Maudite ! - Denis Zott

Notez
Notes des internautes
(22)
11
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Pour survivre, elle doit faire face à ses pires cauchemars.

" Marseille à feu et à sang dans un polar incandescent. " Hubert Artus

Marseille. En face du stade Vélodrome, le dixième étage des Mimosas est en flammes. C’est l’appartement de Tony Beretta, petit dealer mais légende parmi les supporters ultras de l’Ohème.
Une jeune femme, blessée, parvient à s’échapper du brasier. Luce, seize ans, une gueule d’ange, enceinte jusqu’aux yeux, n’est pas partie les mains vides : elle s’est enfuie avec l’argent et la drogue de Tony.

Et l’argent et la drogue, ça attire du monde. Canari, le flic pourri de la BAC. Les hommes de main de Tony. Ceux du Libyen, jeune caïd qui a pour ambition de renverser les anciens, tel le vieux Topin. Et même Yasmina, l’infirmière trop belle pour être innocente, qui veille sur Luce et ses jumeaux. Impossible, pour Luce, d’espérer se sortir seule de ce piège qu’est devenue sa ville.

Mais à qui faire confiance, et comment survivre et protéger ses bébés, quand sa propre mère dit d’elle qu’elle est maudite, et que son ange protecteur pourrait bien s’avérer être un démon ?
Pour trouver la lumière, Luce n’aura d’autre choix que de faire face à ses pires cauchemars.

Vos avis

  • Louison Lit 23 juin 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Après avoir goûté les plaisirs de La chute du cafard, je ne me doutais pas dans quoi j’allais me lancer en ouvrant le nouveau thriller de Denis Zott « Maudite ». Autant vous prévenir tout de suite, ce n’est pas fait pour les mauviettes. C’est du lourd, du violent, du rentre dedans, il ne fait pas bon être une jeune fille de 16 ans, enceinte jusqu’aux yeux à la Cité des Mimosas, un soir de match de L’Ohème à Marseille. Nous allons suivre l’incroyable histoire de Luce, aux prises avec tous les méchants de la terre. Nous allons côtoyer le petit et grand banditisme, les dealers, les parents indignes, les immigrés, les sans papiers, les flics ripoux, bref que du beau monde. Marseille porte en elle toute cette histoire, cette cité tant décriée nous apparaît sous le regard de ceux qui l’aime et on apprend à quel point pour certain être supporter de l’OM cela commence tout minot pour enfler et devenir Hooligan. Je crois que je ne verrais plus jamais Marseille de la même façon après avoir lu ce thriller, fini les calanques et la douceur de Marius et Jeanette. Des scènes se passant dans des caves de Cités pouraves, des quartiers sinistrés, des rues glauques m’ont donné la chair de poule. Les personnages sont criants de vérité, ici pas d’angles arrondis que du râpeux, du crasseux du qui pue le sirop de la rue. J’en ai pris plein la figure, je suis ressortie sonnée par un style à la Tyson et en plus le rythme donné par l’auteur avec ses chapitres très courts m’a emporté dans une frénésie digne d’un page turner d’exception. Le personnage de Luce est vraiment puissant avec sa vulnérabilité, sa force ce petit bout de femme qui ne laisse rien passer est carrément bluffante dans ses raisonnements et ses errances. Mais celui qui nous donne la rage et remporte le pompon du pire psychopathe qui restera dans ma mémoire c’est Tony la Légende. Une véritable ordure sans foi ni loi, capable de tout mais surtout du pire. En conclusion, cela faisait longtemps que je n’avais pas pris un tel plaisir de lecture, un auteur à suivre assurément.

  • Sangpages 5 juillet 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Welcome to Pourriland !

    Y en a pas un pour remonter l’autre dans ce récit très brutal, très fort, très noir. Des victimes à la police, en passant par les dealers ou autres truands, ils sont tous pourris jusqu’à la moelle mais à différents niveaux.
    Des phrases courtes, un style brut de coffrage. Dope, viol, baston à tour de bras, perversion, corruption, tout y est !

    Maudite, c’est clairement pas une balade de santé mais plutôt un truc qui va te déranger...vraiment te déranger...Y a des scènes qui sont franchement horrible, avec cette forme de réalisme ahurissante !
    Et pourtant, c’est une histoire qui sommes toutes se construit autour d’un fait divers. Qui démontre que justement, un "simple" fait divers peut conduire à quelque chose de profondément sordide.
    Des personnages hauts en couleur mais j’avoue que celui que j’ai préféré, c’est Tony le supporter extrême de l’OM. Tu te dis que c’est juste pas possible des mecs comme ça et pourtant... Créé de manière absolument géniale, il apporte, à sa manière, une touche d’humour dans ce monde de brutes !!!
    Et puis il y a Luce...16 ans, enceinte de jumeaux. Un de ces personnages que tu ne sais plus très bien si tu veux les gifler ou les prendre dans tes bras.

    Des récits terrifiants à la première personne. Une héroïne qui vit un enfer mais qui malgré tout, fait vivre un enfer aux autres aussi.

    Aucun vrai gentil, aucun faux semblant. Très réaliste d’un monde vraiment pourri...
    Un livre à découvrir !

  • Laure Manda Marie 23 juillet 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Un polar explosif qui vous pète à la figure ; vous avez entre les mains une petite, non une énorme, bombe. Comme le slogam de l’OM, Denis Zott va droit au but et n’épargne personne.
    Une plongée vertigineuse dans le Marseille fanatique, dans le monde des pourris de toutes les espèces, et au milieu la Maudite. Luce la petite Luce, 16 ans, elle encaisse les coups de la vie et essaie de rester debout malgré tout. Placée dès son plus jeune âge, elle s’enfuit des griffes de ses parents adoptifs plus vicieux l’un que l’autre. Son ange veille sur elle, elle y croit dur comme fer, aussi sur que le ciel est bleu, mais le maillot de l’Ohème aussi porte le même bleu et se retrouver entre les mains d’un Tony Beretta, hooligans marseillais, la foi ne sera pas suffisante ni pour elle ni pour les jumeaux qu’elle porte.

    Denis Zott nous déroule le tapis rouge direction l’enfer pavé de bonnes intentions.

    Un excellent thriller noir à souhait qui vous hantera longtemps après sa fermeture

    avis developpé avec photos ici https://happymandapassions.blogspot.com/2018/07/maudite-denis-zott-by-laure-m.html

  • Pierre Olivier 1er août 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Incontestablement, mon coup de cœur de cet été. Avec « Maudite ! » Denis Zott signe LE grand Roman Noir consacré à Marseille. Une fresque qui vous scotche, comme un Pastis bien tassé, siroté en plein soleil.
    Vous voyez « Plus Belle la Vie » ? Eh bien « Maudite ! » en est l’antithèse inspirée et éblouissante. En vous plongeant dans ce très grand roman, vous allez vous prendre des claques à chaque page, vous faire avoir, vous faire surprendre. Mais, Bonne Mère ! Comme c’est bon !
    Et, enfin, il y a cette galerie de personnages fracassés, brisés, tantôt détestables, tantôt attachants que je n’oublierai jamais. Redisons-le, une dernière fois, « Maudite ! » est comme un tour de Grand-Huit en plein mistral. Je prends déjà mon billet pour le prochain roman de l’auteur. Direct !

  • Root 1er septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Tout est parti en vrille quand les plombs ont sauté. Tony était fiché devant le match après avoir fait la danse de Saint-Guy sur La Marseillaise. Luce savait que pendant l’heure et demie à venir, elle aurait tout intérêt à se faire oublier.

    Quelques minutes à tenir, mais sa vessie va exploser, les bébés sont installés dessus. En rasant les murs, peut-être arrivera-t-elle à… paf ! Le black-out. Plus de son, plus d’image. L’interrupteur de la salle de bains ne répond pas non plus. Elle a encore la main dessus quand Tony, blême, se retourne. Il a manqué le pénalty. Et Tony pète un plomb à son tour. Luce, il ne va pas la manquer.

    Elle se souvient vaguement. Il a frappé fort. Le visage, le ventre. Le sang sur ses doigts, entre ses jambes. Elle doit sauver les jumeaux mais elle a à peine la force de réagir et puis, à qui demander de l’aide ? La toxico d’à côté ? Aux Mimosas, on n’est pas trop « fête des Voisins ». Foutue pour foutue, elle termine le joint qui est à sa portée et, bien inspirée, elle décide de faire flamber tout ce merdier, fini sa prison moquettée de gazon en plastique. Quand la police se pointe pour la conduire aux urgences, elle a la riche idée d’embarquer discrètement le cash et la came de Tony. Qui ne va pas apprécier, et mettra la ville à feu et à sang pour se venger.

    Là, déjà, on se dit que ça envoie du lourd. Pensez-vous ! Ce n’est que le début. Dieu sait (quoiqu’il n’ait vraiment rien à voir là-dedans), Dieu sait, donc, que j’en ai lu des polars, mais celui-ci dépasse les bornes. Les personnages sont tous plus pourris les uns que les autres, Tony en tête, talonné par Canari, ce fumier de lieutenant. Luce ? Que dire de Luce ? Née pas désirée, brinquebalée à droite à gauche, Luce ne connaît que le vice. Elle a le vice, elle est le vice, autant que ceux qui l’entourent. À croire que c’est contagieux. On voudrait lui dire de se reprendre, mais de reprendre quoi ? Comment se raccroche-t-on à une vie qu’on ne connaît pas ? On a envie de lui tendre la main, mais surtout de lui mettre des claques. Comment s’est-elle retrouvée, à 16 ans, enceinte de 8 mois, dans ce cloaque ? Elle est maudite, cherchez pas.

    J’avoue avoir commencé ce bouquin avec des a priori : « C’est qui cette « maudite » dont tout le monde parle ? » Et puis j’ai vite compris. Maudite, c’est 352 pages qui vous dissuadent de respirer. Une course poursuite contre la guigne, vulgaire, violente, éhontément jouissive, dans un Marseille flambant de déchéance et de corruption. Je me suis retrouvée toute bête à hocher la tête pendant 5 minutes quand, en sueur et sur les genoux, je suis arrivée à la fin. À part enchaîner avec un Jacques-Olivier Bosco, je ne savais pas quoi faire. De la claque 24 carats.

  • Leroy Delphine 4 septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Pour son deuxième roman, Denis Zott nous livre un roman très noir, très addictif sans temps mort. Un roman où se mêlent foot, trafics de drogue, flics ripoux, banditisme, sexe et violence.

    Un roman où aucun personnage ne trouvera grâce aux yeux du lecteur, tous les personnages sont mauvais, pas foncièrement mais ils ont tous une graine de violence en eux. Cette graine qui s’épanouit dans le milieu dans lequel ils évoluent totalement gangréné...

    Luce est le personnage qui créera le plus d’empathie même si elle est loin d’être blanche comme neige...

    Grâce à son écriture fluide et captivante, Denis Zott fait de sa Maudite un véritable coup de maître qui vous fera passer un excellent moment de lecture, vous secouera beaucoup car l’auteur n’épargne aucunement son lecteur tout au long du roman...

    En cette période de coupe du monde, je vous conseille de lire Maudite où un pénalty raté a de fortes conséquences et comme un effet du papillon pervers va vous plonger dans des abysses infernaux...

  • La bibliothèque de Céline 20 septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Bon alors que dire après une telle lecture ??? Tout d’abord, merci à mon partenaire les éditions Hugo Thriller !
    J’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman. Pourquoi ?? Eh bien parce que ce ne sont pas des tendres dans cette histoire. Trafiquants de drogue, prostituées, flics ripoux, supporters de l’Olympique de Marseille… ;-) Je vous souhaite la bienvenue dans les bas fonds de Marseille. Alors la cité phocéenne, je la connais bien puisque je vis tout à côté mais j’avoue que ces coins là et cette ambiance, c’est nouveau pour moi ! J’ai donc dû prendre mes marques et m’habituer au décor tout comme au langage fleuri des personnages. Mes petites oreilles chastes en ont pris un coup mais je vous assure, elles se sont remises depuis !

    Une fois dans le bain, me voici comme un poisson dans l’eau me laissant guider dans le parcours totalement hallucinant de Luce, cette jeune femme qui n’a pas été épargnée par la vie. Des épreuves, elle en a traversées. Des gens peu recommandables, elle en a croisés et ce, malgré son jeune âge. Il faut dire qu’elle est très jolie Luce et que son beau petit minois les fait tous craquer. A ses côtés, se trouve Tony, plus fan de l’OM que lui, tu meurs ! Un couple qui n’en est pas vraiment un. Une alliance, avec ses hauts et ses bas. Sauf que lorsque Luce décide de partir avec la drogue et l’argent de monsieur, rien ne va plus !!!

    Que l’on apprécie ou pas ce style, pour ma part, je me situe à mi-chemin, entre les deux, on se doit de reconnaître une grande qualité à Maudite ! : on ne s’ennuie jamais. Les péripéties s’enchaînent et les pages défilent. C’est violent, parfois très violent, je ne vous le cache pas. Noir, très noir. Les personnages n’ont pas froid aux yeux. Ils sont cruels. Certains actes, un particulièrement, que je tairai cela va sans dire, m’a presque choquée. Néanmoins, une fois dedans, j’ai couru à perdre haleine. J’ai eu peu d’occasion de reprendre mon souffle. La plume de Denis Zott ne m’en a pas laissé le temps. J’ai fini…sur les rotules avec quelques palpitations en prime !!!
    On m’avait prévenue. Ce livre est un OVNI. J’en conviens !!! Et je suis certaine que vous en conviendrez aussi. Amateurs du genre : foncez !!!!

  • Laure Manda Marie 26 septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Un polar explosif qui vous pète à la figure ; vous avez entre les mains une petite, non une énorme, bombe. Comme le slogam de l’OM, Denis Zott va droit au but et n’épargne personne dans cet incroyable thriller, une lecture puissante et effroyable à ne pas manquer.

    Une plongée vertigineuse dans le Marseille fanatique, dans le monde des pourris de toutes les espèces, et au milieu la Maudite. Luce la petite Luce, 16 ans, elle encaisse les coups de la vie et essaie de rester debout malgré tout. Placée dès son plus jeune âge, elle s’enfuit des griffes de ses parents adoptifs plus vicieux l’un que l’autre. Son ange veille sur elle, elle y croit dur comme fer, aussi sur que le ciel est bleu, mais le maillot de l’Ohème aussi porte le même bleu et se retrouver entre les mains d’un Tony Beretta, hooligans marseillais, la foi ne sera pas suffisante ni pour elle ni pour les jumeaux qu’elle porte.

    Denis Zott nous déroule le tapis rouge direction l’enfer pavé de bonnes intentions.

    Une plume vive, acérée qui vous saigne aux 4 veines, vous souffrez mais vous en redemandez. L’histoire est redoutablement addictive, je pensais prendre mon temps, garder des pages pour la soif, mais non, je n’ai pas pu le lâcher et m’a littéralement vidée de ma compassion, à la fin je n’en avais plus aucune !
    Le roman est mené comme un film d’action. Des phrases courtes et percutantes qui hachurent le texte et poussent vers la suivante, à l’agonie, on suffoque mais il y a t’il une issue ? A vous de le découvrir.

    Si vous sortez des flammes de l’enfer, je pense que vous ne regarderez plus le stade vélodrome de Marseille, ne penserez plus à l’Ohème de la même façon et vous allez peut être même vous mettre à détester le bleu !

    Moi l’inconditionnelle de psychologie, il m’en a un peu manqué avec les personnages, mais cela les rendait encore plus inhumains et surtout donnait encore plus de profondeur à ce roman. Et puis il fallait bien que je trouve un petit point négatif pour donner une motivation supplémentaire à l’écriture d’un nouveau roman et qui sait peut être une héroïne récurrente.

    Foncez vous le procurer plonger dans l’enfer Marseillais, c’est effroyable mais on aime ça.

    Avis détaillé sur mon blog https://happymandapassions.blogspot.com

  • Emilie Resse 26 septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Denis Zott est un auteur que je souhaitais vraiment découvrir ! Et c’est chose faite !

    Bien que je ne sois pas fan des stades et du foot en général (malgré que mon fils passe ses journées avec un ballon au pied), j’ai lu quasi d’une traite ce livre qui commence en plein match de l’Ohème.

    L’auteur a su m’embarquer dans la vie de la belle Luce, 16 ans, maudite par sa mère et enceinte de jumeaux. Luce qui n’a pas eu la vie facile, Luce qui n’a pas une vie simple et pleine d’amour, Luce qui a un avenir plutôt sombre.

    Les personnages proposés sont très bien décrit (notamment Tony Berreta : et dire que ça existe des mecs comme ça...) : flics pourris aux méthodes plus que douteuses, médecin véreux, dealers, bref des personnages tous plus détestables les uns que les autres.

    Les descriptions des lieux sont minutieuses : c’est un Marseille sombre que nous découvrons ici.
    Les chapitres courts donnent un rythme effréné à ce thriller diabolique : pas de répit du début à la fin. On enchaîne les pages à une vitesse fulgurante !

    L’écriture est addictive et incisive.

    Dans Maudite, vous serez sous pression de la première à la dernière page !

    Ce n’est pas un coup de coeur pour moi, mais j’ai apprécié ma lecture puisque je l’ai tout de même dévoré.

  • jeanmid 30 septembre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Fans et supporters de l’Olympique de Marseille , ce roman n’est pas pour vous à moins que vous ne soyez dotés d’un second degré très développé .
    On ne peut pas dire que ce soit vraiment le cas pour Tony Beretta . Ce disciple de la première heure du club phocéen , véritable fou furieux qui était encore il y a peu à la tête d’une bande de fanatiques connue sous le joyeux sobriquet , les Lunatics , et qui a fini par se faire virer du Stade Vélodrome .
    Ce n’est pas trop grave car Tony regarde maintenant les matchs sur son écran géant et écoute les bruits qui émanent du Vélodrome , son appartement étant situé juste en face . Bien entendu ce gentil garçon ne louperait pour rien au monde un seul match de son équipe fétiche .
    Alors lorsque qu’une coupure de courant l’empêche de voir un penalty qui permettrait à l’OM de battre le PSG , l’ennemi éternel , c’est le drame . le seul défouloir qu’il a sous main c’est sa petite amie , Luce , qui va à nouveau souffrir le martyr . Peut être est il allé un peu trop loin ce soir en la tabassant sérieusement , alors qu’elle est enceinte de jumeaux . Tony est à part ça bourré de qualités qui peuvent échapper à tout un chacun : il deale de la drogue dans les quartiers au profit du Libyen , un ponte qui règne sur la Métropole . Il est hyper violent et macho avec un Grand M. 

    Cette agression est le coup de trop pour Luce qui décide de s’enfuir mais sans avoir préalablement passé sa vengeance sur l’appartement de Tony : elle décide d’y mettre le feu avec toutes ses précieuses reliques …
    Va alors s’engager pour Tony une course poursuite pour remettre la main sur Luce mais également sur la drogue qui a disparue ….à laquelle s’intéresse également une bande de flics ripoux avec leur tête un certain Canari.
    Ça promet !

    Disons-le tout de suite , Denis Zott ne fait pas dans la dentelle avec ce « Maudite » . Outre une version de Marseille version repoussoir universel qui fera fuir les touristes les plus endurcis , le roman met en scène une belle brochettes de canailles - et je suis gentil - dont le charme , l’intelligence et la délicatesse n’apparaissent pas au premier abord . Mais ce livre n’est pas qu’un simple remake de la Belle et du Bête car l’héroïne , Luce , n’est pas vraiment une sainte et Tony , l’autre personnage clef de cette histoire , est tellement coriace qu’il ferait( presque ) notre admiration .
    Bref du beau monde à tous les étages complété par un rythme de dingue qui ne vous laissera que peu de temps pour faire une pause technique …et encore !
    Concernant le final il mérite son pesant de vignettes Panini !
    Vous l’avez compris : vous avez votre roman de l’été entre les mains mais évitez quand même de vous balader sur la Plage du Prado avec …on ne sait jamais …

  • Sonia Boulimique des Livres 19 octobre 2018
    Maudite ! - Denis Zott

    Je connaissais cet auteur grâce à son premier livre « la chute du cafard », que j’avais beaucoup apprécié. C’est donc tout naturellement que j’ai acheté « Maudite ! ». Et que dire ? Eh bien que ce second roman est totalement différent du premier.

    On le lit comme on regarderait un match de foot, accroché aux accoudoirs du canapé, les yeux rivés sur la télé, frémissant, pestant ou hurlant de joie en fonction des possessions du ballon. Je dis ça, mais je ne suis pas foot du tout, et après un mois de coupe du monde où j’ai fuit la télé comme la peste, lorsque je me plonge dans ce livre, je me dis « c’est pas possible, ça me poursuit ».

    Nous sommes à Marseille, parmi les supporters de l’équipe de foot, au cœur de la cité des Mimosas, dans l’appartement de Tony et de Luce. Tony donnerait sa vie pour « l’Oheme », rien d’autre ne compte plus que son équipe de foot mythique. Rien, et surtout pas Luce, SA poupée que tous ses copains lui envient, enceinte de jumeaux.

    Luce, qui n’est pas née sous la bonne étoile, qui traîne ses casseroles depuis l’enfance, abandonnée, maltraitée et violée par son père adoptif, elle n’est pas mieux lotie avec Tony, dealer, violent, sans états d’âme, et se croyant intouchable.

    Au milieu du drame de sa vie, un de plus, elle va s’apercevoir que tout le monde est contre elle et pour s’en sortir, elle va devoir avoir énormément de chance. De la chance ? Elle ne connaît pas. Elle est très mal barrée…

    C’est un voyage au cœur de l’enfer que nous propose Denis, c’est haletant, effrayant, le rythme est effréné, on s’embourbe, on a aucun répit. Le monde de la drogue, des camés qui tueraient père et mère pour une dose, des dealers, tel sera notre quotidien le temps de la lecture. Si vous êtes sensibles, passez votre chemin, certaines scènes sont insoutenables. C’est trash, addictif, le style est nerveux, l’immersion totale.

    Les personnages nous offrent des sentiments contradictoires, on ressent de l’empathie pour Luce, et le chapitre suivant, on la déteste. J’aurai volontiers arraché les yeux de Tony, qui est une vraie ordure. Les autres ne sont pas mieux remarquez, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre.

    Vous l’aurez compris, ce n’est pas une promenade d’été sur le vieux port ou à la basilique Notre Dame de la Garde que Denis vous propose, mais bien la vision la plus crue et la plus noire de Marseille. Juste Marseille ?? Ou de n’importe quelle grande ville ? La violence est partout…même là où on ne l’attend pas.

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.