Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Dernière sortie pour Wonderland

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

3 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
1 enquêteur
Veut la voir/lire

Vos #AvisPolar

  • Angie - Blog Culturez-moi 12 février 2019
    Dernière sortie pour Wonderland

    Dernière sortie pour Wonderland est ma première découverte de l’auteur Ghislain Gilberti. Depuis quelques temps, j’engloutis les romans de la maison d’éditions Ring. Je suis complètement sous le charme de leur ligne éditoriale et de leurs choix littéraires. Sur les avis de la blogosphère littéraire, je me suis donc lancée dans cette histoire complètement dingue qui nous entraîne dans les recoins les plus sombres du monde d’Alice et du lapin blanc.

    Une réécriture du conte
    Au travers du trip délirant de la jeune Alice Price, Ghislain Gilberti nous entraîne sur les traces du célèbre roman de Lewis Carroll : Alice aux pays des merveilles. Mais quand l’héroïne du roman plonge à Wonderland grâce à un cocktail de drogues inconnues, on comprend très vite que son voyage sera moins chaleureux que celui de Disney ou de Tim Burton. Ici pas de bienveillance, de douce folie et d’émerveillement. Le Monde du lapin blanc, de la chenille et du chapelier fou n’est plus qu’une version sombre et démoniaque de lui même. Perverti jusqu’à la moelle, ce lieu n’est à présent plus que danger, mort et dépravation. Privée de sa mémoire du monde réel, Alice va devoir survivre dans ce monde hostile en tentant progressivement d’en comprendre les rouages. Chacune de ses rencontres s’avérera dangereuse si ce n’est potentiellement mortelle.

    J’ai pris un réel plaisir à suivre Alice dans Wonderland. A chaque chapitre je ne pouvais m’empêcher de mettre en parallèle la scène jumelle du dessin animé de Walt Disney. La réécriture du conte est captivante, déroutante et parfois totalement malsaine. Ici, on est loin de la jolie histoire enfantine qui existe dans l’imaginaire collectif. Plus j’avançais dans le roman et plus je sentais qu’une facette méconnue de l’histoire prenait de l’ampleur…

    Le vrai visage du créateur
    Lors de mes études de lettres modernes j’avais quelques souvenirs d’un cours où le prof nous avait dressé une biographie de Lewis Carroll. Un auteur atypique, atteint sans doute du fameux syndrome de Peter Pan. Sans trop s’étirer sur le sujet, le prof avait également abordé une facette plus sombre de l’écrivain, son attachement un peu trop prononcé aux enfants et plus particulièrement aux petites filles.

    Dans Dernière sortie pour Wonderland, Gilberti choisi de mettre en parallèle l’histoire et la vie du créateur. Ainsi, dans son trip coloré, Alice sera sujette aux bonds dans le temps. Elle sera parfois extirpée de Wonderland pour se retrouver aux côtés de Caroll au XIXème siècle. Elle n’aura alors d’autre choix que de le voir s’adonner à ses pires perversités notamment avec la jeune Alice Liddle, fille du doyen de l’Université d’Oxfort, qui lui a inspiré l’héroïne du conte.

    Ces passages sont véritablement éprouvants à la lecture. Non comptant d’abuser physiquement de ces fillettes, Carroll exerce sur elles une pression psychologique en les terrorisant avec ses histoires imaginaires. Durant ces rencontres forcées avec le créateur de Wonderland, l’héroïne cherche à détourner le regard de ces scènes abominables. Et nous pauvres lecteurs on aimerait en faire de même avec la page que nous sommes en train de lire… Petit à petit, on comprendra que la perversité de Carroll est la même qui est à l’oeuvre dans Wonderland.

    Un genre littéraire inqualifiable
    Même après avoir refermé le livre je serai incapable de classer ce roman dans un genre littéraire. Passant du conte merveilleux à une biographie malsaine, l’auteur nous entraine avec une alternance de féerie et d’horreur à la frontière de plusieurs genres littéraires.

    L’écriture de Ghislain Gilberti est à la fois délicate et brutale. Il décrit avec une précision hypnotisante les décors de Wonderland. J’étais happée par les dialogues ubuesques d’Alice avec les différents personnages du conte. Je me sentais comme elle, prisonnière d’un délire et d’une situation insolvable. Et puis, à la fin de certains chapitres, sans ménagement, tout comme Alice, je me retrouvais embarquée dans une scène réelle, abominable.

    Malgré le grand écart des registres et du propos, la cohérence de l’oeuvre est totale et l’auteur parvient à petit à petit à dresser un schéma complet dans la tête du lecteur. On est face à une écriture maîtrisée, envoutante et totalement hors norme. C’est ce qui fait toute l’originalité et la réussite de ce livre. Je sais que ce roman est une oeuvre un peu à part du reste de la biographie de l’auteur mais son style m’a donné envie d’en découvrir plus. Sa Majesté des ombres sera sans doute une de mes prochaines lectures ;).

    En bref
    Dernière sortie pour Wonderland est un voyage littéraire complètement nouveau à mi-chemin entre le conte noir et le thriller historique. Une lecture à la fois profondément envoutante et choquante. Jamais plus vous ne regarderez ce conte de la manière. Vous ne pourrez vous enlevez de l’esprit que derrière cette histoire loufoque et psychédélique se cache un monstre. Je ne peux que vous conseiller cette lecture totalement hors norme et vous inciter à plonger dans le monde merveilleux horrible de Wonderland.

  • Les_lectures_de_linzio 26 février 2019
    Dernière sortie pour Wonderland

    " Les gens de la surface, dans leur grande majorité, préfèrent ne rien savoir plutôt que d’être confrontés à des vérités gênantes, ambiguës ou tout simplement trop complexes"
    .
    Desacralisation du conte d’Alice au pays des merveilles, nous sommes ici dans une version glauque, immonde du monde de Lewis Carroll ! Merveilleux ce monde ?! Et bien detrompez vous, il s’agit là d’un monde dur, cruel où vivent des êtres plus étranges les uns que les autres ...
    .
    Alice Price après un mauvais trip, se voit propulser dans le monde pas si merveilleux que ça de Lewis Carroll !! On passe d’un monde imaginaire, fantasmé au monde réel à l’époque victorienne où vécut Lewis Carroll et où celui-ci s’adonne à son "passe temps" si je peux dire... ses "amies-enfants" comme il a aimé si bien les appeler. Un Lewis Carroll vu sous un autre angle surtout avec la petite Alice Liddell, dont va s’inspirer Carroll pour son conte, ses soeurs !! Un Lewis Carroll et ses perversions. Un Lewis Carroll qu’on souhaiterait voir disparaître !! .
    Ghislain Gilberti possède un réel talent de narration, il a une maitrise totale de son sujet, une documentation au plus haut point !
    C’est crash, dur, j’ai retrouvé ici la plume de Ghislain Gilberti que j’ai découvert dans sa bio Dynamique du Chaos (que je vous conseille au passage). .
    Je savais que certains contes de Perrault avait certaines connotations... mais j’en avais aucunes idées concernant Alice ! Et croyez moi, vous ne regarderez plus jamais Alice au Pays des Merveilles du même oeil !

  • Kelly Ethuin 28 février 2019
    Dernière sortie pour Wonderland

    Hello hello !

    J’ai terminé ce livre il y a presque un mois et c’est un énorme coup de cœur. Je n’ai pas retrouvé le Ghislain Gilberti de Dynamique du Chaos mais c’est un peu normal puisque celui-ci n’est pas une sorte de biographie.
    J’avoue qu’en lisant le résumé, j’étais sceptique. Je m’attendais encore à une histoire où la drogue est présente à chaque page (c’est pas ma tasse de thé). J’ai donc été agréablement surprise car oui, la drogue reste l’un des sujets principaux mais j’ai plutôt été prise par le côté mauvais et bourreau de Lewis Carroll. L’histoire est prenante dès les premières pages, on les tourne sans s’en rendre compte et c’est un délice. J’ai adoré retrouver l’un de mes contes préférés version horreur. J’ai trouvé cette histoire originale, je n’en avais jamais lu de comme ça avant.
    N’hésitez pas à vous le procurer. Il vaut le détour !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.