Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

L’Appât - Daniel Cole

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

2 #AvisPolar
1 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

Votre vie ne tient qu’à un fil. Mais qui tire les ficelles ?
Entre les impressionnants piliers de granite du pont de Brooklyn, un réseau de filins d’acier quadrille l’espace. Tel un insecte pris au piège, le corps brisé de William Fawkes éclipse les premiers rayons du soleil. Un mot est gravé sur son torse mutilé : APPÂT.
Cette sinistre mise en scène n’est que la première d’une longue série. Tandis que les meurtres se succèdent de chaque côté de l’Atlantique, Emily Baxter, nouvellement promue inspecteur principal, et deux agents spéciaux américains vont devoir collaborer afin d’identifier l’architecte de cette toile diabolique...

Vos #AvisPolar

  • Saveur Littéraire 21 janvier 2019
    L’Appât - Daniel Cole

    Avec une délicieuse entrée en matière dès le premier chapitre, pauvres lecteurs et lectrices que nous sommes comprenons déjà qu’Emily Baxter, montée en grade depuis la dernière fois que nous l’avons croisé, va morfler comme pas permis. Revenu depuis peu au service des fraudes, Edmunds est toujours avec Tia, il a toujours un bébé tout mignon mais tout bruyant. Et il aide toujours autant Baxter. Et la nouveauté, le trio qui fonctionne à merveille ! Baxter doit s’associer à Curtis et Rouche, dont personne ou presque n’arrive à prononcer le nom correctement. Les personnages étaient déjà fortement attachants dans Ragdoll, ils le sont tout autant dans L’Appât.

    Un jeu du chat et de la souris délectable entre la police et les disciples d’Azazel, dans un final de la même veine que le reste du livre. Frissonnant, en plein dans le suspense, surprenant et qui se termine en beauté. Le tout accompagné du retour d’un personnage du premier opus, qui offre de multiples possibilités pour l’avenir de la trilogie.

    Une suite diabolique et macabre dans la lignée de Ragdoll, orchestrée avec brio par un auteur à suivre. Son style est franc, direct, brutal. Celui qui s’approche du livre se retrouve happé par cette nouvelle intrigue. Pas de temps mort, l’humour est au rendez-vous, et on poursuit dans le macabre. Superbe suite, quoi. Un coup de coeur, bien sûr !

  • La Papivore 11 septembre 2019
    L’Appât - Daniel Cole

    Moi, je construis des marionnettes…

    (Si tu as la référence, tu es vieux, ha ha ha ha)

    Il faut rappeler que Daniel Cole est un scénariste ; donc je trouve ses romans très visuels, et pourraient faire de très bons films. Beaucoup d’action, du suspense, du rythme… Bref, un bon thriller.

    On retrouve Emily Baxter qui dirige une équipe de police à Londres (elle a pris du galon depuis Ragdoll) et qui doit coopérer avec le FBI après la découverte d’un cadavre pendu au pont de Brooklyn (qui se trouve à New York, si tu suis bien…). Et là, une question : pourquoi elle ? Pourquoi le FBI fait-il appel à la police britannique ? Parce que les Américains pensent que ce cadavre a un lien avec l’affaire Ragdoll qu’Emily Baxter a résolue. Elle n’a pas envie de bosser avec le FBI, mais elle n’a pas trop le choix. Elle va donc naviguer entre New York et Londres, car les crimes se répètent sur les deux continents.

    Je regrette de ne pas avoir lu ce livre tout de suite après avoir terminé Ragdoll, parce que du coup j’avais quelques lacunes (j’ai de gros problèmes de mémoire, rappelez-vous…). C’est dommage parce que j’ai eu du mal à raccrocher certains wagons, notamment sur ce qu’il se passait à la fin de Ragdoll. Ça n’a pas empêché la compréhension globale de l’intrigue mais ça m’a mise quelque fois dans une sorte de brouillard.

    Emily Baxter est un personnage que j’ai beaucoup aimé : elle est grossière, cash, manque souvent de tact, n’a pas de filtre, et ne fait confiance à personne (même pas à son petit ami…). Et alcoolique avec ça. Mais le livre n’explique pas vraiment pourquoi. Elle forme un tandem (forcé) avec l’agent de FBI Damien Rouche, un peu perché et mystérieux mais drôle et attachant. Elle va aussi s’attacher à lui, mais comme elle n’a confiance à personne elle va se méfier de lui. A juste titre ou pas ?

    Daniel Cole a encore une fois produit un roman rythmé, plein d’action, il s’y passe beaucoup de choses. C’est à peine si les personnages ont le temps de dormir ! Et j’ai trouvé malheureusement que ce rythme effréné m’a ennuyée à certains (rares) moments parce que j’avais du mal à suivre. Comme l’histoire est très visuelle, certaines descriptions de scènes de crime m’ont laissée dubitative car je n’arrivais pas du tout à me les représenter. Mais cela reste totalement subjectif, j’ai besoin d’avoir les images à l’esprit.

    En un mot

    Une lecture en demi teinte pour moi. J’ai eu l’impression que le dénouement était bâclé, pas aussi fignolé que Ragdoll, même si le duo principal Baxter-Rouche m’a énormément plu. Enfin, le fait que j’ai lu le premier tome il y a trop longtemps a un peu gêné ma lecture de l’Appât.

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.