Le gardien de la Joconde - Jorge FERNANDEZ DIAZ

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

La mission de Rémil, vétéran de la guerre des Malouines, semble un rien frustrante : assurer la protection d’une jeune avocate espagnole envoyée à Buenos Aires pour exporter des vins vers l’Europe. Mais si l’agence officieuse des renseignements argentins a fait appel à l’un de ses plus brillants éléments, c’est que les malbecs tanniques et colorés, auxquels la belle s’intéresse, sont agrémentés d’une précieuse poudre blanche qui sait se faire très discrète.
De la mise en place du narcotrafic aux arrière-cours de l’arène politique, des sphères feutrées des nantis à l’inframonde des bidonvilles, Rémil s’engouffre dans la jungle d’un commerce sous haute tension où les services d’État peuvent travailler simultanément pour des amis et des ennemis, pour ceux qui paient et/ou menacent. Dans cet univers-là, les loyautés sont totales, les scrupules interdits : un champ d’action sur mesure pour ce mercenaire au cuir tanné, à l’intelligence et à la brutalité hors du commun. C’est pourtant compter sans les sentiments contradictoires qui peu à peu assaillent ce vétéran tenaillé entre devoir et désir…
Roman d’aventures, thriller d’espionnage et réquisitoire contre la doctrine péroniste, ce livre fondé sur des faits réels démonte les rouages d’un système de corruption solidement ancré, tout en explorant le cœur d’un héros inoubliable.

Vos #AvisPolar

  • Lau Lo 10 février 2019
    Le gardien de la Joconde - Jorge FERNANDEZ DIAZ

    Aujourd’hui, je vous emmène en Argentine faire la connaissance de Rémil, gardien de la Joconde, dans ce roman de Jorge Fernandez Diaz, traduit par Amandine Py, aux éditions Actes Sud.
    Rémil est un vétéran de la guerre des Malouines reconverti en garde du corps mais qui officie aussi comme homme de main, nettoyeur, espion… C’est un homme sans foi ni loi qui se plie aux ordres sans états d’âme même s’il cherche quand même parfois à comprendre qui l’utilise et à quelle fin.
    Rémil va devoir espionner et protéger dans le même temps une avocate espagnole en apparence blanche comme neige. Il ne va pas pouvoir s’empêcher de fouiller un peu avec l’aide de quelques-uns de ses collègues des services de renseignement argentins.
    C’est à travers les yeux et les oreilles de Rémil que l’auteur nous fait découvrir une Argentine gangrénée par la corruption et la drogue, que cela soit au niveau des hommes d’affaire, des policiers ou des services gouvernementaux.
    Ce roman est très riche en informations sur le fonctionnement et l’articulation entre eux des différents cartels Argentin, Colombien et Mexicain. Mais aussi sur le vaste marché que représente la cocaïne en Amérique du Sud et les ramifications que peuvent avoir ces cartels jusqu’en Europe.
    La politique n’est pas non plus en reste dans ce texte qui n’hésite pas à incriminer les gouvernements, l’armée, les services secrets et la police, sans oublier la justice et le commerce.
    Alors, forcément, le texte est souvent violent, immoral, mais il est tel que sont les personnages et l’histoire qu’il raconte.
    Roman d’espionnage, roman noir, ce livre est, en plus d’être doté d’une intrigue habilement menée, une autopsie d’un pays mais aussi de tout un continent.
    S’il est un peu difficile au début de vraiment se plonger dans le texte, alors que certaines évidences apparaissent à Rémil, le lecteur se retrouve embarqué, avec le personnage, dans la mission qui lui est confiée, « corps et âme ». Une très bonne lecture pour ma part.
    http://www.evadez-moi.com/archives/2019/02/10/37091108.html

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.