Des coccinelles dans des noyaux de cerises - Nan Aurousseau

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

"Un loup dans la jungle, voilà ce que je suis. Un inadapté, un solitaire avec la rage au ventre parce qu’on m’a toujours méprisé. Une gueule un peu en biais, c’est vrai, une carcasse d’oiseau de proie qu’a rien croûté depuis six mois, et alors ? Je suis né dans la mort pour résumer". A Fresnes, où il fait un séjour pour vol avec ruse, François partage sa cellule avec Medhi, un cador du grand banditisme. Ce Medhi, c’est du lourd. D’ailleurs, il ignore superbement François qu’il considère comme de la pure gnognotte. François, de son côté, est tout miel, en rajoute et se fait le serviteur zélé et naïf de Medhi. Peu à peu, le lecteur découvre le plan machiavélique de François...

Vos #AvisPolar

  • Killing79 22 février 2019
    Des coccinelles dans des noyaux de cerises - Nan Aurousseau

    Avant de commencer cette lecture, j’ai deux conseils à vous donner si vous ne voulez pas manquer cette expérience, hors des sentiers battus. Avant toute chose, ne vous fiez pas au titre poétique de ce livre. « Des coccinelles dans des noyaux de cerise » n’est pas un roman tendre plein de bons sentiments comme on pourrait l’imaginer. C’est même tout le contraire !

    Nan Aurousseau nous fait suivre le quotidien de François dans des situations plus pathétiques les unes que les autres. On est dans sa tête. Et autant dire que ce narrateur est plutôt brut de décoffrage. Ses pensées et ses paroles sont retranscrites telles quelles, le tout dans un style littéraire populaire fait de phrases décomplexées à outrance. François est un simple d’esprit et dans tout ce qu’il décide ou réalise, il ne fait pas dans la dentelle. Ses dialogues sont vulgaires, ses mœurs décadentes, ses réflexions parfois lumineuses mais trop souvent dégénérées. C’est assez surprenant au départ, mais on est vite entraîné avec lui, dans les bas-fonds de son existence.

    Deuxième conseil et pas des moindres : Même si le titre vous intrigue, que vous ne savez pas à quoi vous attendre, ne lisez sous aucun prétexte la quatrième de couverture (j’ai l’impression de me répéter, de me répéter, à chaque fois !). Dans ce cas présent, ce n’est pas dans le résumé fait par l’éditeur, mais dans les commentaires qui suivent, qu’un élément primordial est divulgué…donc par pitié, ne faites pas ça !

    Ouvrez simplement la première page et laissez-vous secouer par ce court roman, véritable concentré de dure réalité. Et si vous avez bien respecté mes préconisations, vous allez être baladé pendant un bon moment avant que le twist de fin vous envoie définitivement au tapis. Après tout ça, il ne vous restera plus qu’à faire comme moi…prendre cette pépite et la classer tout en haut, sur l’étagère de vos coups de cœur !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.