Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

16 #AvisPolar
6 enquêteurs
l'ont vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Louise est une mère célibataire coincée dans son quotidien.
Jusqu’au soir où elle embrasse cet homme dans un bar, qui se révélera être ... son nouveau patron.
David, psychiatre réputé est dévoué à sa femme. Il regrette ce baiser, mais tombe amoureux de Louise.
Adèle, son épouse, cherche par tous les moyens à devenir amie avec Louise.
Que cache cette volonté ?
Louise se retrouve petit à petit prise au piège au coeur de ce mariage... Et de ses mystères...
David est-il l’homme qu’il prétend être ? Adèle est - elle aussi vulnérable qu’il n’y paraît ?
Par quel secret inavouable sont-ils liés l’un à l’autre ?

Pour aller plus loin

Vos #AvisPolar

  • Root 8 avril 2018
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Devenir la meilleure amie de la femme de son amant et nouveau patron n’est pas ce que Louise a fait de mieux. A sa décharge, Adèle lui est littéralement tombée dessus dans la rue, et tout est allé tellement vite qu’elle n’imaginait pas se retrouver dans ce vaudeville cauchemardesque. Adèle semble si fragile, si vulnérable. Louise ne peut décemment rien dire à David, Adèle le lui a demandé avec tant de diligence.

    Voilà un roman dont je me souviendrai !

    La tension ne baisse jamais. C’en est insupportable. Les mots sont justes et comptés, l’ambiance est pesante, malsaine. Adèle raconte, revient sur ses souvenirs, Louise imagine, espère, se plante, Adèle enchaîne, manipule et trompe son monde avec une habileté déconcertante. Pas un temps mort, donc, pas un détail laissé au hasard. Une toile se tisse autour des personnages jusqu’à ce que plus personne ne puisse s’en extirper. Le tragique dans toute sa splendeur, faites une croix sur le happy ending.

    J’ai lu la fin deux fois pour le plaisir de me voir asséner le coup de grâce, et ne regrette pas que les choses aient pris cette tournure vraiment inattendue. Je me suis laissé manipuler jusqu’au dernier mot. Un régal.

    Merci aux éditions Préludes

  • Sharon 21 février 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Ma tâche est de vous donner envie de lire ce livre sans vous dévoiler la fin, qui, comme dans tout bon roman qui s’inscrit dans le genre policier,vous faire revoir tout ce que vous avez lu auparavant sous un autre jour.
    Le début du roman semble pourtant nous orienter vers un récit plus intimiste. Nous rencontrons une femme, Louise, divorcée, seule avec son fils, qui a une aventure d’un soir avec un homme qui se révèle son patron. Elle découvre ensuite qu’il est marié avec une femme superbe, qu’elle est amenée à rencontrer et qui sympathise avec elle.
    Qui sympathise avec elle, tout est là, Louise n’a pas souhaité se rapprocher d’Adèle, c’est Adèle qui, en fine stratège, se rapproche de Louise, qu’elle juge avec acuité, tandis que Louise a le jugement troublé par son sentiment de culpabilité. Elle est de plus à un moment douloureux de l’après-divorce : son ex-mari a refait sa vie et s’apprête à devenir père à nouveau. Autant dire qu’elle est une proie facile. Mais pour qui ? Et surtout, pourquoi ?
    Si l’on peut lire en Louise comme dans un livre ouvert, Adèle et David ont bien plus de choses à cacher. Nous découvrons, au cours de retour en arrière, le passé commun d’Adèle et David – cette pauvre petite fille riche qui avait tout par ses parents, sauf leur attention. Cette lecture est vraiment très prenante, et j’ai été étonnée de la rapidité avec laquelle je progressais dans le récit qui sait maintenir le lecteur en haleine – et le surprendre très souvent.
    Mon amie Adèle – lecteur trop sensible s’abstenir.

  • madame.tapioca 4 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Un thriller qui est arrivé au bon moment dans ma PAL : l’envie d’une lecture détente et d’un bon page-turner. J’ai été comblé avec "Mon amie Adèle".
    L’histoire d’un triangle amoureux et d’un secret inavouable.
    Vous comprendrez aisément que je ne peux pas vous en dire beaucoup plus sur l’intrigue car l’intérêt du livre n’est pas dans la qualité de l’écriture (bof bof) mais dans l’histoire et surtout dans la #findedingue.
    Parce que le dénouement est vraiment épastrouillant ! On quitte le simple thriller pour entrer dans le fantastique.... et ça devient carrément tiré par les cheveux pour la cartésienne que je suis.
    Cependant ce bouquin fait son job : les pages s’enchaînent et on ne s’ennuie pas une seconde. N’attendez pas la révélation littéraire de l’année (je ne pense pas d’ailleurs que ce soit l’ambition) mais ce livre sera un agréable compagnon pour un dimanche après-midi au coin de la cheminée.

  • Sangpages 5 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Une histoire gentillette. Un début en douceur où tout semble bien joli, bien parfait. Une histoire simple et banale. Mais à y regarder de plus près, l’on constate très vite qu’elle ressemble à une belle vue sur une montagne où l’on sent l’orage approcher. Et tout le monde le sait, les orages en montagne peuvent être d’une violence inouïe...
    Chaque chapitre pour un personnage à la première personne où chaque récit apporte une pierre à l’édifice. Une pièce au puzzle. Où, l’on découvre petit à petit les faces cachées de ces personnages qui ne sont clairement pas ce qu’ils ont l’air.
    David, le psy froid et calculateur. Adèle la femme parfaite et Louise avec son petit côté Bridget Jones.
    "Mon amie Adèle" c’est une histoire de manipulation. Une histoire de possession et d’obsession.
    C’est l’histoire de beaucoup de couples ...poussée à l’extrême ! Oui, oui, si vous prenez du recul et réfléchissez, je vous assure que beaucoup n’en sont pas loin !
    C’est l’histoire d’un amour qui bascule dans la folie, dans la démesure...
    Ce livre m’a clairement troublée par la psychologie des personnages.
    Les relations de couple, l’obsession, cette perte qui n’est au final plus forcément liée à la personne mais simplement au fait lui-même. Comme un objet volé à quelqu’un qui ne l’utilisait plus, qui ne savait même pas qu’il existait et qui pourtant vit ce vol comme impensable.
    Troublée mais laissée totalement perplexe...La trame finale n’est absolument pas crédible et je m’interroge sur la nécessité d’en avoir fait quelque chose de presque fantastique.
    Moi qui habituellement ai besoin que les choses soient totalement concrètes et réalistes, j’avoue m’être tout de même laissée emporter par cette histoire clairement folle. Comme si cette trame quelque peu farfelue était absolument nécessaire au développement des personnages et à toute l’ampleur de leur personnalité rotor à souhait. Plus rotor encore que dans une réalité vraie. Une dimension indispensable pour nous permettre d’explorer la perversité sous toutes ses formes et dans sa plus grande grandeur mais était-ce bien nécessaire de tourner les choses ainsi ?
    J’avoue ne pas arriver à dire ce que j’en pense vraiment. Dérangée par cette non réalité ? Déçue ? Et pourtant fascinée par son développement...
    J’ai un côté de moi qui me dit que c’est brillant d’avoir amené l’histoire de cette manière et un autre qui me dit que c’est mouais...
    Un livre bien étrange qui quoi qu’il en soit ne m’a tout de même pas laissée indifférente. Un livre qui questionne, qui est bien plus qu’une histoire d’infidélité. Comme le dit d’ailleurs l’auteur dans sa postface (que j’ai vraiment adoré et qui démontre toute l’ampleur que l’auteure a voulu donner à son livre) c’est l’obsession qui est fascinante. C’est le regard sur l’autre, celle qui a volé cet être cher.
    Le fait de s’interroger sur elle...qui est-elle ? Qu’est-ce qu’elle fait ? Qu’est-ce qu’elle bouffe ? Et ok, j’avoue ça a clairement résonné en moi et probablement que cela résonnera en toutes les personnes qui ont, un jour, été trompée et se retrouveront un petit peu dans ce récit...j’ai bien dit un petit peu hein !
    Et ça marche aussi au masculin 😜

  • Des plumes et des livres 9 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Bien évidemment j’avais choisi ce livre car il s’agissait d’un thriller et j’adore les thriller. Surtout psychologique. Plus c’est tordu, plus j’aime. Autant dire qu’avec le roman de Sarah Pinborough j’ai été servie ! Bien que je ne m’attendais pas à une touche de fantastique, cela ne m’a pas déplu, bien au contraire…

    Petit résumé de l’histoire : David et Louise se rencontrent un soir dans un bar, ils flirtent ensemble mais David se reprend rapidement et s’excuse auprès de la jeune femme et part. Le lendemain, Louise, secrétaire, fait la rencontre de son nouveau patron, un psychiatre, qui n’est qu’autre que David. Ils ressentent de l’attirance l’un envers l’autre mais il y a un problème : David est marié à Adèle, une jeune femme dont la beauté est incontestable mais qui demeure mystérieuse. Quand Louise et Adèle se rencontre « par accident », elle va lier une sorte d’amitié avec l’épouse de son amant. Louise sait que ces deux relations peuvent lui coûter beaucoup mais malgré elle, elle est fascinée par ces deux êtres qui prennent de plus en plus de place dans son quotidien. Tous ces mystères autour d’Adèle et du comportement de David à l’encontre de cette dernière interrogent la secrétaire. Entre l’attitude suspecte de l’un et le comportement soumis de l’autre, Louise veut résoudre ces mystères et est prête à remettre en cause tous ses principes pour aider son amie.

    La plume de Sarah Pinborough est fluide et très addictive. Dès le début, nous sommes happés dans la vie étrange de ce couple et de Louise. Tout au long de la lecture, nous nous posons bon nombre de questions (qui trouveront toutes leur réponse) au sujet d’Adèle et du comportement un peu étrange de son mari.

    Mon amie Adèle m’a provoqué nombre de frissons et la fin est comme annoncée : un fin de dingue ! Bien qu’en arrivant vers les derniers chapitres, on commence à se faire une idée de ce qu’il peut se passer, le dernier chapitre vient tout re-bouleverser. Je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait une touche de fantastique dans ce roman. Cela ne m’a pas déranger. Au contraire, l’écriture du livre est telle que cela nous semble couler de source.

    Il n’est pas rare que je vous ai parlé d’un super coup de coeur cette année mais Mon amie Adèle a tout surpassé.

    Les personnages ordinaires, lambda au premier abord, vont devenir incroyables et stupéfiants au fil des chapitres. Chaque détail qui peut nous apparaître étrange, prend son importance plus loin dans le roman. Rien n’est laissé au hasard.

    Si vous aimez les thrillers psychologiques n’hésitez pas. C’est la première fois qu’un livre me bluffe autant. Cette fois-ci, il va être difficile de détrôner ce supra-méga-coup-de-coeur.

  • Ju lit les Mots 11 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Un excellent page-turner qui ne laissera aucun lecteur indifférent… Un thriller-psycho-fantastique qui accroche le lecteur, tant par sa construction narrative que par son intrigue atypique.

    Le tout commence comme un thriller psychologique classique, peu à peu l’auteur tisse les liens entre les personnages… Ces liens sont étranges, ce huis clos complètement atypique, va se fondre dans un thriller machiavélique, avec un triangle amoureux qui laisse entrevoir des relations bien tordues…

    Tordues… J’aime ces relations qui reflètent ce qu’un être humain peut être amené à faire par amour… Par peur de perdre l’être aimé… Faire de son ennemie sa meilleure amie… Quelle drôle d’idée… Et pourtant l’auteur réussi le pari d’embrouiller le lecteur, au point parfois qu’il se demandera s’il ne s’est pas perdu dans les méandres de la folie… Mai qui est le plus fou des trois…

    L’auteur sème le doute, en nous entrainant dans la tête des personnages, avec des chapitres courts qui sont tour à tour l’esprit de Louise et celui d’Adèle…

    Adèle est LE personnage le plus intéressant, le plus abouti, dont la création a certainement demandé un travail important. J’ai adoré plongé dans son esprit et les chapitres la concernant sont des bijoux tellement la psychologie et la manipulation sont abordées avec finesse.

    L’auteur, nous embraque dans une excellente intrigue, dans laquelle le lecteur pense tout comprendre, pense enfin avoir les réponses à ses questions que l’on n’ose poser de peur d’avoir compris trop tôt… Mais c’est sans compter sur le talent de l’auteur qui nous retourne complètement le cerveau, en nous entrainant sur une autre piste…

    Au-delà du thriller et du côté fantastique que l’auteur arrive à donner, c’est une lecture qui fait écho à l’infidélité, qui montre l’obsession qu’elle peut entrainer lorsque l’on vit l’infidélité… C’est la marque au fer rouge qu’elle entraine, c’est la folie dans laquelle on peut facilement basculer, c’est toutes ces questions que l’on va se poser sur le pourquoi, le comment au point que la folie pointe le bout de son nez… Qui n’a pas été trompé et ne s’est pas posé ces questions ?

    « Je pense au fait que celui ou celle qui est trompé reste dans l’ignorance et que, si on y réfléchit bien, la vie des gens n’est en général qu’un empilage de secrets et de mensonges. Sous la peau, on ne peut jamais véritablement voir qui est l’autre. »

  • ellemlire 13 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Ah Mon amie Adèle… ce livre, à la couverture rouge et blanche, que l’on a tous tellement vu sur les réseaux sociaux, depuis bien avant sa sortie… Je suis une lectrice faible devant tant d’éloges. Il me le fallait, j’ai fini par l’acquérir (et aussi pour avoir le joli marque-page, j’avoue) ! Je voulais, moi aussi, connaître cette fameuse #findeDINGUE ! L’opération de communication des éditions Préludes a été parfaite ! Bravo !

    J’ai tout de suite été entraînée dans cette sorte de triangle amoureux, au schéma assez complexe. Les trois personnages ont des personnalités très différentes. Mais le plus intéressant est indiscutablement celui d’Adèle. Qui est-elle vraiment ? Quel secret détient-elle ? Est-elle si fragile qu’elle souhaite le paraître ?

    Adèle est-elle vraiment une amie ? David est-il sincère ? Tous les deux sont-ils complices pour entraîner Louise dans leurs griffes ? Qui manipule qui ? Et pourquoi ? Je me suis posée des tas de questions, à m’en retourner le cerveau !

    Vraiment, j’ai imaginé des tas de scénarios au fil des pages, mais celui-là je ne l’avais pas envisagé ! Une véritable #findeDINGUE ! J’ai littéralement été prise dans les filets de Sarah Pinborough, qui joue avec son lecteur et l’emmène où elle veut du début à la fin !

    Vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé ce roman je l’ai savouré, j’ai fait durer ma lecture, pour me délecter de chaque information, de chaque rebondissement. Il fait partie des livres que j’aimerai ne pas avoir encore lu pour pouvoir le redécouvrir. Un thriller psychologique terriblement efficace et fascinant.

    A lire absolument, si ce n’est pas déjà fait !

  • Mon Jardin Littéraire 13 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    C’est un roman à 2 voix malgré le fait qu’il y ait 3 protagonistes principaux. L’auteur choisit délibérément de faire parler Adèle et Louise seulement. Nous voyons et apprenons à connaitre David à travers leurs yeux et nous n’en sommes que plus perdus. Notre vision de lui est complètement biaisée. Il est décrit comme un homme possessif avec sa femme, lunatique, colérique, autoritaire et jaloux. Sa femme Adèle semble fragile, docile et soumise. Un schéma classique que l’on a notamment déjà rencontré dans Gone Girl. Un couple parfait en apparence mais que sait on réellement des gens dans l’intimité ?
    Très rapidement, on comprend qu’Adèle est beaucoup plus complexe qu’elle n’y parait. Elle a mis en place un plan machiavélique incluant la douce et naïve Louise. L’étau se resserre autour d’elle, le piège se referme sans que l’on comprenne les tenants et les aboutissants. J’ai adoré la dualité d’Adèle, elle est très dure à cerner. Troubles de la personnalité, menteuse, manipulatrice, meurtrière ? Surtout imprévisible !

    Le rythme est haletant. Il n’y a aucun temps mort. Un véritable page-turner où faux-semblants et manipulations en tout genre sont les maitres mots. L’écriture est fluide et addictive. Efficace.

    Je me suis creusée la tête tout au long de ma lecture pour démêler le vrai du faux. En vain. J’ai été scotchée et bluffée par le dénouement. Comment peut on imaginer cela. Il faudrait être sacrément tordu, excusez-moi, pour deviner et prédire cette #findeDINGUE… Je lis (ou plutôt je lisais) beaucoup de thrillers psychologiques mais j’ai jamais été aussi surprise par un dénouement. Il faut avoir l’esprit ouvert par contre, ce qui n’est pas forcement mon cas en temps normal. Mais l’auteur l’amène si intelligemment et subtilement que j’ai totalement adoré et adhéré ! Quel génie !

    Laissez-vous entrainer dans ce formidable huis-clos dont vous ne ressortirez peut-être pas indemnes. Personnellement, c’est un livre qui me restera longtemps en mémoire ! A lire absolument !

  • Mon Jardin Littéraire 13 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    C’est un roman à 2 voix malgré le fait qu’il y ait 3 protagonistes principaux. L’auteur choisit délibérément de faire parler Adèle et Louise seulement. Nous voyons et apprenons à connaitre David à travers leurs yeux et nous n’en sommes que plus perdus. Notre vision de lui est complètement biaisée. Il est décrit comme un homme possessif avec sa femme, lunatique, colérique, autoritaire et jaloux. Sa femme Adèle semble fragile, docile et soumise. Un schéma classique que l’on a notamment déjà rencontré dans Gone Girl. Un couple parfait en apparence mais que sait on réellement des gens dans l’intimité ?
    Très rapidement, on comprend qu’Adèle est beaucoup plus complexe qu’elle n’y parait. Elle a mis en place un plan machiavélique incluant la douce et naïve Louise. L’étau se resserre autour d’elle, le piège se referme sans que l’on comprenne les tenants et les aboutissants. J’ai adoré la dualité d’Adèle, elle est très dure à cerner. Troubles de la personnalité, menteuse, manipulatrice, meurtrière ? Surtout imprévisible !

    Le rythme est haletant. Il n’y a aucun temps mort. Un véritable page-turner où faux-semblants et manipulations en tout genre sont les maitres mots. L’écriture est fluide et addictive. Efficace.

    Je me suis creusée la tête tout au long de ma lecture pour démêler le vrai du faux. En vain. J’ai été scotchée et bluffée par le dénouement. Comment peut on imaginer cela. Il faudrait être sacrément tordu, excusez-moi, pour deviner et prédire cette #findeDINGUE… Je lis (ou plutôt je lisais) beaucoup de thrillers psychologiques mais j’ai jamais été aussi surprise par un dénouement. Il faut avoir l’esprit ouvert par contre, ce qui n’est pas forcement mon cas en temps normal. Mais l’auteur l’amène si intelligemment et subtilement que j’ai totalement adoré et adhéré ! Quel génie !

    Laissez-vous entrainer dans ce formidable huis-clos dont vous ne ressortirez peut-être pas indemnes. Personnellement, c’est un livre qui me restera longtemps en mémoire ! A lire absolument !

  • kateginger63 14 mars 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    *
    Une affaire tellement étrange et singulière
    *
    Ce roman m’a surprise tout d’abord par sa couverture. (tout ce rouge pour marquer le sang certainement) et le profil d’un personnage féminin en filigrane=.
    Au terme de ma lecture, j’aurais peut-être trouvé plus judicieux de nommer "Mon amie Louise".

    C’est donc un thriller psychologique, à suspense et à la limite du paranormal que nous avons affaire.
    L’histoire de 3 personnages bien mystérieux. Qui s’entrecroisent.
    Londres actuelle. Un roman à 2 voix : Adèle et Louise. Des chapitres qui se succèdent et s’alternent entre les deux femmes.
    Et un homme (le mari d’Adèle). Egalement une voix Off, Rob, un personnage à ne pas négliger dans cette histoire..
    Une tension palpable, qui monte, un suspense bien réussi.
    Une fin que je n’ai pas vu venir. Un soupçon de paranormal (qui discrédite un peu le genre policier, c’est un peu dommage) mais un roman qui se laisse lire assez facilement. Une plume fluide et claire.

  • Morgane 3 avril 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Dès le début, j’ai été happée par l’histoire : impossible de lâcher ce bouquin ! On se retrouve perdu au milieu de ces personnages, chacun très énervant par ailleurs, à tenter de savoir qui est manipulé par qui... Un thriller psychologique diabolique, qui mérite amplement son hashtag sur les réseaux sociaux #findeDINGUE !

  • lecturesdudimanche 12 avril 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Ma dernière lecture de 2017 fut le très commenté « Mon amie Adèle ». Je voyais fleurir partout ce fameux hashtag accrocheur #FinDeDingue qui m’intriguait et, une fois dans mes mains, les recommandations d’Harlan Coben et de Stephen King pour lesquels on connaît mon attachement en guise de 4ème de couverture ont propulsé ce livre sur le haut de ma PAL. Et bien, me voilà en difficulté pour le coup… Oui, parce que, contrairement à la liesse générale, je n’ai pas aimé. Na, voilà, c’est dit !

    Bon, je vous dois une explication, mais avant de vous la fournir, je vais vous résumer l’histoire : Louise est une mère célibataire qui traîne l’impression que sa vie est un peu fade. Un soir dans un bar, elle rencontre un bel inconnu, David, avec qui elle passe une soirée mémorable à boire et à plaisanter. Mais aussitôt après l’échange d’un baiser, il fuit ! Et, stupeur, elle découvre quelques heures plus tard qu’il est son nouveau patron ! Bien décidée à faire de cet incident négligeable un souvenir refoulé, c’est tout en innocence qu’elle se lie d’amitié avec Adèle, qui n’est autre que l’épouse de David.

    Voilà la trame de fond. Elle a un goût de roman à l’eau de rose, à n’en pas douter ! Pourtant, on sait qu’on est dans un thriller. Et on ne l’oublie pas parce que l’auteur distille des pensées oppressantes et des allers-retours dans le passé qui ne manque pas de nous rappeler la promesse d’une fin de dingue ! Et, honnêtement, c’est vraiment une fin de dingue !

    Mais alors, où est le problème, me direz-vous ??? Et bien le problème, c’est justement cette relation à trois, dans laquelle Louise la bonne poire se fait manipuler en ayant pourtant sous les yeux tous les éléments en main pour comprendre qu’elle fait n’importe quoi ! Voilà, parlons clairement, ça m’a saoulée cette romance à deux balles, plus de 400 pages de triangle amoureux avant cette fameuse fin de dingue qui est révélée dans les toutes dernières pages ! Attention, c’est un roman psychologique, donc la finesse de la mise en place est justement un élément clé de cette intrigue ! On n’est pas dans du 100% mielleux, au contraire, on étouffe dans cette relation. Mais moi, ça ne m’a pas transportée. Je n’ai pas dévoré les pages, j’ai même, je l’avoue, sauté quelques passages ! Rien à faire, j’aime l’action et ces pages en manquait, à mon sens, cruellement…

    Cette lecture a été pour moi vraiment laborieuse mais je ne doute pas que les amateurs du genre y trouvent leur compte ! Ce livre n’est pas mauvais, loin s’en faut ! Il n’est tout juste pas à mon goût…

  • Yayoubelgium 4 mai 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Ça commence par une citation qui plante directement le décor : « On peut garder un secret à trois, à condition que deux soient morts » de B. Franklin.

    Louise, jeune mère célibataire, s’entiche du « type du bar ». Le souci c’est que le lendemain de sa rencontre, le « type du bar » s’avère être son nouveau patron.
    Louise, peut-être pour se disculper, devient l’amie intime de la femme de son patron.
    David, mari dévoué, ne résiste pas au charme de Louise.

    Dans tous ces secrets inavouables, qui détient les ficelles ? Qui est le pantin de l’autre ? Qui croire ?

    Un récit haletant de la première à la dernière ligne. On ne s’ennuie pas !
    Et une fin grandiose, on croirait presque à un happy end... J’ai dit « presque »...
    Ne vous fiez pas aux apparences.

    Je recommande ce livre à 💯 %. Si je devais mettre une quote, ce serait 10/10 sans hésiter pour ce super thriller psychologique.

    N’hésitez plus, foncez !

  • Black-Books 14 juin 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    « Me pincer et me dire JE SUIS RÉVEILLÉ une fois par heure. Regarder mes mains. Compter mes doigts. Regarder l’horloge (ou la montre), ne plus la regarder, la regarder de nouveau. […] Penser à une porte. »

    Tandis que Louise vit mal sa séparation, mère célibataire noyant sa monotonie dans le vin et la cigarette, elle rencontre un soir, David. C’est peut-être (ou pas) le verre de trop qui les pousse à s’embrasser langoureusement toute la soirée, au bar. Le lendemain, quel choc pour Louise, secrétaire 3 jours par semaine dans un cabinet de psychiatres lorsqu’elle s’aperçoit que son nouveau patron n’est autre que David lui-même. L’attirance est là, ni l’un ni l’autre ne peut le nier. Tout se complique lorsque par inadvertance (ou par un hasard provoqué) Louise percute Adèle au coin de la rue après avoir déposé Adam, son fils à l’école. Adèle est belle, grande, mince, charismatique, gentille mais surtout… Adèle est l’épouse de David. D’un coup, la situation échappe à la jeune maman. Un trio amoureux se forme malgré elle. L’amitié naissante entre les deux femmes complique tout. Une ambiance malsaine s’installe. Est-ce une coïncidence ? Ont-ils la moindre idée de ce qu’il va se passer ?

    Difficile pour nous, lecteurs de savoir à qui faire confiance. La narration est partagée entre Louise & Adèle et les « avant », « maintenant » et « après ». Je vous rassure, aucun risque d’être perdu à ce niveau là, le récit est très bien construit et l’auteure sait parfaitement nous guider à travers ce thriller psychologique intense et franchement déroutant ! Sarah Pinborough m’a bien eu ! J’ai cogité, réfléchi… bref je me suis retournée le cerveau pour tenter d’imaginer la fin de ce roman qui m’a complètement captivé, en vain. Plus qu’une claque, elle m’a mise K-O ! Mise à part la fin qui pourrait déplaire à certains (je ne peux en dire plus au risque de spoiler) l’écriture et l’intrigue sont si bonnes que je suis sûre qu’elle peut plaire au grand public comme au plus exigeant.

    J’ai eu beau lire des critiques mitigées concernant Mon amie Adèle, je suis pour ma part, complètement séduite par l’histoire et le suspens qui se sont installés progressivement au fil des pages. La fin m’a laissée bouche bée, j’ai adoré !

    Le sujet traité ici est principalement centré sur la rivalité entre deux femmes lors d’un adultère. Comment l’une peut devenir l’obsession de l’autre, et vice-versa, laissant parfois le mari (tout aussi coupable) de côté. L’auteure approche la thématique d’une façon étonnante et complétement différente (en tout cas, à mes yeux). Trop bien placée pour connaître la sensation d’une trahison, je peux vous dire qu’elle pousse le sujet à l’extrême. La note qu’elle laisse à la fin du livre est vraiment la bienvenue pour nous expliquer son point de vue et la raison de son choix.

    Il est vrai que l’univers dans lequel Sarah décide de nous emmener ne peut pas satisfaire tout le monde, il faut simplement s’ouvrir un peu plus à l’originalité et à l’univers onirique ! J’entends déjà les soufflements d’exaspération des plus terre-à-terre d’entre vous lors de votre aventure dans ce livre. C’est perturbant mais passionnant. Il m’est difficile de vous décrire l’histoire telle qu’elle est vraiment au risque de vous gâcher le plaisir (immense pour ma part) de la découvrir par vous-même. Une chouette lecture qui a su me sortir de ma zone de confort. J’ai fermé le livre avec un petit pincement au cœur, je m’étais, je l’avoue attachée à Louise et le sentiment d’abandon lorsque j’ai terminé Mon amie Adèle était bien réel et a perduré pendant plusieurs heures. Les longueurs décrites dans certaines chroniques, je ne les ai absolument pas senti, bien au contraire. Le plus difficile pour moi aura été d’être obligé de ralentir ma lecture afin de ne pas avoir à quitter l’histoire trop vite.

    Pour les plus dubitatifs, je n’ai qu’un conseil à vous donner, il faut vous lancer et vous verrez par vous même. Vous n’êtes pas à l’abri d’une bonne surprise telle que celle que j’ai eu ! Soyez audacieux, ça en vaut vraiment la peine.

  • Encore Un Livre 19 juillet 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Mon amie Adèle, le roman qui peut te faire changer d’avis en deux secondes...
    Je vais pas vous mentir j’ai trouvé ca long...mais long..alors je passe sur le style assez agréable de l’auteure, une construction simple des chapitres : on se retrouve soit avec Adèle, soit avec Louise, et une autre partie intégrante à l’une d’elle. Jusque là tout va bien..
    Sauf que j’ai trouvé ca quand même très long, on oscille entre la romance et le roman psychologique...mais trop de romance pour moi, la première partie c’est trop plat, et j’avoue que, sans cette fin de dingue promise et criée depuis sa parution j’aurais été tentée d’abandonner car ca ne me correspondait pas. Donc ca c’est ce que je suis tentée de vous dire, sauf que ! Et bien oui sauf.. Car il y ’a cette intrigue en filigrane, dont je ne vous parlerais évidemment pas, quelque chose qui devient sombre, quelque chose qui pèse mais qu’on ne cerne pas...c’est très étrange.. mais très plaisant ! Une thématique que j’ai très peu abordée mais vers laquelle il faut être assez "ouvert" quand même. J’ai bien essayé de dénouer moi même tout ce bazar à savoir qui joue avec qui ? Qui a fait quoi ? Mais comment ? C’était peine perdue en fait..trop peu d’ infos noyées au fil du roman, mais qui font que je m’y suis attardée et que malgré tout m’ont fait tenir...
    Fin de dingue ou pas ?
    Quand tout devient clair au fur et à mesure que je suis arrivée vers la fin, j’avoue m’être régalée, la part d’ombre n’est plus, et l’auteure a vraiment réussi un coup de maître, parce que je pense que sans toute cette première partie assez longue à se mettre en place et le temps de s’adapter à des dialogues et des passages trop légers et trop romancés, cette fin n’aurait pas eu du tout la même saveur. Mais quand tout s’éclaircit c’est vraiment pas mal, je n’ai pas fait WOW, je n’ai pas été époustouflée mais là j’ai ce sentiment d’avoir eu un très bon moment de lecture, qui fait que je ne regrette pas du tout d’avoir été au bout. Alors oui Fin de dingue pour Mon amie Adèle.... à une seule condition : Arriver jusqu’à la fin.. ;)

  • caro.l.i.t.ne 12 août 2019
    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    Adèle. David. Louise.
    Mon amie. Mon amant. Ma secrétaire.

    Rencontre. Amitié. Amour.
    Manipulation. Plan. Vengeance.
    Secret. Prison. Libération.
    Désir. Envie. Remords.
    Intrigue. Scénario. Rôle(s)
    Passé. Présent. Départ.
    Nouveau. Départ.
    Piège. Trahison.
    Sommeil.
    Porte

    C’est rythmé, enlevé et prenant.
    L’autrice maîtrise son sujet et la tension monte tout au long du roman.
    Malgré des personnages convenus et une situation initiale classique à la frontière du cliché, leurs rôles évoluent constamment et de leur trio de dégage rapidement une sensation de malaise.
    Qui sont vraiment Adèle, Louise et David ?
    Qui est qui dans ce trio ?
    D’où et de qui viendra le danger ?
    Qui passera les portes ?
    Que trouvera-t-on derrière ?

    Un petit bémol néanmoins pour la part concernant la fin . Surprenante et inattendue, elle en déroutera plus d’un mais ça n’a pas fonctionné pour moi

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.