agence de « speed dating » afin de sauver celle-ci de la faillite.
    Difficile d’imaginer l’utilité d’une agence de détectives ou même celle d’une agence de rencontres dans cette petite ville d’apparence si calme… Mais une mort suspecte vient bien vite semer le doute dans l’esprit de certains.
    Plantée dans un décor inspirant, l’intrigue est construite sur le modèle des enquêtes de détectives classiques conjuguant des événements en cascade et des personnages aux apparences plus coupables les uns que les autres.
    Associant des héros a priori incompatibles, formant un duo tout autant improbable, l’auteure a su les rendre attachants. Enchaînant les événements et les interrogations, l’histoire se construit crescendo, faisant interagir un grand nombre de personnages secondaires.
    J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce roman qui nous offre un instant de lecture cosy, nous replongeant dans l’ambiance so British des romans mettant en scène des détectives privés.
    Un roman à déguster avec une tasse de Yorkshire tea et quelques scones juste sortis du four…

  • aa2liiinee 20 février 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Un premier tome d’une saga très sympa à découvrir. J’ai aimé l’ambiance cosy mystery du livre et ses personnages, surtout le duo Delihla et Samson. J’ai aimé découvrir que ces deux personnages avaient un passé commun. Cela enrichit la construction des protagonistes. J’aurai plaisir à retrouver ce petit village anglais, avec ses habitants chaleureux afin de suivre une nouvelle enquête dans le prochain tome. Si vous cherchez un policier sans prise de tête alors prenez Rendez-vous avec le crime !

  • Valérie 3 mars 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Je découvre les détectives du Yorkshire....et je les aime beaucoup.
    Une vraie bouffée d’air pur.
    Facile à lire, écriture fluide.
    On s’imagine très bien dans les vallons.
    Une histoire simple, des personnages attachants.
    A lire sans modération

  • Anne Moinard-Hild 10 mars 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    J’adore... Les personnages sont attachants,y compris le chien,l’histoire est agréable à lire,un bon moment de détente. J’attends le prochain avec impatience,où l’on va s’apercevoir sans doute que ce pédant d’agent immobilier est vraiment un méchant... addictif mais peut se consommer sans modération.

  • kateginger63 12 mars 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    A la campagne, tous les coups sont permis !
    °
    Après avoir lu le synopsis, j’ai tout de suite pensé à un polar anglais du même style : @Agatha Raisin de Beaton. (la couverture colorée et bucolique ainsi que des détectives habitant à la campagne anglaise). J’ai donc accepté avec grand plaisir l’envoi du livre par les éditions Robert Laffont.
    °
    Alors, tout d’abord, même s’il y a quelques ressemblances (citées plus haut), ça s’arrête là. Il manque l’humour et la légèreté - l’invraisemblance parfois ! - des intrigues ici.
    Deux jeunes détectives d’un village reculé (et irréductible !) anglais tentent de résoudre des meurtres inexpliqués.
    °
    Samson et Delilah. Une histoire biblique ?
    Oh non, plutot une affaire un peu pépère de crimes maquillés en suicides , de policiers inefficaces, de fermiers en colère, de célibataires cherchant l’âme soeur, d’un chien foufou, de tenancier bougon, de femme de ménage un peu curieuse etde ces deux fameux détectives.
    °
    Un début qui installe le lieu, les nombreux personnages secondaires (il y en a un peu trop, j’en ai perdu certains en route !), qui explique l’animosité des villageois envers le héros Samson, qui introduit un début de mystère avec le premier meurtre commis.
    Puis le fil de l’intrigue se déroule petit à petit pour nous emmener au coeur de l’action. Le suspense n’est pas insoutenable non plus (j’ai "presque" deviné le criminel). Mais l’histoire est plaisante, les personnages sympathiques et attachants. Un ton léger et grave à la fois qui m’a bien plu.
    Il y a un second tome qui est sorti récemment. On poursuivra donc avec Samson et Delilah. (Un premier tome d’une saga est toujours un peu descriptif).
    °
    Un "cosy mystery" plein de charme british : je veux bien une tasse de thé Earl grey avec un scone au citron ou peut-être une tourte et une chope de bière !

  • Lectures noires pour nuits blanches 21 mars 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Un livre qui promettait humour et une belle intrigue policière. J’avais besoin d’un peu de légèreté, j’ai sauté sur l’occasion mais j’ai vite déchanté.

    Quelle lenteur et surtout quel ennui durant les premiers chapitres, soporifique ! Il faut du reste pratiquement atteindre la moitié du roman pour que ça bouge un peu.

    La mise en place de l’histoire et surtout des personnages est interminable. C’est un premier tome et j’imagine qu’il faut cela pour le reste de la saga, mais trop, c’est trop.

    Les personnages sont trop nombreux et bourrés de stéréotypes, y compris les deux principaux, Samson et Delilah. Tout ce petit village est fort peu sympathique et l’ambiance tendue dès le début. J’avais du mal à m’y retrouver, à savoir qui est qui.

    L’intrigue ne m’a pas paru super intéressante, ça manque de rythme, tout se déroule dans une langueur agaçante.

    Dans la seconde moitié il y a un peu plus d’action, bon pas de quoi faire des étincelles non plus mais il se passe enfin quelque chose. Cependant j’ai pu arriver au bout de ma lecture sans trop de peine.

    J’ai deviné assez rapidement l’identité du tueur. Comme toujours dans ces cas-là, j’espère m’être trompée ou j’attends un retournement final, mais non, rien de ce côté là non plus. Quand ça veut pas, ça veut pas.

    Quand à l’humour..., pas vu, ou j’y suis totalement hermétique.

    Evidemment comme c’est un premier tome plein de questions restent sans réponses. Frustration ! A voir dans le tome 2 certainement. Ca sera sans moi, je ne lirai pas la suite.

    Bon vous l’aurez compris, grosse déception avec ce livre, ça ne l’a pas fait du tout. Ca arrive, ce n’est pas grave, on passe à autre chose.

  • VALERIE FREDERICK 8 mai 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    J’ai été ravie de recevoir ce livre de Julia Chapman par le biais d’une Masse critique proposée par Robert Laffont, que je souhaite remercier pour cet envoi.
    Malheureusement, je n’ai pas du tout accroché avec le style de l’auteure. J’ai trouvé l’écriture bien trop "compacte", comme s’il ne fallait pas laisser place à l’imagination du lecteur. La profusion de personnages et de détails descriptifs m’ont par moment donné l’impression d’être étouffée dans ma lecture. Et les piques acerbes concernant les us et coutumes des habitants de petites villes m’ont dérangée. Pourquoi tant de stéréotypes ? Les personnages sont vraiment odieux dans le début du récit ; pourquoi tant de haine ? Heureusement, au fil de la lecture, les caractères évoluent et s’adoucissent, mais l’atmosphère de départ, dans la petite ville de Bruncliffe est bien pesante. On n’a pas envie d’aller y passer un petit séjour !
    Les personnages de Samson et Delilah sont, eux aussi, et à mon avis, trop attendus. Le voyou à la grosse moto rouge dont le passé est jonché de bagarres et de soucis liés à un père alcoolique d’un côté, et la petite jeune femme à la tête et au corps bien faits, malmenée par l’existence depuis que son mari est parti et que son affaire périclite de l’autre, cela donne forcément un duo dont l’on se doute qu’il va falloir des mois pour se faire l’un à l’autre... mais on devine bien qu’au tome 2, ils risquent de nous faire des petits !!!!

    Donc à lire si vous aimez les histoires qui se déroulent en vase clos dans une bourgade rurale aux traditions ancrées de manière ancestrale !

  • Nathalie Moalic Lancien 24 mai 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Un petit vent de fraîcheur voilà ce que l’on ressent en lisant ce livre
    Le charme de la campagne anglaise alliée à des personnages attachants ne peuvent pas laisser insensible
    Enfin un polar qui n’oppresse pas, pas de gore, pas d’hémoglobine à foison mais une parenthèse bien agréable entre 2 thrillers bien sombre

  • Delphine Liagre Lenormand 3 juin 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Polar avec des personnages très attachant. Histoires légères avec plein d’humour. Des personnages vrais qui vivent des histoires de tous les jours. Un vrai coups de coeur

  • Charthémiss 23 juin 2019
    Les Détectives du Yorkshire - Julia Chapman

    Ce livre fut un p’tit délice accompagné de tasses d’un excellent Earl Grey !

    Classé dans les « Cosy Mysteries", vous vous délecterez comme il se doit de l’atmosphère campagnarde anglaise du Yorkshire et des personnages auxquels on s’attache rapidement.
    L’intrigue est simple mais vous fera passer quoi qu’il en soit un excellent moment.

    Belle lecture à tous !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.