Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Avalanche Hôtel - Niko Tackian

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

30 #AvisPolar
8 enquêteurs
l'ont vu/lu
3 enquêteurs
Veulent le voir/lire

Résumé :

Janvier 1980, à l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Joshua Auberson, agent de sécurité, enquête sur la disparition d’une jeune cliente, avec un sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua a si froid qu’il perd conscience…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.
Un rêve, vraiment ?

Vos #AvisPolar

  • Mes évasions livresques 2 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Après deux romans consécutifs ayant comme personnage principal le commandant Tomar Khan, Niko Tackian nous plonge dans un univers totalement inédit avec de nouveaux personnages dans un nouveau pays, la Suisse.
    Un roman qui fait tout de suite tilt chez les fans de Stephen King qui ne peuvent s’empêcher de penser à Shining et son emblématique hôtel Overlook mais qui n’est qu’une référence ;)

    Nous nous familiarisons avec Joshua Auberson, qui se réveille tantôt en 1980 à l’Avalanche Hotel en tant qu’agent de sécurité, tantôt en 2018 à l’hôpital en tant que policier.

    Thriller fantastique ? Onirique ?
    Le thriller de Niko Tackian est bien plus subtil que ça...

    Mais est-ce un bon thriller ?
    Pour moi, la réponse est oui mais pas un coup de cœur...

    Dans les points positifs, je mettrai tout d’abord la couverture qui est juste sublime et qui nous plonge parfaitement dans l’ambiance du roman.
    Nous avons aussi le rythme qui entraîne le lecteur dans une lecture rapide grâce à des chapitres très courts et se terminant souvent par des éléments appelant à lire la suite sans attendre.
    Il y a bien sûr la qualité de l’intrigue avec un dénouement de malade que j’étais bien loin de seulement envisager.
    J’aime qu’on me surprenne et quand on y arrive, malgré mes nombreuses lectures, c’est toujours un point positif pour moi, surtout quand c’est crédible :) Et là quelle fin, inoubliable !

    Mais il y a aussi quelques points négatifs (bah oui, il en faut ^^). Déjà le personnage principal, Joshua, qui n’est pas charismatique pour un sou mais bon identification plus facile et on arrête pas de répéter dans le roman que c’est un homme ordinaire alors soit...
    Je sais déjà qu’il me faudra une deuxième lecture (au moins l’achat du livre est amorti^^) car le côté onirique m’a un peu perdu par moment même si c’est dans ces moments- là que l’ambiance est la mieux restituée et efficace.
    Et pour finir, le roman fait 262 pages... (mode râleuse on : ça fait un an que j’attendais de lire l’auteur et il ne me livre que 262 pages ? mode râleuse off), un peu court pour moi et j’aurai aimé plus de détails par moment et plus d’incursions dans l’hôtel, mais c’est totalement personnel^^

    Avalanche Hôtel est un bon thriller, original et bien rythmé mais qui est pour moi, en dessous des aventures de Tomar Khan, si on reste dans les romans de l’auteur. Il a bien fait de changer car on ne va pas faire 40 tomes d’un même personnage (mais bon j’en veux bien encore quelques autres hein...^^) et il nous livre un univers très intéressant, une intrigue originale et une bonne réponse à la question : "Qui sommes-nous vraiment ?"

    Je repars dans l’attente d’un an pour le prochain roman de l’auteur ;)

  • L’atelier de Litote 2 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Enfilez vos moufles et votre passe-montagne, couvrez-vous bien car là où nous entraîne le dernier thriller de Niko Tackian, il fait froid, très froid. Preuve en est, la sublime couverture du livre publié par les Editions Calmann-Levy, où les flocons viennent illuminer ce paysage d’un bleu glacier, tombant sur un magnifique palace abandonné et une branche de cerisier en premier plan. De quoi donner très envie de se plonger dans cette courte lecture 264 pages seulement, j’irai me plaindre à Mr Cadbury pour savoir s’il ne peut pas le faire plus long !
    Un nouveau personnage entre en scène rien à voir avec l’inspecteur Tomas Khan. Pour le pitch, je vous laisse prendre connaissance de la quatrième de couverture. S’installe une double temporalité qui est habilement menée par l’auteur, on ne sait jamais ce qui tient de la part du rêve, des séquelles du coma, des propres souvenirs de Joshua, bref l’auteur s’y entend pour brouiller les pistes et nous faire tourner en rond. Les chapitres s’enchaînent rapidement et l’écriture devient vite prenante. J’ai apprécié le soin dans la description des lieux. Le cadre prend une place prépondérante, on imagine très bien les magnifiques Alpes suisses avec les sommets enneigés, les pistes de bobsleigh, les chiens Saint Bernard sauveteurs ou encore les chalets typiques. Les personnages à part Joshua, sont brossés un peu rapidement et n’ont pas suffisamment d’épaisseur, je pense en disant cela à la coéquipière de Joshua, Sybille, avec laquelle je n’ai pas trop accrochée, le langage camionneur et moi ça fait deux. Là où j’ai eu le plus de mal à me projeter cela a été dans le grand Hôtel, je pense que cela vient du bandeau et de sa référence à Shining. Du coup j’ai été déçue car ici point de huis clos angoissant, dommage. Pour remporter mon adhésion totale, il m’aurait fallu plus de pages avec un travail plus fouillé sur les personnages et sur le lieu mythique de cet hôtel flippant qui si prêtait parfaitement. Ceci dit l’intrigue en elle-même est bien pensée avec un final comme je les aime, surprenant, bluffant et qu’on ne voit pas arriver. A vous de vous faire votre opinion. Bonne lecture.

  • Ophé Lit 3 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Avalanche Hôtel de Niko Tackian, Chronique grise pour roman blanc .
    Comme beaucoup, j’attendais avec impatience ce roman. Une histoire sans Tomar, une histoire originale plus proche du thriller que du roman policier, quelque chose de différent mais aussi une sortie littéraire autour de laquelle la communication a été particulièrement bien maîtrisée. Habile, cette mise en avant du roman plusieurs mois avant sa sortie nous a transformé en enfants la veille de noël, trépignant d’impatience à l’idée de lire ce thriller énigmatique.
    Le problème d’une communication abondante, c’est qu’elle provoque de nombreuses attentes chez le lecteur, surtout quand celui-ci est exigeant . Me concernant, si elles n’ont pas été comblées, il n’en reste pas moins que certains aspects m’ont plu et rendu l’ensemble de la lecture agréable. Paradoxe ? Oui sans doute.
    Avec cette intrigue, Niko traite de la mémoire, de son fonctionnement, de la construction des souvenirs de manière très intéressante et visuelle, évitant de nous perdre sous des aspects scientifiques qui auraient rendu la lecture plus lourde. Il parle de la mort aussi et du rôle de la mémoire dans l’image que nous nous en faisons : « Elle se tenait sur le bord d’un abîme dans lequel elle allait disparaître sans laisser la moindre trace. Les morts n’existent qu’à travers le souvenir des vivants et dans son cas, personne ne s’était manifesté, ni famille ni amis… Elle était seule dans les abysses, il n’y avait rien de plus froid que l’oubli. ». Il soulève également par ce biais la question de la quête de soi : qui sommes nous ? Pourquoi les choses se font ainsi ? Avec parfois des impressions de roman à portée initiatique « Y a des choses qui doivent se faire à des moments précis ». Toutefois, soyez-rassurés, Avalanche Hôtel reste un pur thriller.
    On retrouve l’écriture fluide et la plume dynamique de Niko et si on ne peut parler de rythme effréné, l’auteur suscite chez son lecteur de nombreuses interrogations qui rendent la lecture compulsive. Mais… Mais je suis restée sur ma faim et une fois les 261 pages lues, j’ai un sentiment globalement mitigé. Je n’ai pas détesté au contraire, j’ai plutôt aimé sans toutefois être tranchée sur un avis positif.
    Côté intrigue pas d’errance ou d’approximation, l’histoire est maîtrisée et ne souffre pas d’une fin inachevée, au contraire. Toutefois, les références à Shining et Jason Bourne en 4ème de couverture ont, je pense, biaisé l’appréciation de ma lecture. Si parfois j’ai pu ressentir une angoisse comme sait la déclencher King, qu’effectivement l’Avalanche Hôtel peut avoir des airs de ressemblance avec son cousin l’ Overlook, la comparaison s’est pour moi arrêtée là ; tout comme je n’ai pas pensé une seule seconde à Jason Bourne en dehors du travail sur la mémoire. S’il fallait vous donner une idée de référence, je trouve Avalanche Hôtel plus proche des Rivières Pourpres, tant dans le rythme, que l’ambiance très mystérieuse et parfois oppressante ou encore l’histoire que nous conte Niko.
    Ce livre étant assez court, je crois que j’ai été plus exigeante et donc pas totalement convaincue même si je crois sincèrement que c’est un bon roman et qu’il plaira à beaucoup de lecteurs
    C’est donc une chronique grise pour un roman où le blanc de la neige domine, toutefois, il ne s’agit que d’un avis personnel et très lié aux attentes que j’avais sur cette sortie. Je ne doute pas qu’ Avalanche Hôtel trouvera son public !

  • Sangpages 9 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Quand Niko m’a dit que son intrigue prendrait place dans ma région et qu’il s’était inspiré du Grand Hôtel de Caux, j’ai forcément jubilé et j’attendais ce livre avec une grande impatience. Rares sont les auteurs étrangers qui placent leurs intrigues par chez nous.
    Après une comm de lancement super bien foutue, l’envie était à son sommet.
    Me suis donc précipitée 🙂
    Je l’ai terminé il y a plusieurs jours et j’ai volontairement attendu avant de le chroniquer, histoire de voir si, comme parfois, l’effet se voulait kiss cool à retardement...
    Un petit air de Shining, sans doute le côté hôtel et probablement la neige...Y a des livres qui marquent et qui ressortent à la moindre occasion. C’est évident et du moment que c’est même spécifié, ça te met certainement en condition...Peut-être trop ?
    Un début intriguant qui oscille entre rêve et réalité. Sur la brèche de l’amnésie de Joshua. Une sorte de voyage dans les méandres de la mémoire et des rêves. C’est fort intéressant et hyper bien tourné.
    Une histoire originale et bien foutue. L’atmosphère glaçante et oppressante fait tout son effet. Son style, comme toujours, très cinématographique rend la lecture fluide et haletante. C’est efficace et ça glisse tout seul comme des skis bien fartés et tu te retrouveras à dévaler des pentes sans vraiment savoir où tu vas. Attention tout de même aux arbres sur ton chemin. Ce serait dommage de te retrouver à l’hôpital aux côtés de Joshua.
    Des chapitres courts, un rythme effréné qui pourrait te faire basculer dans une forme de paranoïa tant la trame est complexe.
    Mais voilà, j’ai dû me perdre quelque part ou je ne sais quoi puisqu’à vrai dire, une fois le livre terminé, je ne savais pas vraiment quoi en penser. Peut-être mon côté suisse qui prenait le dessus ? Bien au milieu, sans avis, neutre...
    Il faut dire que malheureusement, quelques fautes sur la région se sont glissées dans les lignes. Les lecteurs non suisses n’y verront que du feu. Pour ma part, sans vraiment le vouloir, une chasse s’est mise en route et je pense m’être finalement plus concentrée sur cet aspect-là que sur l’histoire. Fort dommage ☹️
    En résumé, un bon moment de lecture mais qui ne restera malheureusement pas mémorable pour ma part mais je suis sûre qu’il plaira à beaucoup.
    A lire ne serait-ce que pour retrouver le rythme et la plume de Niko !

  • QuoiLire 11 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Après deux romans mettant en scène Tomar Khan, Niko Tackian laisse un moment son personnage fétiche, la communauté arménienne et la banlieue parisienne ; pour un flic frais émoulu de l’école de police, dans un canton suisse montagneux et enneigé.

    Pour une fois l’allusion à l’ambiance et l’hôtel Overlook de Shining n’est pas uniquement valable sur la quatrième de couverture, mais elle est bien présente dans le livre. Un hôtel abandonné dans une montagne en pleine tempête hivernale, où le personnage a des visions de personnes disparues de nombreuses années auparavant. De même celle à propos de Jason Bourne n’est pas usurpée, non pas au niveau de la densité des actions mais bien dans l’exploitation de l’amnésie du personnage principal.

    Mais là s’arrête le parallèle entre ces différentes œuvres car Niko Tackian nous livre bien une histoire originale Une histoire qui se lit très rapidement. Également scénariste de séries télé policières, l’auteur garde l’efficacité du récit dans ses livres. Si chaque chapitre n’est pas l’occasion à une scène d’actions, il y aura toujours une nouvel élément pour faire progresser l’enquête ou relancer l’histoire.

    Les personnages sont bien construits, complexes, mystérieux (surtout pour Joshua Auberson en quête de sa mémoire) dont on apprécie voir évoluer leur complicité.

    Un livre sans défaut me diriez-vous ?

    Non pas totalement. Si au début du livre nous sommes littéralement suspendu aux mots du livre, cette captivité s’estompe au fil des pages, pour fléchir avec une fin attendue du fait de manque d’alternatives possibles.

    Un très bon moment qui ouvre le bal des livres de 2019.
    https://quoilire.wordpress.com/2019/01/10/niko-tackian-avalanche-hotel/

  • Nathalie Millet 29 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    coup de ❤️ ! Dès les premières pages nous sommes happés par ce livre ! L’écriture est fluide et les chapitres courts sont addictifs ! Une fois commencé impossible de le lâcher ! Lu d’une traite ! 2 histoires , un mélange de rêve et de réalité font que nous voulons connaître si un lien existe ou non entre les 2 ....le rêve , la réalité ;le passe , le présent nous tiennent en haleine jusqu’à la dernière page ! Les 2 personnages principaux sont attachants ! Un livre à lire au plus vite !

  • lecturesdudimanche 30 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Haaa Tackian ! Une histoire d’amour démarrée avec "Quelque part avant l’enfer" , dont le style et l’intrigue m’avaient bluffée. « Avalanche Hôtel » était donc une sortie que je ne pouvais absolument pas rater, surtout avec le quasi-matraquage médiatique que j’ai subi sur Instagram ! Sur les réseaux, en lisant les avis de mes prescripteurs habituels, j’ai ressenti une petite (voire grosse) pointe de déception chez certains d’entre eux qui regrettaient les comparaisons à Shinning ou Jason Bourne sur la quatrième de couverture. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que je suis conquise par un auteur (à l’instar d’un Coben ou d’un Thilliez), j’achète les livres sans même regarder le résumé ! Dès lors, je me suis dit : Laisse-toi porter, n’attends rien et reçois… Et je suis donc entrée dans l’histoire sans a priori, sans attentes, avec juste l’envie de me laisser entraîner par la plume cinématographique de Tackian. Et la magie a opéré !

    Car elle est très visuelle, cette écriture addictive de Tackian, qui pose le décor et les sensations à travers son héros avec force et précision. Ni trop, ni trop peu pour comprendre le désarroi de Joshua qui, un matin, se réveille agent de sécurité à l’Avalanche Hôtel en 1980, enquêtant sur la disparition d’une jeune fille et le lendemain, se réveille flic de nos jours, survivant d’une avalanche. La mémoire complètement en vrac, Joshua est persuadé que ce qu’il a vécu à l’Avalanche Hôtel ne peut pas n’être qu’un rêve. Et de fait, il apprend que la disparition sur laquelle enquêtait son alter-ego onirique a réellement existé. Aidé de sa loufoque mais attendrissante coéquipière Sybille, il se lance à la poursuite des indices que lui distille son inconscient.

    Bien sûr, dès le début, la narration nous mène tout droit vers une vérité logique, indéniable. Cela peut paraître décevant de comprendre certains morceaux avant l’heure, mais j’ai malgré tout apprécié la balade, pas forcément toujours de tout repos, voire même plutôt rude pour notre pauvre héros qui n’a rien du stéréotype du flic testostéroné ! Et cette écriture, nerveuse et imagée, que je l’aime ! Encore un carton plein pour cet auteur qui devient vraiment l’un de mes chouchous !

  • Saveur Littéraire 30 janvier 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Ayant déjà lu Niko Tackian grâce à Toxique, je ne pouvais pas passer à côté de ce nouveau roman, surtout quand la plume de l’auteur me plaisait déjà énormément.

    Happée dès les premières pages, dès le premier chapitre qui m’embarque. J’étais tellement dedans que je n’ai pas vu les pages défiler ! Un rythme rapide et vraiment délectable, pas le temps de s’ennuyer ou de reprendre son souffle avec ce roman.

    Il m’apparaît plutôt difficile d’évoquer l’intrigue et les enjeux sans gâcher la lecture, alors je me contenterai de dire que c’est fait à perfection. Qu’est-ce qui est réel, qu’est-ce qui ne l’est pas ? Pourquoi lui, Joshua Auberson, a-t-il été choisi pour résoudre deux disparitions ? Une intrigue qui me plaît et qui mélange tous les ingrédients qui me charment : des apparitions, des pertes de mémoires et l’incroyable mystère qui, justement, entoure le fameux champ de la mémoire…bref, des sujets qui se mêlent aux disparitions de deux femmes qui, en surface, ne sont pas liées.

    Avalanche Hôtel a assez peu de personnages dans son palmarès, hors Joshua il y a sa coéquipière qui a un sacré caractère, cette chère Sybille. Des personnages qui apparaissent régulièrement, que l’on apprécie ou dont on se méfie, mais la plume de Niko Tackian les rend attachants d’une manière ou d’une autre. Même le méchant n’apparaît pas comme méchant, pas tout à fait. Chacun a un rôle défini, chaque chose arrive à une heure précise.

    Une ambiance particulière, entre réalité et surnaturel, les mystères, c’est le délice total. Une fin parfaitement bien orchestrée, que j’ai deviné avec un peu d’avance mais qui n’a rien enlevé du plaisir à lire. Le dernier paragraphe donne un de ces frissons ! J’ai senti comme une sensation d’accomplissement en lisant ce paragraphe pourtant si simple, mais qui en dit long. Je recommande vivement.

  • Anne-Sophie Books 4 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Lu en un après-midi, Avalanche Hôtel a clairement été un roman qui a su me captiver dès le début.
    Grâce à une intrigue efficace, l’auteur nous embarque dans cette aventure sans aucune difficulté.

    Joshua se réveille dans la chambre d’un luxueux hôtel. Nous sommes en 1980, il est agent de sécurité, et il enquête sur la disparition d’une toute jeune femme.
    Sauf qu’à son réveil suivant, dans un hôpital, il est flic, il enquête sur l’affaire d’une jeune inconnue retrouvée dans le coma en pleine neige, et que nous sommes en 2018 !

    S’il comprend bien vite que son premier réveil était un rêve dû à un court coma, il a l’intime conviction qu’il est face à quelque chose de plus complexe qu’un simple songe.

    Alors, Joshua Auberson est-il un « simple flic », un jeune homme sans problèmes et sans histoires, contre lequel le sort semble s’acharner, comme il aime à le penser ?
    Ou la clé de cette énigme se cache-t-elle dans ce passé dont il ne parle jamais ?

    J’ai beaucoup aimé l’approche de Niko Tackian sur les différents mystères de la mémoire, sur sa complexité, ainsi que sur les conséquences, parfois involontaires, de celle-ci.

    L’histoire est peu commune, mais elle a le grand avantage d’être racontée de façon simple, sans chercher à nous perdre avec des termes scientifiques, ce qui permet une lecture fluide et agréable.

    Le décor est superbement décrit, et on visualise sans mal les monts enneigés et les sombres bâtisses.
    Le dépaysement est absolument garanti, et le climat actuel se prête tellement bien à cette lecture que ce serait dommage de la découvrir à une autre saison.

    Pour ce qui est des personnages, Joshua, Sybille, André, Robert, et les autres sont tous riches d’une personnalité propre : Josh est très humain, avec ses failles et ses défauts, loin de l’archétype du héros.
    Sybille m’a très souvent fait sourire.
    Quant à Clovis, il m’a dès le départ fait penser au Lapin Blanc d’Alice aux pays des merveilles.

    Une sensation qui a perduré durant toute ma lecture, grâce à différents événements qui me rappelaient ce conte.
    À tort ou à raison, ça il faudra que vous le découvriez vous-même en lisant ce roman, que je vous recommande pour vous évader sans bouger de votre canapé.

  • Rewina 5 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Un polar assez court et agréable à lire. le héros, un enquêteur n’est pas un surhomme et l’histoire présente un bon suspense et beaucoup d’ambiguïté. En plus, j’adore quand il y a de la neige ... alors tout pour une bonne soirée au coin du feu !

  • Killing79 5 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Mon premier contact avec Niko Tackian le romancier s’est fait autour de Tomar Khan, son héros récurrent. La qualité des deux premiers volumes de cette série reposait sur ce personnage charismatique aux prises avec ses démons et ceux de la société. Pour varier, à la manière d’un Franck Thilliez, l’auteur a décidé d’alterner chaque année sa production avec une histoire indépendante. Nous voilà donc, dans « Avalanche Hôtel », livre à la couverture glaciale et énigmatique sur fond d’Overlook.

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’univers annoncé est respecté. La neige fait partie intégrante du décor et le manoir joue son rôle ténébreux. Au milieu de cette immensité immaculée, le personnage principal s’intéresse à deux affaires policières séparées de quarante années. Seulement, victime d’un accident, il est handicapé par une amnésie qui le balade entre songe et réalité. A ses côtés, le lecteur a lui aussi du mal à ne pas perdre pied dans cette intrigue mentale. Il s’accroche à tous les éléments afin de reconstituer le puzzle et comprendre ce qui lie les deux incidents.

    Même si certains évènements sont un peu tirés par les cheveux (surtout au niveau des rêves), la mécanique fonctionne et je n’ai ressenti aucun temps mort dans ma lecture. Telle une caméra, l’écriture cinématographique de Niko Tackian élabore les images et on se laisse porter par le scénario. Le suspense est porté par un flou chimérique et les pages défilent sans nous laisser de répit.

    En conclusion, ce petit thriller remplit parfaitement sa mission de casse-tête. L’auteur a su créer une ambiance froide et mystérieuse qui vous captivera jusqu’à la dernière ligne. Je regretterais seulement la brièveté du roman, qui aurait peut-être mérité plus de profondeur afin que l’on puisse s’attacher aux personnages et vivre plus intensément les péripéties de cette histoire assez complexe. Ce n’est donc pas le meilleur Niko Tackian, mais cette aventure, toute en efficacité, synthétise parfaitement le savoir-faire de l’écrivain.

  • nathf 7 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Montreux - 1980 - Joshua Auberson se réveille, nu, dans la salle de bains d’une chambre de l’ Avalanche Hôtel, incapable de se souvenir pourquoi il s’y trouve.
    Agent de sécurité, il est interrogé sur la disparition d’une jeune fille.
    2018 - Ce même Joshua se réveille cette fois à l’hôpital après avoir été emporté par une avalanche. De nouveau, sa mémoire lui fait défaut.

    Niko Tackian a fait une infidélité à Tomar pour se concentrer sur un nouveau protagoniste.
    Il s’attaque au thème de la mémoire et aux mécanismes méconnus du cerveau.
    Dans une ambiance glaciale et énigmatique, il nous fait naviguer à la frontière de la réalité et de l’imaginaire.
    Quel est le mystère de cette fameuse chambre 81 ?
    D’où viennent les réminiscences des flashs qui l’assaillent ?
    Si le personnage de Joshua est un peu terne à mon goût, j’ai beaucoup aimé Sybille, sa partenaire à la carrure de camionneur, qui jure comme un charretier et pourtant est très attachante.
    Malgré une histoire intrigante et bien ficelée, j’avoue avoir été un peu déçue.
    Comme souvent, je n’ai pas lu le résumé.
    Après une pub retentissante et des commentaires dithyrambiques, je m’attendais à un huis-clos dans l’hôtel qui fait penser à L’Overlook, mais pas du tout, d’où ma frustration.
    Néanmoins, " Avalanche Hôtel" est un thriller agréable qui plaira à de nombreux lecteurs.

  • Natacha STEFANIAK 8 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Mon gros coup de coeur de début d’année !
    Premier roman que je lis ce cet auteur, j’ai découvert ce livre via la campagne pub de l’éditeur.

    J’aime les ambiances à huis clos,la neige,le suspense... Je dois reconnaître que j’ai été servie.

    Équipez-vous car il fait froid en altitude, et les chapitres courts sont un vrai régal. On tourne les pages avec avidité et on voudrait aider Joshua à s’y retrouver.
    Je suis complètement rentrée dans le roman, comme si j’étais l’ombre de Joshua.
    J’ai hâte maintenant de découvrir les autres livres de cet écrivain.

  • Angie - Blog Culturez-moi 8 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Des les premières pages le lecteur fait la rencontre de Joshua Auberson, qui après un terrible accident cherche à reconstituer progressivement ses souvenirs. Inspecteur de police, il est incapable de se remémorer les événements qui l’ont amené à frôler la mort dans une avalanche quelques jours plus tôt. Comme si ces trous de mémoire n’étaient pas suffisants, il est sujet à d’étranges cauchemars et à des hallucinations qui lui semblent tellement réels. Alors où est la vérité ?

    Les chapitres vont souvent alterner entre la réalité et les cauchemars confus du protagoniste. En poursuivant son enquête il espère ainsi faire le tri dans sa tête et obtenir la vérité sur cette inconnue retrouvée en pleine montagne plongée dans le coma, mais aussi sur lui-même. Il ressort alors un dossier vieux de 20 ans concernant la disparition d’une jeune femme dans un des hôtels les plus luxueux de la région à l’époque : Le Grand Palace Hôtel. Ce lieu est la copie conforme de l’hôtel qui hante ses rêves et il est persuadé de trouver les réponses qu’il cherche en résolvant cette vieille enquête.

    Dans sa quête d’explications il est accompagné de Sybille, sa partenaire de police. Un personnage très brut, un peu vulgaire, qui paraît tout d’abord caricatural. Mais finalement j’ai trouvé ce personnage bien plus travaillé et complexe que celui de Joshua. Derrière cette femme flic un peu bourrue se cache beaucoup de failles et de traumatismes qui en font un personnage assez attendrissant.

    Un huit-clos enneigé

    Alors oui, le cadre est intriguant de prime abord. Un hôtel en ruines, perdu dans la montagne, une inconnue retrouvée endormie dans la neige et une disparition non résolue depuis plus de 20 ans. Oui sur le papier tout est là pour un bon thriller et une ambiance huit-clos au milieu de la neige et des montagnes venteuses.

    Et pourtant, la mayonnaise n’a pas vraiment pris. Chaque soir j’ouvrais la liseuse un peu à reculons. Attention ce n’est pas un mauvais roman, mais il n’y rien de fou dans cette histoire. Même l’écriture ne m’a pas transcendée. J’ai trouvé que tout était convenu, caricatural, aussi bien certains personnages et leurs réactions que les descriptions des événements. La fin était, à mon goût, de la même teneur que le reste du livre : un peu fade et assez prévisible. Il manquait un petit quelque chose de je ne sais quoi pour que la magie opère vraiment…

    EN BREF
    Je sais que beaucoup de blogueurs/blogueuses ont adoré ce livre. Je ne sais pas pourquoi il m’a autant laissé de marbre. J’étais enjouée à l’idée de me plonger en pleine montagne, dans une histoire empreinte de mystères. Mais l’étincelle ne vint jamais. Encore une fois, ce n’est pas un mauvais livre, il se lit plutôt bien (quand on a dépassé la moitié…) mais rien de totalement nouveau et exceptionnel à mes yeux.

  • Encore Un Livre 14 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Ma réservation à la chambre 81 prend fin ! J’en suis sortie indemne, un peu engourdie mais dans l’ensemble le service était plutôt satisfaisant.
    Rassurez-vous point d’atrocités, point de démons viendront peupler vos nuits, vous dormirez tranquille mais prenez garde. Il y a des choses qui doivent être faites à des moments précis.

    J’attendais beaucoup de ce séjour, le froid et les ambiances lugubres sont mes deux éléments favoris qui me permettent de profiter pleinement de mes différentes évasions. Le chef de réception Niko Tackian m’avait déjà fait profiter d’un somptueux séjour en plein milieu du désert (cf La nuit n’est jamais complète…) c’est dans un esprit de confiance que je suis arrivée à L’Avalanche Hôtel.

    Onirisme, cauchemars, réalités parallèles sont souvent abordés dans les romans de Niko Tackian, c’est son domaine et c’est souvent une expérience étrange toujours teintée de mystères au cœur de voyages troublants. Loin des codes du polar classique, ce dernier ne fait pas exception.
    On oublie les paysages désertiques et crépusculaire de La nuit n’est jamais complète, le décor neigeux, les paysages glacés cinglent l’esprit et brouillent les pistes.
    Un superbe huis clos en montagne s’articule entre 1980 et 2018, j’ai été prise dans les filets d’un polar singulier, onirique flirtant avec la métaphysique. L’ Avalanche Hôtel est bien un personnage à part entière de ce roman. Tout commence et tout nous ramène à lui. Les confusions, les réveils incessants, les mystères troublants dont Joshua sera le dépositaire nous enferment dans une spirale où il est impossible de s’extirper.

    J’ai lu et vécu cette histoire comme un vrai huis clos. Est-elle oppressante ? angoissante ?
    Pas tout à fait c’est encore autre chose, totalement hypnotique c’est un roman atmosphérique.

    La fin de mon séjour fût perceptible mais ne pouvait se finir autrement et reste en cohérence avec la thématique centrale abordée dès les premiers jours. Mais entre le réel et l’imaginaire j’imagine qu’ il faut faire des choix. Mais à votre avis…Lequel ?

    Ce séjour a été peut-être pour seul défaut d’avoir été trop court, j’aurais dû prolonger ma réservation pour profiter pleinement de tous ces détails nébuleux. Cependant j’ai quand même l’impression qu’il y ait quelques endroits pas clairs du tout… Je vous recommande de tenter un petit tour de bobsleigh, une véritable piste olympique, sensations garanties !

    Je remercie chaleureusement les Editions Calmann-Lévy Noir pour l’organisation de ce séjour, je remercie le chef de réception hors pair Monsieur Niko Tackian qui m’a accueillie comme je l’espérais. J’attends la prochaine destination avec impatience

  • Booksnpics 18 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Délaissant Paris et le commandant Tomar Khan, rencontré dans ses deux précédents opus – également parus aux éditions Calmann-Lévy -, Niko Tackian nous emmène, le temps d’un thriller, en Suisse et plus particulièrement dans le canton de Vaud. Joshua Auberson, simple flic sans histoire, va se retrouver au centre d’une enquête bien étrange.
    Ici, pas question d’une promenade de santé au bord du Lac Léman et de sa Riviera, si belle soit-elle. Non, non apprêtez-vous à vivre des heures de lecture pour le moins mystérieuses et tourmentées. La couverture en est d’ailleurs le reflet parfait.
    Il n’y a pas de doute, Niko Tackian sait y faire ! Se jouant de ses lecteurs comme il le fait de son personnage principal, l’auteur va vous mener par le bout du nez, si bien que vous ne saurez plus où est la vérité. Vous voyagerez entre rêve et réalité, ou devrais-je dire entre cauchemar et réalité.
    La rythmique du texte ajoute bien entendu à ce sentiment tout comme les conditions météorologiques. Il serait impossible de ne pas mettre l’accent sur cette neige omniprésente qui, au-delà des personnages physiques, ajoute au sentiment d’incertitude, de tension que l’on peut ressentir au fur et à mesure de la construction de la trame.
    « Avalanche Hôtel » se lit comme l’on regarderait un très bon film tant il est assez aisé de se représenter visuellement chaque scène, de vivre avec les personnages. Scénariste et réalisateur, l’auteur a bien entendu le soucis du détail.
    Il n’y a pas de doute, Niko Tackian signe ici un thriller addictif, magnifiquement construit et digne des plus grands auteurs du genre !
    Vivement le prochain

  • nathf 20 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Montreux - 1980 - Joshua Auberson se réveille, nu, dans la salle de bains d’une chambre de l’ Avalanche Hôtel, incapable de se souvenir pourquoi il s’y trouve.
    Agent de sécurité, il est interrogé sur la disparition d’une jeune fille.
    2018 - Ce même Joshua se réveille cette fois à l’hôpital après avoir été emporté par une avalanche. De nouveau, sa mémoire lui fait défaut.

    Niko Tackian a fait une infidélité à Tomar pour se concentrer sur un nouveau protagoniste.
    Il s’attaque au thème de la mémoire et aux mécanismes méconnus du cerveau.
    Dans une ambiance glaciale et énigmatique, il nous fait naviguer à la frontière de la réalité et de l’imaginaire.
    Quel est le mystère de cette fameuse chambre 81 ?
    D’où viennent les réminiscences des flashs qui l’assaillent ?
    Si le personnage de Joshua est un peu terne à mon goût, j’ai beaucoup aimé Sybille, sa partenaire à la carrure de camionneur, qui jure comme un charretier et pourtant est très attachante.
    Malgré une histoire intrigante et bien ficelée, j’avoue avoir été un peu déçue.
    Comme souvent, je n’ai pas lu le résumé.
    Après une pub retentissante et des commentaires dithyrambiques, je m’attendais à un huis-clos dans l’hôtel qui fait penser à L’Overlook, mais pas du tout, d’où ma frustration.
    Néanmoins, " Avalanche Hôtel" est un thriller agréable qui plaira à de nombreux lecteurs.

  • booksandmartini 20 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Mon premier coup de coeur de 2019 !

    Pour mon premier de Niko Tackian, et après avoir rêver de ce roman pendant des semaines, j"tais plus que ravie d’enfin pouvoir profiter de ma chambre à l’Avalanche Hotel ! Séjour dans les paysages enneigés de la Suisse un peu trop court à mon goût en revanche suivre l’inspecteur Auberson fut un réel plaisir, certes quelque peu mouvementé !

    Niko Tackian sait parfaitement tenir le lecteur en haleine. Des chapitres court qui s’enchaine plus rapidement qu’on le souhaiterai par moment, des descriptions plus qu’efficace pour nous donner envie de ces paysages neigeux.

    Clairement, si l’Avalanche Hotel était aussi réel que le laissait paraître la plume de l’auteur, j’aurais déjà réserver mes prochaines à la neige !

  • La bibliothèque de Céline 20 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    C’est du fond de mon lit, bien au chaud sous la couette (et un peu malade…) que je vous parle d’un thriller qui se déroule dans le froid. A l’exception de la maladie, je dirais que j’ai lu ce bouquin dans des conditions idéales !

    Suisse, canton de Vaud. L’hiver sévit, la neige est présente et la tempête ne va pas tarder à s’abattre sur les alentours de Montreux. Toile de fond : de sublimes paysages. Le Lac Léman. Ses montagnes. Sa nature parfois difficile à dompter. J’ai découvert cette région l’année dernière, plus ou moins à la même époque, et je dois vous dire que ce fut un plaisir de refaire le voyage ( suspense en plus). Si vous suivez mes chroniques, vous n’êtes pas sans ignorer que j’attache une attention toute particulière aux décors. Aux histoires qui me font voyager et ce, certainement parce que ce genre de livres réunit mes deux passions : la lecture et les voyages.

    Entre rêve et réalité, nous suivons une enquête menée par Joshua Auberson, un policier du canton de Vaud. Un homme ordinaire. Il le dit lui même. Un homme ordinaire, jusque là du moins. Car cette enquête va le mener sur un tout autre chemin que celui qu’il s’attendait fouler. Joshua va alterner investigations et rêves. Ou souvenirs, il ne sait plus très bien. Quels éléments appartiennent à la réalité ? Lesquels relèvent de la mémoire ? Du monde onirique ? Le lecteur tâtonne avec lui. Il essaie d’imbriquer les pièces du puzzle jusqu’à la résolution finale qui se fera par étape.

    Je dois dire que ce n’est un dénouement qui m’a scotchée. Je ne dirais pas non plus que j’en avais deviné tous les arcanes. Je dirais juste que la fin se laisse apprécier. En tout cas, je me suis laissée docilement menée jusqu’à elle parce que j’étais bien dans ma lecture. Des chapitres courts qui m’ont permis d’avancer agréablement dans l’histoire. Des descriptions qui m’emportent entièrement ! J’insiste sur ce point ! J’ai vraiment adoré l’ambiance retranscrite par l’auteur. On s’y croit, et pour moi ce fut un plaisir. L’atmosphère y est délicieusement glaçante. Les lieux devenus fantômes. Les secrets enfouis depuis des décennies prêts à ressurgir. Un régal !

    Il n’y a pas vraiment, à mon sens, un twist final à décorner les bœufs mais franchement, ce n’est pas ce que je recherche dans mes lectures. Ce que j’attends d’un livre une fois celui-ci refermé, c’est tout simplement me sentir bien et me dire que j’ai passé un bon moment. La lecture est un moment d’apaisement et de plaisir. Et avec Avalanche hôtel, je ressors apaisée et heureuse ! C’est ce que je recherchais cette fois-ci.

    Si vous vous retrouvez dans mes propos, je vous conseille vivement ce bouquin !

  • aurore 21 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Bonjour à toutes et à tous,

    Aujourd’hui, emmitouflez-vous dans une couverture bien chaude car je vais vous parler du dernier roman de Niko Tackian, Avalanche Hôtel.
    J’ai choisi de lire ce roman dans le cadre de la lecture commune de février organisée sur le groupe Thrillers et vous.

    Tout commence en 1980. Une jeune fille issue de la haute société a disparu alors qu’elle séjournait à l’Avalanche Hôtel, un palace situé dans les Alpes. Joshua Auberson est agent de sécurité et enquête sur cette étrange disparition. Quelque chose n’est pas clair dans cette histoire et il se laisse entraîner en pleine tempête de neige par le barman peu recommandable de l’hôtel. Il fait tellement froid que Joshua perd connaissance.
    Lorsqu’il se réveille, il est dans une chambre d’hôpital et nous sommes en 2018. Joshua est policier et l’Avalanche Hôtel a fermé des années auparavant.
    Alors que s’est -il passé ? Tout cela était -il réel ou était -ce un rêve ?Et il y a cette jeune fille, retrouvée frigorifiée dans la montagne, qui est dans le coma dont personne ne connaît l’identité. Joshua va mener l’enquête et remuer le passé. Mais est-il prêt à accepter ce qu’il va découvrir ?

    Avalanche Hôtel est le premier roman de Niko Tackian que je lis et je n’ai pas été déçue ! J’y ai retrouvé tous les ingrédients que j’apprécie : des chapitres courts, beaucoup de rebondissements, une fin étonnante. L’auteur s’est clairement inspiré de Stephen King cela se ressent dans l’atmosphère que dégage cette histoire. Ce n’est pas un thriller sanglant comme j’ai l’habitude d’en lire mais j’ai passé un très bon moment.

    Résumé :

    Janvier 1980. Joshua Auberson est agent de sécurité à l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Il enquête sur la disparition d’une jeune cliente avec un sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua a si froid qu’il perd connaissance…
    … et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.

    SURTOUT, NE VOUS FIEZ PAS À VOS SOUVENIRS !

  • La Caverne du Polar 26 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Aujourd’hui je vais vous parler d’Avalanche Hôtel, le dernier roman de Niko Tackian. Déjà je dois dire que j’ai été émerveillé par la couverture de ce roman, quelle merveille. Avec Avalanche Hôtel, Niko Tackian nous entraîne dans un hôtel isolé en pleine montagne. Allez suivez-moi c’est parti en direction de Montreux en Suisse.

    En janvier 1980, sur les hauteurs de Montreux, Joshua Auberson agent de sécurité, se réveille nu dans une chambre d’un grand palace Suisse. Très vite il va apprendre, qu’une jeune fille du nom de Catherine Alexander a disparu. En janvier 2018, ce même Joshua, inspecteur de police, se réveille à l’hôpital après avoir été pris dans une avalanche. Tout s’entremêle dans la tête de Joshua, il essaye de faire le point sur ce qui lui arrive, mais est-ce la réalité, un rêve ou des bribes de souvenirs… ? Très vite il va devoir enquêter sur une jeune inconnue, plongé dans le coma. Il continue de faire des cauchemars et sa mémoire lui joue des tours. Mais la frontière entre le réel et l’onirique est vraiment infime.

    Le récit est très rythmé, j’aime beaucoup les chapitres courts car cela donne du rythme et permet d’être au cœur de l’action sans réel temps mort. L’auteur nous promène au fil des pages en rajoutant un peu de mystère chaque fois que l’on croit tenir une piste. Moi qui aime beaucoup le lac Léman, la neige et les montagnes, j’ai été gâté. Le cadre, ainsi que l’ambiance du livre sont magnifiques. Les descriptions des paysages sont très réussies. On ressent l’atmosphère glacée des montagnes suisses. Mon seul petit regret est que le roman est trop court.

    Niko Tackian nous offre avec Avalanche Hôtel un thriller mystérieux dans un endroit fabuleux. C’est un thriller court mais efficace, qui est idéal pour un week-end ou un séjour en montagne.

  • La Papivore 26 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    L’histoire commence avec Joshua Auberson qui se réveille nu sur le sol d’une salle de bain qu’il ne connaît pas. Il ne sait pas où il est, pourquoi il est là, et il a même oublié qui il est. Il entreprend une petite expédition dans l’environnement dans lequel il se trouve, et découvre qu’il est agent de sécurité, qu’il s’appelle Joshua, et qu’il se trouve à l’Avalanche Hôtel. Il apprend également qu’une jeune fille a disparu, Catherine Alexander et qu’il est en 1980.

    Puis d’un coup il se réveille allongé dans un hôpital, dans la confusion la plus totale. Il a été pris dans une avalanche et encore une fois il a des trous de mémoire. Il apprend qu’il est inspecteur de police, qu’il enquête sur la découverte d’une inconnue qui est dans le coma, et qu’il est en…. 2018. Il a des problèmes de mémoire, et semble vivre des rêves très réalistes qui le laisse à chaque fois dans un bouleversement complet.

    Ce livre, c’est un voyage entre rêve et réalité, entre présent et passé. Deux enquêtes sur deux femmes sont menées en parallèle, et Joshua semble être le lien entre les deux. Mais comment se fier à un homme qui perd la mémoire, qui confond réalité et rêve ? C’est justement l’histoire d’un homme qui tente de se reconstruire à mesure qu’il assemble les pièces du puzzle de son identité.

    L’écriture est la même que le précédent livre de Niko Tackian que j’ai lu, Fantazmë : les chapitres s’enchaînent, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Ça va vite, peut-être même un peu trop à mon goût. L’ambiance est très bien retranscrite : les montagnes suisses enneigées, il fait froid, les paysages sont beaux mais glacials. J’ai eu quelques fois du mal à suivre les descriptions des paysages justement, parce que je n’arrivais pas à imaginer les lieux ; mais ça n’a pas gêné ma lecture.

    Concernant les personnages, je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage principal, Joshua Auberson. Je l’ai trouvé un peu trop fade, sans relief malgré son passé qu’il tente de reconstruire. Quant à Sybille, au premier abord je l’ai détestée. Trop grossière, trop brute de décoffrage ; mais quand on comprend son personnage elle devient touchante et attachante.

    L’intrigue connait un sacré twist à la fin, qui fait que cette lecture que je trouvais un peu moyenne, devient un peu plus intéressante. Mais ce n’est pas un livre qui restera gravé dans ma mémoire.

  • Des Livres Mon Univers 27 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    J’ ai quand même passé un bon moment lecture avec Avalanche Hôtel, même si j’ aurais quand même voulu plus de suspense et de surprises, car cette histoire ne retourne pas le cerveau non plus, de plus on se doute vite du truc à la fin mais c’ est assez dépaysant et cet Hôtel m’ a beaucoup intriguée.
    .
    Êtes vous aussi attirés par cette superbe couverture ?

  • calyenol 28 février 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    <<< L’Avalanche Hôtel se dressait sur les hauteurs [...] Il eut un sourire,un sourire de satisfaction : il reprenait enfin la main. >>>

    Enfin un nouveau @tackian entre mes mains,inutile de dire que j’en étais ravie.

    Le thriller parfait à lire en hiver,on s’y croirait !
    Je ne vais pas vous parler de la 4ème de couv,je vous laisse la découvrir...même si je suis sûre que vous l’avez déjà vu 😉

    <<>>

    Avalanche Hotel est un thriller psychologique avec un suspence accrocheur.
    Un thriller qui nous balade entre rêve et réalité....rêve ou réalité !
    On doute,on se perd entre passé et présent,on se demande où l’obscurité dans laquelle est plongé Joshua va nous amener.
    C’est sans compter sur l’écriture de l’auteur,fluide,directe,qui va à l’essentiel...qu’on se laisse captiver,happer,avec l’envie de tourner les pages encore et encore.
    On s’attache au personnage,on veut savoir et on vit son histoire à travers les lignes.
    Un livre aux chapitres courts qui font qu’on ne s’ennuie pas.Une cadence présente jusqu’à la fin,un page-turner qui ne vous donne pas envie de faire autre chose que de le tenir entre vos mains jusqu’au point final.
    Un livre que je ne voulais pas finir,qu’il dure encore et encore,mais dont je voulais connaitre le dénouement.
    Une fin qui ne m’a pas déçue,un auteur qui ne me déçoit jamais.
    Un livre qui n’est pas un huit clos,malgré l’impression que donne la couverture ou le titre.
    Un livre très bon,excellent,parfait pour démarrer cette nouvelle année livresque.
    J’ai adoré.

  • Lectures noires pour nuits blanches 6 mars 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    C’est la splendide couverture, coup de foudre immédiat, qui m’a donné envie de lire ce livre. Et puis bien sûr l’auteur, le résumé et le lieu de l’intrigue.

    On est tout de suite plongés dans une ambiance froide et mystérieuse qui va régner une bonne partie du roman. Il n’y a pas un suspense de folie mais le côté mystérieux m’a bien accrochée. J’ai été transportée sur les Rochers de Naye dans cette atmosphère glaciale et en tentant de démêler le faux du vrai, je n’ai pas vu le temps passer.

    Le rythme est soutenu et le roman étant très court, il se lit très vite. Je me suis laissée porter par l’écriture fluide et agréable de l’auteur.

    Un petit bémol pour le côté onirique que j’ai trouvé parfois un peu trop rocambolesque et la fin prévisible.

    En ce qui concerne la phrase d’accroche au dos du roman, vous le savez, je ne suis pas du tout fan de ce genre d’attrape-nigaud, trop souvent très exagéré et surtout pas du tout vrai. Grâce, ou pas, aux personnes qui en ont parlé un peu partout, je savais vers quoi j’allais et mes attentes étaient moindres de ce côté là. Pas de déception donc à ce niveau.

    Au final une agréable lecture que j’ai appréciée malgré quelques petits bémols. J’ai passé un bon moment avec ce livre qui ne sera pas pour moi le polar de l’année mais qui fait bien son job.
    Tentés par un séjour à l’Avalanche Hôtel ? A vous de voir...

  • mooncatchereads 19 mars 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Dans son dernier roman, Niko Tackian nous livre un polar avec, comme trame de fond, l’amnésie et la mémoire trans-générationnelle. Soyez les bienvenus, mesdames et messieurs à l’Avalanche Hôtel, palace incroyable situé au cœur des Alpes suisses. Mais prenez garde, ce que vous voyez n’est peut-être que pure production de votre inconscient…

    Au départ, c’est flou, très flou. Le lecteur se perd dans les méandres de la mémoire bancale de Joshua. Réalité ? Réminiscences oniriques ? Folie ?

    Puis, petit à petit, à l’image du personnage, les éléments s’imbriquent et on apprend à regarder la situation autrement. La mémoire revient, par à coups. Et à chaque fois, le lecteur en apprend un peu plus sur les événements, les raisons de la folle quête de Joshua. Peut-être n’est-il pas si fou que ce que l’on croit ?

    L’ambiance du roman se prête tout particulièrement, j’ai trouvé, aux cauchemars, aux sueurs froides, aux hésitations ... à l’image de ce que vit Joshua, encore une fois.

    Et la mémoire, dans tout ça ? Vaste sujet que la mémoire et son fonctionnement, largement exploité dans les romans policiers. Néanmoins, Niko Tackian (à l’image de Franck Thilliez, je trouve) part d’une réalité scientifique et brode une histoire incroyable autour.

    Le résultat ? Un roman qui fonctionne et une intrigue prenante. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un coup de cœur pour moi, j’ai beaucoup apprécié ma lecture.

  • warlop 19 mars 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    « tu vas connaitre le froid intérieur toute ta vie »

    Une couverture à tomber, d’un bleu glacé, un hôtel fantomatique une branche de cerisier et ce sang…cela laissait présager un livre prometteur et…

    C’est une totale réussite, un livre « hypnotique »à l’ambiance froide et hostile , une montagne oppressante qui nous écrase. À son sommet un hôtel en ruine, sombre et angoissant qui revêt ses habits de lumières lors des rêves de Joshua, flic normal à la vie normale jusqu’à cette avalanche qui a failli l’avaler, le tuer. Depuis sa mémoire lui joue des tours entre rêve et réalité difficile de faire la part des choses. Une enquête aux multiples ficelles où il se sent investi à découvrir la vérité, une vérité improbable qui va le conduire dans les tréfonds du mystère de la mémoire. Il a toujours eu en lui un vide abyssal, un manque.
    Joshua est en plein chaos mental, perdu, dans les couloirs de l’Avalanche Hôtel en 1980, pour se retrouver à nouveau en 2018. La fiction rejoint la réalité, un tourbillon l’entraîne dans les abîmes de l’obscurité, un voyage dans les synapses de son cortex, » un leg d’un héritage mémoriel ».

    On ne pouvait pas échapper à ses racines

    Niko Tackian m’a encore bluffée par cette lecture, un thriller addictif totalement différent et j’aime cet effet de surprise. un premier coup de coeur pour 2019. Un véritable page-turner aux chapitre courts, à l’écriture fluide , sans fioriture, directe, quasi scénaristique. Une enquête bien emmenée de celle qui nous garde éveillée, L’auteur joue avec nos neurones en nous tissant une histoire aux nombreux rebondissements. Une histoire que l’on découvre au fil des réminiscences de la mémoire. Un passé qui rejoint la réalité pour nous emmener vers un final insoupçonnable.

    Certains lieux possèdent leur propre mémoire. Le passé, le présent le futur peuvent coincider, même se mélanger . Quand les trois se rejoignent cela crée une distorsion durant laquelle les évènements transpirent d’une époque à l’autre.

  • LectureChronique2.0 26 mars 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Je vais vous parler de "Avalanche" écrit par Niko TACKIAN en janvier 2019 et paru aux éditions Calmann-Levy. Essai réussi pour la découverte de cette belle plume que je ne connaissais pas.

    1980. Joshua, agent de sécurité, se réveille dans un hôtel, complètement perdu et amnésique. Que fait-il là ? Le mystère demeure. Pourtant il se réveille à nouveau à l’hôpital, il vient de sortir du coma et nous sommes bien en 2018.

    Il s’appelle Joshua Auberson, lieutenant de police à la brigade cantonale de Vaud. Il va enquêter sur une disparition, celle de Miss Alexander Catherine et sur la découverte de l’inconnue de Naye autour de laquelle plane certains mystères.

    Mais, fait encore plus troublant pour Joshua, tous les indices de ces deux cas dont il rêve sans cesse se mélangent au réel, sans vraiment distinguer la vérité de ce flou obscur. Comment expliquer cette histoire et comment lui donner tout son sens ?

    Joshua va n’avoir de cesse de courir après des souvenirs illusoires qui brouilleront sa quête de vérité.

    Les hallucinations dont Joshua est victime m’a donné envie de démêler le vrai du faux et d’en connaître la signification. L’intrigue est aussi tordue que l’esprit du personnage, nous en apprenons beaucoup sur la mécanique du cerveau, sur le fonctionnement aléatoire de la mémoire.

    Ce roman policier/thriller m’a fait penser aux "Rivières Pourpres" de Grangé, même ambiance oppressante et mystérieuse dans la Suisse enneigée. Le rythme soutenu est entretenu efficacement par des chapitre courts et une écriture fluide. L’auteur a su me captiver par son passionnant récit qui m’a bien surprise à la fin.

    J’ai bien accroché. Agréable lecture qui se lit vite et qui plaira assurément au plus grand nombre d’entre vous.

    Extrait : Fallait-il qu’il suive les indications de Clovis et qu’il se lance lui aussi sur cette piste inconnue ? A en juger par le dénivelé, la course serait rapide et il n’avait aucune expérience du bobsleigh.
    Depuis son réveil dans la salle de bain, sa journée n’avait été qu’une suite de choses étranges. Joshua avait l’impression d’évoluer dans une pyramide dont il était incapable de déchiffrer les murs couverts de hiéroglyphes.
    Il lui manquait une clé, une pierre de Rosette comme celle de Champollion pour que d’un coup le monde s’éclaire.
    Peu de chances qu’elle se trouve au bout de cette improbable piste de bobsleigh, mais il se sentait de toute façon embarqué dans un voyage qui le dépassait complètement.

  • Amandine Bouquine 28 mars 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Je l’ai littéralement DÉ-VO-RÉ !!!! Premièrement ce fut un coup de cœur, que dis-je un véritable COUP DE FOUDRE ! pour la couverture que je trouve absolument sublime 😍

    Mais belle couverture ne rime pas toujours avec beau contenu..
    Ce n’est heureusement pas le cas d’Avalanche Hôtel.

    Le premier chapitre nous propulse immédiatement dans l’histoire, et là accrochez vous car ça ne s’arrête pas !

    Un thriller haletant, angoissant, émouvant...
    Une description des lieux tellement bien écrite qu’elle m’a faite complètement voyager.
    Des chapitres courts, ce que j’apprécie particulièrement dans un roman.
    Des personnages auquel on s’attache, notamment Joshua ( et Chaminou 😉 )

    Tout ça dans une ambiance rappelant “ Shining “ de Stephen King, sans en être une pâle copie.

    Ce fut aussi l’occasion pour moi de découvrir son auteur Niko Tackian.
    Une belle découverte donc.

  • lecturesdudimanche 6 avril 2019
    Avalanche Hôtel - Niko Tackian

    Haaa Tackian ! Une histoire d’amour démarrée avec « Quelque part avant l’enfer« , dont le style et l’intrigue m’avaient bluffée. « Avalanche Hôtel » était donc une sortie que je ne pouvais absolument pas rater, surtout avec le quasi-matraquage médiatique que j’ai subi sur Instagram ! Sur les réseaux, en lisant les avis de mes prescripteurs habituels, j’ai ressenti une petite (voire grosse) pointe de déception chez certains d’entre eux qui regrettaient les comparaisons à Shinning ou Jason Bourne sur la quatrième de couverture. La bonne nouvelle, c’est qu’une fois que je suis conquise par un auteur (à l’instar d’un Coben ou d’un Thilliez), j’achète les livres sans même regarder le résumé ! Dès lors, je me suis dit : Laisse-toi porter, n’attends rien et reçois… Et je suis donc entrée dans l’histoire sans a priori, sans attentes, avec juste l’envie de me laisser entraîner par la plume cinématographique de Tackian. Et la magie a opéré !

    Car elle est très visuelle, cette écriture addictive de Tackian, qui pose le décor et les sensations à travers son héros avec force et précision. Ni trop, ni trop peu pour comprendre le désarroi de Joshua qui, un matin, se réveille agent de sécurité à l’Avalanche Hôtel en 1980, enquêtant sur la disparition d’une jeune fille et le lendemain, se réveille flic de nos jours, survivant d’une avalanche. La mémoire complètement en vrac, Joshua est persuadé que ce qu’il a vécu à l’Avalanche Hôtel ne peut pas n’être qu’un rêve. Et de fait, il apprend que la disparition sur laquelle enquêtait son alter-ego onirique a réellement existé. Aidé de sa loufoque mais attendrissante coéquipière Sybille, il se lance à la poursuite des indices que lui distille son inconscient.

    Bien sûr, dès le début, la narration nous mène tout droit vers une vérité logique, indéniable. Cela peut paraître décevant de comprendre certains morceaux avant l’heure, mais j’ai malgré tout apprécié la balade, pas forcément toujours de tout repos, voire même plutôt rude pour notre pauvre héros qui n’a rien du stéréotype du flic testostéroné ! Et cette écriture, nerveuse et imagée, que je l’aime ! Encore un carton plein pour cet auteur qui devient vraiment l’un de mes chouchous !

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.