Coupez - Cameron McCabe

Notez
Notes des internautes
1
#AvisPolar
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Années 30, Londres. Cameron McCabe travaille au montage d’un film, lorsque son producteur lui demande de couper toutes les scènes dans lesquelles intervient une jeune actrice, Estella Lamare. McCabe a du mal à comprendre cette décision aussi surprenante que soudaine. Le lendemain, le corps d’Estella est retrouvé dans la salle de montage.
McCabe décide alors de mener seul son enquête. Il nous raconte ses pérégrinations dans le monde du cinéma et compte les suspects, nombreux autour de lui.
Tout à coup, son récit s’arrête.
Et l’affaire prend une tournure tout à fait inattendue.

Vos #AvisPolar

  • Lucie de Abracadabooks 17 janvier 2019
    Coupez - Cameron McCabe

    Amateurs de vieux films de détectives ? Cameron McCabe est l’homme qu’il vous faut, et son roman Coupez !, publié en 1937, n’a pas pris une ride ou sinon, de celles qui rendent encore plus beau.

    Si le roman policier a paru en 1937, ce n’est qu’aujourd’hui que nous, lecteurs français, le découvrons. Signé Cameron McCabe, Coupez ! fait partie de ces romans de légende, auréolé d’un mystère ayant eu un rôle non négligeable sur son succès. En effet, Cameron McCabe est un pseudonyme ; celui d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, Ernest Bornemann, dont l’anglais n’est pas la langue maternelle et qui signe avec Coupez ! son premier roman. Crier au génie ne serait pas trop exagéré.

    Petite particularité : Cameron McCabe est le pseudonyme de l’auteur et le nom du personnage principal et narrateur du roman.

    L’intrigue prend place dans un studio de cinéma, en plein coeur de Londres. On image déjà les personnages évoluer en noir et blanc, les hommes en chapeau, cigarette aux lèvres, gouailleurs. Pourtant, le rêve s’arrête net lorsque l’héroïne du prochain film du studio est retrouvée morte dans la salle de montage. Commence alors une enquête riche en rebondissements.

    On imagine le détective McCabe nous raconter l’évolution de ses recherches en voix off, comme dans les vieux films hollywoodiens. On s’y croirait ! À coup de « mon chouchou », « mon p’tit » et autres expressions tout droit sorties des films de gangsters, Coupez ! est un OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) dans le paysage littéraire contemporain. D’une étonnante modernité, ce polar m’a agréablement convaincue que j’adore ce genre littéraire !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.