Club Sang

Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

JE REJOINS LE CLUB SANG

Blacksad, tome 2 : Arctic-Nation - Juanjo Guarnido - Juan Díaz Canales -

Club Sang

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour pouvoir participer au Club !

1 #AvisPolar
0 enquêteur
l'a vu/lu
0 enquêteur
Veut la voir/lire

Résumé :

La parution du premier tome de Blacksad fut un choc pour le public et les professionnels. La presse unanime et des milliers de lecteurs découvraient deux auteurs espagnols au talent inouï. Confirmation avec Arctic-Nation : Blacksad est déjà l’une des plus grandes séries de la bande dessinée contemporaine. À noter que cet album fera 8 pages de plus que le premier tome pour une histoire qui abordera le sujet du racisme : pas facile d’être un chat noir !...
Après sa première enquête de laquelle il ne sort pas totalement indemne, Blacksad ne croyait pas rempiler aussi rapidement. Cette fois tout débute par la découverte d’un homme trouvé pendu en pleine ville, devant une foule sous le choc. Pour quelle raison ? Rapidement les soupçons se portent sur une organisation extrémiste - Arctic-Nation - constituée de fanatiques avec, à sa tête, un ours blanc nommé Karup. Celui-ci - entouré d’animaux blancs comme des hermines, renards polaires et autres hiboux blancs ! - prône un ordre nouveau et fustige les hommes - pardon, les animaux ! - de couleur. Et Blacksad n’est-il justement pas un chat noir ? Celui-ci mène son enquête et découvre, en compagnie d’un journaliste facétieux (une fouine, bien entendu) une sombre histoire familiale. Persuadé que l’enlèvement d’une petite fille a un lien avec cette histoire de meurtre, Blacksad va aller de surprises en surprises.
Arctic-Nation aborde le sujet sensible du racisme et de la vengeance grâce à un scénario intelligent et truffé de rebondissements.

Vos #AvisPolar

  • Matildany 6 juin 2019
    Blacksad, tome 2 : Arctic-Nation - Juanjo Guarnido - Juan Díaz Canales -

    Et voici le deuxième tome du chat-détective, qui, s’il était humain, pourrait avoir les traits de Bogaert ou Mitchum.
    Cette fois-ci, notre détective enquête sur la disparition d’une fillette, originaire d’un quartier sinistré, où sévissent le chômage, la délinquance et surtout le racisme. 

    Ici dominent les "blancs", qui revendiquent leur présence sur terre pour gouverner les autres, vu la pureté de leur race, et qui s’imposent dans la violence et la haine.
    S’y opposent les "claws", des bandes du ghetto noir. 

    Blacksad, chat noir au menton blanc, ne plaît à aucun des camps, vu son métissage, mais s’acharne à mener son enquête, ce qui l’amène à déterrer de sombres histoires de famille.

    A travers les thèmes du racisme et de la pédophilie, Canales et Guarnido nous entraînent à nouveau dans l’ambiance particulière de l’univers de Blacksad. Les caractères animaliers des personnages leur correspondent toujours parfaitement, les couleurs sont magnifiques, sombres et tristes, avec les flash-backs sépia qui s’y intègrent parfaitement.

    La trame de l’histoire est simple, mais on a vraiment l’impression de rentrer dans un film noir des années 50, vu la haute maîtrise dans le cadrage des cases, comme des plans cinématographiques.
    Je ne peux que vous recommander, en sus du premier tome, "les dessous de l’enquête", qui traite de la conception même de cette BD, avec les essais de couleur, le crayonné de toutes les planches et une très longue interview des auteurs, qui analysent leur travail.

    https://instagram.com/ danygillet

Votre #AvisPolar

Votre note :
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Bepolar.fr respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. et nous veillons à n’illustrer nos articles qu’avec des photos fournis dans les dossiers de presse prévues pour cette utilisation. Cependant, si vous, lecteur - anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe constatez qu’une photo est diffusée sur Bepolar.fr alors que les droits ne sont pas respectés, ayez la gentillesse de contacter la rédaction. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.