Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

6 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Abandonné à la naissance, Jack est passé d’orphelinats en foyers, avant que Maryann, une lesbienne mise à l’écart par la bonne société de Louisiane, le prenne sous son aile. Aujourd’hui celle-ci vit ses derniers jours et sa propriété est menacée par les banques. Jack, qui veut à tout prix conserver cet héritage, doit trouver l’argent nécessaire. Mais, le corps cassé par une vie de combats, ravagé par de multiples addictions, il ne se sent plus la force d’avancer. D’autant plus qu’il doit aussi affronter Big Momma Sweet, qui règne sur cet empire du vice qu’est le delta du Mississippi.

Michael Farris Smith écrit mieux que personne sur le désespoir américain. Après Nulle part sur la terre, il s’impose ici définitivement comme la voix des exclus, des survivants, des combattants, aussi. Si le portrait est noir, l’écriture est d’une poésie rare, et le lecteur ne peut lâcher ce livre, qui oscille peu à peu de l’ombre vers la lumière.

Vos #AvisPolar

  • Les Lectures d’Anne-Sophie 17 janvier 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Combien sont-ils, ces êtres que la vie semble prendre plaisir à blesser encore et encore ?
    Et surtout, comment sont-ils censés inverser le cours des choses, quand chaque jour est un combat pour survivre, toujours plus féroce que celui de la veille ?

    Jack Boucher fait partie de ces oubliés.
    Abandonné quand il était bébé, baladé de foyers en familles d’accueil, il est tout juste âgé de 12 ans quand il arrive chez Maryann.

    Cet enfant, nerveux, malheureux et furieux, est persuadé qu’elle est comme les autres.

    Qu’elle ne le gardera pas.
    Qu’elle ne l’aimera pas.
    Qu’elle ne le comprendra pas.

    Ce qu’il ne peut pas encore savoir, c’est qu’elle est déterminée à lui prouver le contraire, et qu’à force de patience et de tendresse elle y parviendra.

    Oui mais voilà, quand la vie vous prend en grippe elle ne relâche pas facilement sa proie.

    Des décennies plus tard, celle qui est finalement parvenue à devenir sa mère est alitée, dans une maison de retraite, avec la mémoire en morceaux et la vie qui s’en va peu à peu.
    Et la maison, leur maison, est menacée de saisie par les banques.

    Désormais, la seule chose qui comptera pour Jack, c’est de la sauver. De préserver le seul endroit sur Terre où il a été heureux.
    Pour ça, il lui faut juste une certaine somme d’argent.

    Rien d’énorme, mais pour cet homme, qui a passé sa vie à aller de mauvais choix en mauvaises décisions, ça ressemble à s’y méprendre au défi de trop.
    Celui qu’il risque de ne pas réussir à relever.

    Quand vous avez passé votre vie à donner et prendre des coups, que votre corps n’est plus qu’un champ de ruines et que votre moral est à l’avenant, quelle solution vous reste-t-il ?

    Peut-être la réponse est-elle dans un dernier sursaut de colère, une volonté farouche de ne pas décevoir, ou dans le hasard d’une rencontre.
    Dans le choix entre une pilule bleue ou une pilule rouge.

    Ou peut-être n’est-elle nulle part.

    Jusqu’à la toute dernière page vous espérerez, vous combattrez, vous réfléchirez au côté de Jack.
    Mais quoi qu’il en soit, vous n’aurez pas plus envie de renoncer que lui.

    Une histoire sombre, sobre, et malheureusement réaliste.
    Un roman à découvrir, parce qu’il est beau, et parce qu’il donne à réfléchir.

  • Mes évasions livresques 19 janvier 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Ayant beaucoup entendu parler de cet auteur, je découvre enfin Michael Farris Smith avec son nouveau roman Le pays des oubliés.
    Une plume résolument très noire, empreinte de poésie qui nous parle de personnes vivant une vie de déveine, des êtres perdus, seuls et désespérés.

    Dans ce roman, nous suivons le douloureux périple de Jack Boucher, boxeur vétéran, qui n’a de cesse de rester en vie pour sauvegarder l’héritage de sa mère adoptive, mourante.
    Malheureusement, la vie ne lui laisse aucun répit et l’ombre de Big Momma Sweet, le mène à ses vieux démons et à faire le combat qui risquerait d’être celui de trop mais qui lui permettrait de garantir l’héritage de Maryann.

    L’auteur, par son sens de la description très réaliste, nous entraîne dans l’introspection de son personnage principal. On vit, ressent, souffre, espère comme Jack Boucher. Le lecteur est happé par l’histoire de ce personnage et se laisse entraîner au fil du récit narrant la misère des habitants du delta du Mississippi.

    Le pays des oubliés est un roman très sombre qui vous plongera dans un monde cruel et misérable où les forces de l’ordre n’apparaissent d’ailleurs jamais. Chacun vivant de ses petits larcins et business, tentant de s’en sortir comme il le peut.

    Même si ce genre de roman n’est pas pour moi, j’ai apprécié cette plume et ce personnage résolument décidé à aller jusqu’au bout de ses capacités pour atteindre son but.
    Un roman touchant par son personnage usé et déterminé, pour qui la vie n’a jamais été clémente.

  • Maks 8 février 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Le précédent livre de Michael Farris Smith m’avait déjà énormément plu, avec "Le pays des oubliés" l’auteur remet ça en mieux, en plus intense et plus puissant. Il devient l’une de mes références littéraires. Je ne vais pas attendre beaucoup plus longtemps pour me pencher sur son tout premier roman "Une pluie sans fin".

    L’ambiance lourde et l’envie de connaître les personnages se fait ressentir dès le début et promet un voyage intense.

    La misère et la poussière, l’abandon, les rencontres et les espoirs, les dettes, les mains tendues, la violence des poings devenus durs comme de la corne, les arnaques, la sueur, la tendresse et l’amour, font de ce livre un "Page Turner" incontournable de la littérature contemporaine américaine qui restera gravé dans ma mémoire et dont les personnages resteront gravés dans mon cœur. Une véritable aura plane au dessus de cette histoire douce et amère à la fois.

    "Le pays des oubliés" est une claque, une tornade d’émotions, le portrait d’une Amérique profonde dont personne ne se soucie, Michael Farris Smith s’efforce de la mettre en lumière d’une bien belle manière. À lire absolument.

  • Loudiebouhlis 26 février 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Avant même la réception de ce livre, je savais que j’allais passer un excellent moment de lecture. Il y a environ un an, je découvrais la plume de Michael Farris Smith, noire, tranchante, impitoyable, désabusée mais pourtant si vraie. Dans ces romans sombres, l’auteur sait parfaitement retranscrire la noirceur du monde d’aujourd’hui, et les tréfonds dans lesquels certains êtres humains peuvent être enfoncés. Et dans son nouveau roman, celui-ci ne déroge pas à la règle. Un bijou selon moi.

    Michael Farris Smith fait ce qu’il sait faire de mieux. Une ambiance dure et sombre située dans le delta du Mississippi avec de multiples destins à deux doigts de s’entremêler. Il y a d’abord Jack, un quarantenaire paumé, ancien champion de combats de quartier endetté jusqu’au cou de tous les côtés. Suivi d’Anette, une jeune femme en quête de son destin, elle aussi paumée, prête à suivre n’importe quelle route tant que celle ci la mène quelque part. Entre ces deux là, le passé, la violence, les dettes, l’alcool et le désespoir. Mais l’un pour l’autre, pourront-ils être une sorte de bouée de sauvetage ?!

    Dans son nouveau roman, Michael Farris Smith fait preuve d’habileté en ce qui concerne sa plume en créant un rythme soutenu et puissant qui développe une intrigue captivante malgré un texte qui pourrait paraître longuet pour certains. Les descriptions sont parfaitement réalisées, permettant une visualisation du contexte tout au long de la lecture. En définitif, ce qu’on ne peut reprocher à l’auteur c’est son manque de réalité. Les sujets sont toujours parfaitement développés, offrant au lecteur la possibilité de s’immerger complètement dans l’histoire. Et encore une fois alors que la désillusion est la base du texte, on ne cesse d’espérer encore et encore, jusqu’à la dernière page, jusqu’à la dernière ligne, jusqu’au dernier point. Le point final.

    Cela relève selon moi d’une main de maître, manipuler son lecteur, le tenir par le bout des lèvres jusqu’à la fin de son roman. Le tenir en haleine. C’est ce que me fait admirablement Michael Farris Smith. Je ne peux que clôturer cet article en disant que pour l’année 2020, je serai encore plus vigilante au prochain roman de Michael Farris Smith et que je me ruerai dessus à sa sortie. Car c’est un auteur à ne pas manquer.

  • BulleDeLecture 31 mars 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Si vous aimez les romans noirs qui se passent aux Etats Unis ce livre est fait pour vous ! Michael Farris Smith est un auteur incontournable dans le genre.
    Comme son précédent roman "Nulle part sur la terre" (qui est disponible en livre de poche), j’ai littéralement bouffé ce roman.
    Dès les premières pages, le style est mis en place. Grâce à une atmosphère lourde et pesante, l’auteur happe le lecteur qui ne peut se détacher des personnages.
    Notamment de Jack, que l’on découvre pas plus haut que trois pommes sur les marches de l’Armée du Salut. Empathie garantie ! Plus tard, l’homme a roulé sa bosse aidé de sa mère adoptive.
    Prêt à tout pour s’en sortir, Jack va mener de sinistres combats pour espérer gagner un peu de paix.
    Ce roman est addictif, merveilleusement écrit et se lit avec avidité. Je vous le conseille à 200%

  • Sylvie Geoffrion 20 avril 2019
    Le Pays des oubliés - Michael Farris Smith

    Encore une fois, je suis impressionnée par la prose de Michaël Farris Smith. Sa plume nous dépeint avec lyrisme et beaucoup de poésie l’Amérique des paumés. Sur une terre aride, le Mississipi, il nous fait vivre l’existence sudiste des petites gens, de ceux qui se crèvent à vouloir sortir de leur détresse et qui n’empruntent pas toujours les chemins les plus surs. C’est un désespoir tellement intense que portent les personnages de l’auteur que le lecteur en reste marqué. C’était pareil dans "Nulle part sur la terre" et j’ai encore ici la sensation d’être marquée du sceau indélébile de la misère, de la malchance, des mauvais choix, de l’infortune qui nous suivra de la naissance à la mort. Toutefois, rien du propos n’est méprisant. Au contraire, la plume est pleine d’humanité et d’amour. On sent bien que Michaël Farris Smith aime sa terre et ceux qui l’habitent et que ses récits sont plutôt une ode aux efforts constants de ceux qui doivent composer avec ce pays. Dans "Le pays des oubliés", c’est Jack, orphelin, recueilli par Maryann après maints foyers d’accueil, qui passera sa vie à combattre, qui aura le corps blessé, qui devra vivre avec ses multiples addictions et qui brisé, tentera , face à la mort imminente de la seule personne qui l’aura vraiment aimé, de se racheter pour toutes les déceptions qu’il a pu lui infliger. Et qui tentera aussi de protéger et de garder l’héritage, cette maison qu’elle lui a léguée.
    "Le pays des oubliés" est un pays de désillusions, miséreux, mais beau. Une écriture unique, profonde et émouvante.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.