Sleeping Beauties - Stephen et Owen King

Notez
Notes des internautes
2
commentaires
Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !
Vous devez être inscrit ou connecté pour bénéficier de votre médiathèque!
Notez
Notes des internautes

Résumé :

Un phénomène inexplicable s’empare des femmes à travers la planète : une sorte de cocon les enveloppe durant leur sommeil et si l’on tente de les réveiller, on prend le risque de les transformer en véritables furies vengeresses.
Bientôt, presque toutes les femmes sont touchées par la fièvre Aurora et le monde est livré à la violence des hommes.
À Dooling, petite ville des Appalaches, une seule femme semble immunisée contre cette maladie. Cas d’étude pour la science ou créature démoniaque, la mystérieuse Evie échappera-t-elle à la fureur des hommes dans un monde qui les prive soudainement de femmes ?

Vos avis

  • Aelithsu 31 octobre 2018
    Sleeping Beauties - Stephen et Owen King

    J’ai apprécié ce livre, mais il était un peu trop long pour que ce soit un coup de cœur.

    J’ai donc beaucoup aimé l’intrigue, et le message du livre, qui plaide pour l’équilibre entre les sexes. Mais j’ai trouvé que beaucoup trop de personnages intervenaient, ils sont certes tous assez développés, mais je n’ai pas pu m’attacher à un en particulier. Et je me mélangeais parfois un peu dans les rôles de chacun.

    J’ai également ressenti quelques longueurs, malgré l’écriture très addictive, certains passages étaient moins prenants, et je relâchais un peu mon attention.

    Je n’ai pas senti du tout qu’il y avait deux auteurs. L’écriture, en plus d’être captivante, était très fluide. J’avais également peur que le livre soit un peu trop "horreur", mais à part certaines morts violentes, je ne me suis pas sentie mal à l’aise. J’ai ressenti un peu le même genre d’ambiance que dans "Dôme" de Stephen King seul, que j’avais assez bien apprécié.

    J’ai beaucoup aimé les moments qui avaient lieu dans le monde onirique des femmes, ces passages étaient presque poétiques. L’entraide entre toutes ces femmes était très belle à lire, malgré que toute la situation soit un peu cliché. Les hommes font la guerre et les femmes sont calmes, les hommes détruisent et les femmes réparent.

    Avis complet sur : https://lecturesetchats.blogspot.be/2018/05/sleeping-beauties.html

  • C’est Contagieux 20 novembre 2018
    Sleeping Beauties - Stephen et Owen King

    Ouvrir le nouveau Stephen King est toujours un événement tant chacun de ses romans sécrète une substance vénéneuse hautement addictive ; même dans ses mauvais jours (fort rares pour le fan que je suis), il se situe souvent à plusieurs coudées de la concurrence. Pourquoi ? Parce que le maître sait créer une ambiance comme personne et surtout il a un don impressionnant pour insuffler la vie à des personnages plus vrais que nature, diablement attachants, à l’empathie contagieuse.
    Alors que peut bien donner une alliance avec son fils Owen avec qui il a co-écrit ce livre ?

    Tout d’abord un pitch incroyable et original, une sorte de relecture à l’échelle mondiale de « La Belle au bois dormant » (Sleeping Beauty en V.O.), qui voit l’intégralité de la population féminine s’endormir de manière définitive suite à une épidémie, laissant les hommes seuls à bord de notre bonne vieille terre.

    Et que peuvent bien faire tous ces hommes quand ils sont livrés à eux-mêmes ? Eh bien des conneries sinon ce ne serait pas drôle ! On sera loin du baiser du prince charmant… Pertes de repères, angoisses, désespoir, colères, poussées de violence… Le conte de fées va vite vriller.

    Même s’il traite son sujet par le petit bout de la lorgnette (du seul point de vue des habitants de Dooling, petite bourgade américaine), ce que l’on regrettera un peu, « Sleeping Beauties » est un roman puissant et universel.

    Car outre une extraordinaire histoire fantastique, c’est un véritable pamphlet féministe qui nous est narré ici, un manifeste contre un monde injustement axé autour du patriarcat. Les situations décrites sont d’une poignante justesse. On se surprend à penser que les auteurs explosent les barrières du roman de genre pour proposer une description ultra-réaliste, à la limite du documentaire, des outrages subies par les femmes dans leur quotidien comme dans l’exceptionnel.

    C’est raconté de main de maître. La plume est magnétique, l’histoire hypnotique, les 800 pages vous bercent malgré les situations angoissantes décrites. Le roman mêle habilement les scènes d’exposition aux soudains jets furieux d’adrénaline. Déambulations dans un rêve virant au cauchemar éveillé, comme un sentiment cotonneux de se trouver au bord d’un précipice.

    La sublime couverture au charme glaçant illustre parfaitement le destin de ces femmes enveloppées dans un cocon, sublimes papillons délicats dont la majesté n’a d’égale que la profondeur de leurs âmes.

    Derrière la poésie de l’imagerie, ce cocon s’avérera maléfique pour les hommes, une véritable chrysalide de l’horreur. Aux malheureux qui tenteront de les en extraire, ce ne seront pas des papillons qui en sortiront mais des mantes religieuses prêtes à déchiqueter l’impudent.

    Dans les petits bémols, le traitement réservé aux personnages est plus faible qu’à l’accoutumée, l’empathie moins naturelle, malgré les 800 pages de lecture qui devraient permettre un développement maximal. Ce n’est pas qu’une question de roman choral puisque le King en est l’un des orfèvres. On peut supposer que l’écriture à quatre mains oblige à des sacrifices. Ce sera bien le seul défaut de ce roman qui une fois refermé continue à hanter le lecteur dans sa réflexion concernant son rapport aux femmes. Un livre qui fait cogiter et qui reste entêtant une fois refermé, n’est-ce pas le début du bonheur ?

    https://cestcontagieux.com/2018/06/01/sleeping-beauties-de-stephen-et-owen-king-la-chronique-qui-dort-les-yeux-ouverts/

Votre commentaire

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.