Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Froid comme la mort - Antonio Manzini

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Ester Baudo est retrouvée morte dans son salon, pendue. Le reste de l’appartement a été saccagé, et ce qui semble à première vue être un suicide se révèle vite un meurtre. On fait appel à Rocco Schiavone, ce drôle d’inspecteur, amateur de joints matinaux et de jolies femmes. Dans la petite ville grise et froide d’Aoste, il croise et interroge les proches de la victime. Il y a Patrizio le mari, Irina, la femme de ménage biélorusse à l’origine de la découverte du cadavre, ou encore celle qui semble avoir été la seule amie de la défunte, Adalgisa. Si la vie de la victime se dessine peu à peu, le mystère reste entier. Qui pouvait bien en vouloir à la calme et tranquille Ester Baudo ? Cette deuxième enquête de Rocco Schiavone, vice-préfet râleur, macho et doté d’un humour cinglant, ravira les amoureux du commissaire Montalbano, de l’Italie et des polars à l’humour grinçant.

Vos #AvisPolar

  • Sharon 21 février 2019
    Froid comme la mort - Antonio Manzini

    Allô, météo Italie ? Non mais c’est quoi, cette météo ? Il neige, il nei-ge au mois de mars ! Un vrai scandale – surtout que le vice-questeur n’a plus une paire de pompes en état d’affronter ce fameux froid. Que faire ???
    Surtout que les enquêtes se multiplient, et Rocco Schiavone, n’écoutant que son sens du devoir et ayant de grandes capacités à diriger ses troupes, confie un lourd travail de filature à la fine fleur de la police locale. Il nous offre ainsi des scènes absolument inoubliables, montrant à la face du monde que les policiers italiens sont prêts à tout pour parvenir à mener à bien leurs enquêtes. Copie de la vidéo disponible sur simple demande.
    Il y a plus grave, forcément – même si une affaire de trafic de drogues est déjà grave en soi. Il y a eu un meurtre, et Rocco n’a pas l’intention de laisser un meurtrier impuni. Il ne met pas tout en oeuvre, non, il va au-delà, et tant pis pour la légalité puisque la loi n’est pas vraiment appliquée pour de multiples raisons, qui riment parfois avec corruption. Oui, à cause de cela, Rocco ne plaira pas à tout le monde (sans oublier son caractère plus que direct). A la société de réfléchir au changement qu’elle est prête à effectuer pour que la justice existe pour tous. A cet égard, la postface d’Antonio Manzini est éclairante.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.