Résonance du passé - Christine CASUSO

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Elsa Brett, journaliste, vient de couvrir le massacre d’un journal de rédaction où elle a vu ses confrères mourir sous les balles. Blessée après la fusillade et traumatisée, le médecin lui conseille de se mettre au vert.

Elle part se réfugier dans un village du Var du nom de Bargème. Commence alors pour elle un véritable cauchemar. La nuit, un pendu apparait dans son salon, jamais le même. Serait-ce sa prise excessive d’antidépresseurs et de psychoanaleptiques qui lui fait avoir ces visions ? Ou le lieu est-il vraiment hanté ? Pourquoi les Bargémois la fuient ? Persécutée par ces cadavres et esseulée, Elsa va devoir être forte. Elle va enquêter sur l’histoire du lieu et découvrir de sombres secrets.

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 21 janvier 2019
    Résonance du passé - Christine CASUSO

    Elsa est une journaliste téméraire traumatisée par le massacre de collègues tandis qu’ils préparaient des articles. Ce n’est pas sans nous rappeler l’attaque contre Charlie Hebdo en 2015. Je me demande d’ailleurs si Christine Casuso, auteure de Résonance du passé, n’a pas pris cet évènement comme l’une de ses sources d’inspiration. Elsa, donc, se retrouve dans le même temps attirée par un village dans le Var, très beau mais très peu peuplé ! Et en plus, les Bargémois, rares habitants de l’endroit, n’ont pas l’air enjoués par la présence d’Elsa.

    Une plongée dans des histoires de famille sanglantes. On y parle de légendes à faire peur, de pendus de famille qui reviennent hanter les lieux, de meurtres déguisés en suicides, même. Il y a peu de personnages : Elsa principalement, nos chers pendus qui ne parlent pas mais qui essayent de dire quelque chose, et puis Grisou. Grisou, c’est le gros matou avec qui Elsa sympathique. le seul souci avec Grisou, c’est qu’il entre chez elle comme il veut, quand qu’il veut, comme s’il pouvait passer à travers les murs et se faufiler. Il y a aussi Léo, qu’on voit peu mais qui est là. Léo, c’est le seul villageois qui accepte de parler à Elsa.

    La chose qui me laisse au final sur un avis mitigé, c’est la fin. Parce qu’on a une belle histoire, avec un style simple mais agréable, qui pourrait tenir sur tellement plus de pages (et nous en régaler davantage, donc), qu’on est pris dans l’histoire et…et…plouf. Retombé, une histoire de fin qu’on peut choisir...arf, pas trop mon dada.

    En définitif, bonne lecture, courte, qui aurait peut-être mérité plus de détails, ne serait-ce parce que l’histoire des pendus est vraiment glaçante et qu’on en veut plus ! Chutes qui frustrent, explications bien trouvées, peu de personnages mais de sympathiques personnages !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.