Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Le Faucon de Malte - Dashiell Hammett

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Texte Original. "Sam Spade avait la mâchoire inférieure lourde et osseuse. Son menton saillait, en V, sous le V mobile de la bouche. Ses narines se relevaient en un autre V plus petit. Seuls, ses yeux gris jaune coupaient le visage d’une ligne horizontale. Le motif en V reparaissait avec les sourcils épais partant de deux rides jumelles à la racine du nez aquilin, et les cheveux châtain très pâle, en pointe sur le front dégarni, découvrant les tempes. L’ensemble du visage faisait penser au masque sardonique d’un Satan blond."

Vos #AvisPolar

  • La Caverne du Polar 26 novembre 2018
    Le Faucon de Malte - Dashiell Hammett

    En premier lieu il faut reconnaître que ce roman est « un classique du noir ». Dashiell Hammett a été un précurseur dans son genre et a ouvert la voie à un nouveau genre littéraire. Ce style a souvent été reproduis par la suite. De nombreux auteurs dont Simenon et Chandler pour ne citer qu’eux, ont avoués avoir été influencé par ce roman pour leurs propres ouvrages.

    Son détective privé Sam Spade qui est le personnage principal est devenu une légende adapté au cinéma et interprété par Humphrey Bogart en personne.

    Le style est très détaché avec beaucoup de dialogues et de phrases courtes. Il s’apparente à un style cinématographique, tout y est très détaillé. On dirait presque un scénario de film ou une pièce de théâtre.

    Sam Spade est un détective habitué aux histoires sombres, c’est un vrai « dur à cuire ». Il est chargé par diverses personnes de retrouver un oiseau très précieux. Il est lui-même très intéressé par le gain de ce mystérieux faucon que tout le monde convoite et aimerai avoir en sa possession. De ce fait il va élaborer sa propre enquête et va se mettre à la recherche de ce dernier.

    Tout le monde est contre lui, la police qui l’accuse d’un meurtre, les différents escrocs qui sont à la recherche du faucon noir, ainsi que sa propre cliente qui ne fait que lui mentir. Entre dissimulations, mensonges, meurtres, fausses identités, l’intrigue reste cependant d’une rare complexité.

    En conclusion c’est un roman assez plaisant malgré une fin un peu décevante pour moi.

  • Sharon 6 mai 2019
    Le Faucon de Malte - Dashiell Hammett

    C’est un classique. Faut-il le préciser ? Joe Gores a d’ailleurs écrit un pré-quel, Spade et Archer, qui invente un passé aux deux personnages.

    « Vous ne pensez pas que je sois malfaisant. Vous me prenez juste pour un abruti », p. 619. Spade, c’est le privé par excellente – cynique, surtout en ce qui concerne les femmes, enfin, quand il parvient à les comprendre, parce que les blanches colombes peuvent s’attacher à leur patron.
    Le faucon maltais, c’est l’histoire d’une statuette, dont on parle beaucoup, mais que l’on ne voit pas. C’est l’histoire d’une obsession pour cet oiseau, cette légende née dans le passé, fantasme des professeurs d’histoire et des collectionneurs. Le faucon maltais, c’est aussi une histoire de femme : Effie, la secrétaire fidèle, Brigid, l’irlandaise mystérieuse, Iva Archer, la femme mariée fatale. En fait, à part Effie, toutes méritent le titre de femme fatale, pour des raisons différentes. A Brigid, personne ne résiste, ou presque.
    En fait, l’oeuvre comporte plus de personnages invisibles, c’est à dire de personnages dont on parle, dont on commente les actions, que de personnages visibles, agissants. Le premier de la liste, c’est Miles Archer, dont l’ombre va planer sur tout le roman. Il n’était pas doué, nous dit Sam, du moins jusqu’à un certain point. Et ce sont ses compétences, et le fait qu’il soit l’associé de Spade, qui le détermine à aller au bout de l’enquête : comment devenir un détective réputé si l’on n’est même pas fichu de trouver l’assassin de son associé ? Si sa femme, Iva, est bien réelle, pour ne pas dire encombrante, son frère Phil a beau s’activer dans l’ombre, il n’apparaît pas réellement dans le récit, si ce n’est en filigrane. Je n’ai garde d’oublier le premier possesseur du faucon Maltais, la mère d’Effie, qui ne pense pas beaucoup de bien de Spade, ou encore Jacobi, le capitaine. Certes, nous le croisons bien vivant, mais pas pour très longtemps.
    Avant de refermer cette avis, une dernière citation : « Troisièmement, je suis détective et me demander de traquer des criminels pour les laisser filer après, c’est comme demander à un chien de chasse d’attraper un lapin et de le relâcher ».

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.